Réseau Sortir du nucléaire
BoutiqueAgendaFaire un donEN

Campagnes et mobilisations 2014


Tchernobyl - Fukushima : 50 jours d’actions > Comptes rendus des mobilisations

Paris : manifestation "Chernobyl Day" de Bastille à Hôtel de ville

26 avril 2014 |




Samedi après-midi, environ 200 personnes se sont rassemblées place de la Bastille à Paris afin de manifester leur soutien aux victimes de Tchernobyl et exiger une vraie transition énergétique et la sortie du nucléaire.

La manifestation se déroulait en quatre tableaux :

 Un "die in" à la Bastille, suivi de prises de parole, notamment de Jean-Claude Mary, représentant des enfants de Tchernobyl-Belarus, qui a fait le point sur la catastrophe toujours en court, rappelant l’inaction criminelle de l’Organisation Mondiale de la Santé.

 Une danse des Kimonos avec la prise de parole de Yûki Takahata pour nous parler de la situation à Fukushima où les fuites ne sont toujours pas sous contrôle à la centrale accidentée, et laissent s’échapper la radioactivité dans le Pacifique, contaminant toujours plus l’écosystème.

 Un mariage entre le pouvoir et le nucléaire a été célébré devant la paroisse Saint-Merri à Beaubourg, symbolisant le lien qui lie nos élus au nucléaire.

 Mais sous les sifflets des citoyens, le divorce entre le lobby et le pouvoir a été prononcé devant l’hôtel de ville.

Samedi après-midi, environ 200 personnes se sont rassemblées place de la Bastille à Paris afin de manifester leur soutien aux victimes de Tchernobyl et exiger une vraie transition énergétique et la sortie du nucléaire.

La manifestation se déroulait en quatre tableaux :

 Un "die in" à la Bastille, suivi de prises de parole, notamment de Jean-Claude Mary, représentant des enfants de Tchernobyl-Belarus, qui a fait le point sur la catastrophe toujours en court, rappelant l’inaction criminelle de l’Organisation Mondiale de la Santé.

 Une danse des Kimonos avec la prise de parole de Yûki Takahata pour nous parler de la situation à Fukushima où les fuites ne sont toujours pas sous contrôle à la centrale accidentée, et laissent s’échapper la radioactivité dans le Pacifique, contaminant toujours plus l’écosystème.

 Un mariage entre le pouvoir et le nucléaire a été célébré devant la paroisse Saint-Merri à Beaubourg, symbolisant le lien qui lie nos élus au nucléaire.

 Mais sous les sifflets des citoyens, le divorce entre le lobby et le pouvoir a été prononcé devant l’hôtel de ville.