Réseau Sortir du nucléaire
BoutiqueAgendaFaire un donEN

Sortir du nucléaire n°79

Automne 2018

Nous avons lu...

Automne 2018




La Gueule ouverte, le journal qui annonce la fin du monde


A découvrir ou redécouvrir d’urgence sur : http://archivesautonomies.org/spip.php?article2742&lang=fr

Se plonger dans le passé des luttes pour comprendre comment nous construisons le présent, esquisser le futur tout en héritant de ce passé qui nous enrichit, c’est ce que propose le collectif Archives Autonomies.

Ils ont récemment mis en ligne l’intégralité de la collection du premier magazine écologiste La Gueule ouverte, le journal qui annonce la fin du monde. Les 314 numéros du magazine sont actuellement accessibles en ligne dans leur intégralité et leurs sommaires présentés sur les pages du site.

“Pendant qu’on nous amuse avec des guerres et des révolutions qui s’engendrent les unes les autres en répétant toujours la même chose, l’homme est en train, à force d’exploitation technologique incontrôlée, de rendre la terre inhabitable, non seulement pour lui mais pour toutes les formes de vie supérieures qui s’étaient jusqu’alors accommodées de sa présence.“ Extrait du 1er éditorial de Pierre Fournier.

70 000 lecteurs pour le premier numéro du premier journal écologiste en novembre 1972, en pleine époque où se diffusent de nombreux débats d’idées, de pratiques communautaires… qui n’en rêverait pas aujourd’hui ! Tant de succès qu’en 1974 le mensuel devient hebdomadaire et perdure ainsi pendant 6 ans jusqu’en mai 1980.


Le magazine fondé par Pierre Fournier, dessinateur à Hara-Kiri, embarque dans l’aventure Isabelle Monin, Cabu, Arthur (Henri Montant), Wolinski, Willem et beaucoup d’autres. Le journal aborde non seulement le thème du nucléaire, mais également celui de l’armée et de l’insoumission, des énergies douces, de la culture bio, des dangers de l’industrie des multinationales, et de nombreux autres débats de société. Toujours dans la logique d’une écologie contestataire, anarchiste et libertaire.

Le journal sans pub, épuisé financièrement, ne comptait plus que sur 20 000 lecteurs hebdomadaires lorsque sa publication s’arrêta. Et c’est bien dommage !

Anne-Lise Devaux


L’illusion nucléaire - La face cachée de la bombe atomique

Nous sommes tous en sursis avec cette “garantie illusoire de sécurité“ qu’est l’arme nucléaire et la stratégie de dissuasion qui l’accompagne, face au “risque inouï pour l’humanité toute entière“ que ces armes représentent. Une “illusion nucléaire“ qui se construit trop souvent par le mensonge, la dissimulation des informations. Alors qu’une nouvelle course aux armements nucléaires démarre, le lecteur trouvera dans cet ouvrage une déconstruction efficace de quelques-uns des mythes entourant l’arme nucléaire, tel le fait qu’elle a permis à l’Europe de vivre en paix durant ces soixante-dix dernières années, par exemple. Un excellent outil pour ouvrir le débat. Un regret toutefois : le manque d’un engagement plus précis à mener campagne en faveur du Traité d’interdiction des armes nucléaires (TIAN) de la part de Initiatives pour le désarmement nucléaire (IDN), dont les auteurs sont membres.

Retrouvez le papier de Jean-Marie Collin au sujet du TIAN en page 15 de cette revue.

Patrice Bouveret

La Gueule ouverte, le journal qui annonce la fin du monde


A découvrir ou redécouvrir d’urgence sur : http://archivesautonomies.org/spip.php?article2742&lang=fr

Se plonger dans le passé des luttes pour comprendre comment nous construisons le présent, esquisser le futur tout en héritant de ce passé qui nous enrichit, c’est ce que propose le collectif Archives Autonomies.

Ils ont récemment mis en ligne l’intégralité de la collection du premier magazine écologiste La Gueule ouverte, le journal qui annonce la fin du monde. Les 314 numéros du magazine sont actuellement accessibles en ligne dans leur intégralité et leurs sommaires présentés sur les pages du site.

“Pendant qu’on nous amuse avec des guerres et des révolutions qui s’engendrent les unes les autres en répétant toujours la même chose, l’homme est en train, à force d’exploitation technologique incontrôlée, de rendre la terre inhabitable, non seulement pour lui mais pour toutes les formes de vie supérieures qui s’étaient jusqu’alors accommodées de sa présence.“ Extrait du 1er éditorial de Pierre Fournier.

70 000 lecteurs pour le premier numéro du premier journal écologiste en novembre 1972, en pleine époque où se diffusent de nombreux débats d’idées, de pratiques communautaires… qui n’en rêverait pas aujourd’hui ! Tant de succès qu’en 1974 le mensuel devient hebdomadaire et perdure ainsi pendant 6 ans jusqu’en mai 1980.


Le magazine fondé par Pierre Fournier, dessinateur à Hara-Kiri, embarque dans l’aventure Isabelle Monin, Cabu, Arthur (Henri Montant), Wolinski, Willem et beaucoup d’autres. Le journal aborde non seulement le thème du nucléaire, mais également celui de l’armée et de l’insoumission, des énergies douces, de la culture bio, des dangers de l’industrie des multinationales, et de nombreux autres débats de société. Toujours dans la logique d’une écologie contestataire, anarchiste et libertaire.

Le journal sans pub, épuisé financièrement, ne comptait plus que sur 20 000 lecteurs hebdomadaires lorsque sa publication s’arrêta. Et c’est bien dommage !

Anne-Lise Devaux


L’illusion nucléaire - La face cachée de la bombe atomique

Nous sommes tous en sursis avec cette “garantie illusoire de sécurité“ qu’est l’arme nucléaire et la stratégie de dissuasion qui l’accompagne, face au “risque inouï pour l’humanité toute entière“ que ces armes représentent. Une “illusion nucléaire“ qui se construit trop souvent par le mensonge, la dissimulation des informations. Alors qu’une nouvelle course aux armements nucléaires démarre, le lecteur trouvera dans cet ouvrage une déconstruction efficace de quelques-uns des mythes entourant l’arme nucléaire, tel le fait qu’elle a permis à l’Europe de vivre en paix durant ces soixante-dix dernières années, par exemple. Un excellent outil pour ouvrir le débat. Un regret toutefois : le manque d’un engagement plus précis à mener campagne en faveur du Traité d’interdiction des armes nucléaires (TIAN) de la part de Initiatives pour le désarmement nucléaire (IDN), dont les auteurs sont membres.

Retrouvez le papier de Jean-Marie Collin au sujet du TIAN en page 15 de cette revue.

Patrice Bouveret