Réseau Sortir du nucléaire
Boutique Agenda Faire un donEN

Campagnes et mobilisations 2012

Campagnes et mobilisations nationales du Réseau "Sortir du nucléaire" en 2012


Changeons d’ère, sortons du nucléaire ! > Présidentielles 2012 > Les positions des candidats

Lutte Ouvrière

Nathalie Arthaud




Pour Nathalie Artaud, le danger de la technologie est conditionné à son mode de gestion. "Si je suis évidemment cons­ciente du danger que peut repré­sen­ter l’indus­trie nucléaire, je pense que la menace est décu­plée du fait de la ges­tion capi­ta­liste qui en est faite", déclare la candidate de Lutte Ouvrière. "À la ques­tion « faut-il sortir du nucléaire ? », je réponds qu’il faut sortir du capi­ta­lisme."

Et pour y réfléchir plus précisément, on attendra le "Grand Soir : on ne pourra réel­le­ment faire des choix conscients et maî­tri­sés, pour la sécu­rité de la popu­la­tion et pour la pro­tec­tion de l’envi­ron­ne­ment, que lorsqu’on sera sorti de cette économie capi­ta­liste gou­ver­née par la recher­che du profit maxi­mum".

Le désarmement nucléaire ne semble pas, non plus, le sujet de prédilection de Lutte Ouvrière. Suite à une sollicitation de l’Association des Citoyens pour le Désarmement Nucléaire, Nathalie Artaud se montre peu convaincue : "Les armes de destruction massive, nucléaires ou non, constituent un danger permanent. Mais j’ajoute : comme en constitue un la prolifération des armes classiques.[...] Le problème de l’armement n’est pas dans son caractère nucléaire mais dans l’irresponsabilité de ceux qui dirigent la société et qui, pour imposer leur ordre mondial, sont prêts à lancer des guerres contre les peuples."

https://www.nathalie-arthaud.info/

Pour Nathalie Artaud, le danger de la technologie est conditionné à son mode de gestion. "Si je suis évidemment cons­ciente du danger que peut repré­sen­ter l’indus­trie nucléaire, je pense que la menace est décu­plée du fait de la ges­tion capi­ta­liste qui en est faite", déclare la candidate de Lutte Ouvrière. "À la ques­tion « faut-il sortir du nucléaire ? », je réponds qu’il faut sortir du capi­ta­lisme."

Et pour y réfléchir plus précisément, on attendra le "Grand Soir : on ne pourra réel­le­ment faire des choix conscients et maî­tri­sés, pour la sécu­rité de la popu­la­tion et pour la pro­tec­tion de l’envi­ron­ne­ment, que lorsqu’on sera sorti de cette économie capi­ta­liste gou­ver­née par la recher­che du profit maxi­mum".

Le désarmement nucléaire ne semble pas, non plus, le sujet de prédilection de Lutte Ouvrière. Suite à une sollicitation de l’Association des Citoyens pour le Désarmement Nucléaire, Nathalie Artaud se montre peu convaincue : "Les armes de destruction massive, nucléaires ou non, constituent un danger permanent. Mais j’ajoute : comme en constitue un la prolifération des armes classiques.[...] Le problème de l’armement n’est pas dans son caractère nucléaire mais dans l’irresponsabilité de ceux qui dirigent la société et qui, pour imposer leur ordre mondial, sont prêts à lancer des guerres contre les peuples."

https://www.nathalie-arthaud.info/



Dt

Ça peut aussi vous intéresser


Offres d’emplois et stages - oct 2020
Offre d’emploi : « Chargé.e de mission coordination et renouvellement du projet associatif du Réseau Sortir du Nucléaire »
Des accidents nucléaires partout - aoû 2020
France : Belleville : Trop de gaz à effet de serre rejetés dans l’atmosphère
Agenda - oct 2020
En manque de bulles ? Déambulons ! Pour dire Stop à la Folie du Nucléaire - Saint-Malo (35400)

Suivez-nous

               je m'inscris à la newsletter         

Réseau "Sortir du nucléaire"
9 rue Dumenge - 69317 Lyon cedex 04
Tél : 04 78 28 29 22



qui sommes-nous ? | plan du site | contact