Réseau Sortir du nucléaire
BoutiqueAgendaFaire un donEN

Sept 2010 : Nouvelles révélations d’une source interne à EDF sur la dangerosité de l’EPR

Les documents confidentiels




 Document 1 : L’EPR sous pression, p.4, document anonyme reçu en septembre 2010.

Synthèse des failles de conception de l’EPR évoquées dans les autres documents. Ce document souligne en particulier la fragilité de l’enceinte sous pression qui protège les mécanismes de commande des barres de contrôle. Celle-ci se révèle trop mince, conçue dans un matériau proscrit sur le parc français et pourvue d’un nombre de soudure non conforme à la loi"

L’EPR sous pression, p.4, document anonyme reçu en septembre 2010

  Document 2 : Synthèse des choix de conception des mécanismes de commande, F.Odier, EDF-SEPTEN, (08.12.2008).

Cette note d’étude EDF fait la genèse des choix techniques appliqués sur certaines parties du couvercle de cuve. On peut y lire que certaines options, qui présentaient pourtant un handicap pour la sûreté et/ou se trouvaient en contradiction avec la loi françaises, ont été maintenues pour éviter une modification trop importante du design.

Synthèse des choix de conception des mécanismes de commande, F.Odier, EDF-SEPTEN, (08.12.2008)

  Document 3 : Management des activités Physique des Coeurs et Combustibles, EDF-SEPTEN, A. Berthet (20.12.2001).
Cette note à diffusion restreinte restitue le témoignage d’un agent du SEPTEN (Service Etudes et Projets Thermiques et Nucléaires). Celui-ci a participé à un groupe de travail destiné à étudier la possibilité d’un accident de type Tchernobyl sur les réacteurs à eau pressurisés français. Il note qu’un accident de réactivité est susceptible d’intervenir alors même que les réacteurs sont en pleine puissance.
Ce témoignage atteste également d’une volonté de limiter la libre expression de l’Autorité de Sûreté Nucléaire ("Nous rencontrions de grandes difficultés pour maîtriser la situation"), et préconise d’éviter de prendre en compte certaines hypothèses d’accident, pour s’épargner des tests trop lourds !

Management des activités Physique des Coeurs et Combustibles, EDF-SEPTEN, A. Berthet (20.12.2001)

  Document 4 : Note de synthèse sur le vieillissement des aciers martensitiques, III.1, p.9, EDF-Direction Production Ingénierie (08.08.06).

Cette note d’étude présente les caractéristiques du métal choisi pour la fabrication du carter du mécanisme de commande de grappes. Le document atteste que des ruptures brutales d’éléments composés de cet acier ont déjà été constatées sur le parc nucléaire français.

Note de synthèse sur le vieillissement des aciers martensitiques, III.1, p.9, EDF-Direction Production Ingénierie (08.08.06)

 Document 1 : L’EPR sous pression, p.4, document anonyme reçu en septembre 2010.

Synthèse des failles de conception de l’EPR évoquées dans les autres documents. Ce document souligne en particulier la fragilité de l’enceinte sous pression qui protège les mécanismes de commande des barres de contrôle. Celle-ci se révèle trop mince, conçue dans un matériau proscrit sur le parc français et pourvue d’un nombre de soudure non conforme à la loi"

L’EPR sous pression, p.4, document anonyme reçu en septembre 2010

  Document 2 : Synthèse des choix de conception des mécanismes de commande, F.Odier, EDF-SEPTEN, (08.12.2008).

Cette note d’étude EDF fait la genèse des choix techniques appliqués sur certaines parties du couvercle de cuve. On peut y lire que certaines options, qui présentaient pourtant un handicap pour la sûreté et/ou se trouvaient en contradiction avec la loi françaises, ont été maintenues pour éviter une modification trop importante du design.

Synthèse des choix de conception des mécanismes de commande, F.Odier, EDF-SEPTEN, (08.12.2008)

  Document 3 : Management des activités Physique des Coeurs et Combustibles, EDF-SEPTEN, A. Berthet (20.12.2001).
Cette note à diffusion restreinte restitue le témoignage d’un agent du SEPTEN (Service Etudes et Projets Thermiques et Nucléaires). Celui-ci a participé à un groupe de travail destiné à étudier la possibilité d’un accident de type Tchernobyl sur les réacteurs à eau pressurisés français. Il note qu’un accident de réactivité est susceptible d’intervenir alors même que les réacteurs sont en pleine puissance.
Ce témoignage atteste également d’une volonté de limiter la libre expression de l’Autorité de Sûreté Nucléaire ("Nous rencontrions de grandes difficultés pour maîtriser la situation"), et préconise d’éviter de prendre en compte certaines hypothèses d’accident, pour s’épargner des tests trop lourds !

Management des activités Physique des Coeurs et Combustibles, EDF-SEPTEN, A. Berthet (20.12.2001)

  Document 4 : Note de synthèse sur le vieillissement des aciers martensitiques, III.1, p.9, EDF-Direction Production Ingénierie (08.08.06).

Cette note d’étude présente les caractéristiques du métal choisi pour la fabrication du carter du mécanisme de commande de grappes. Le document atteste que des ruptures brutales d’éléments composés de cet acier ont déjà été constatées sur le parc nucléaire français.

Note de synthèse sur le vieillissement des aciers martensitiques, III.1, p.9, EDF-Direction Production Ingénierie (08.08.06)