Réseau Sortir du nucléaire
Boutique Agenda Faire un donEN

Agenda

24
mai
Conférences - Débats

[Les Rencontres de Reporterre] Des déchets nucléaires aux luttes sociales : on ne nous atomisera pas !

PARIS (75) - Ile-de-France


Jeudi 24 mai 2018


OÙ ? À l’espace Jean Dame, 17 rue Léopold Bellan, 75002 Paris (Métro Sentier, ligne 3)



Cinquante ans après mai 68, les aspirations à la transformation sociale sont toujours intactes, mais elles sont menacées de toutes parts. Des déchets nucléaires à la lutte contre la précarisation, comment se relier, lutter ensemble et faire fleurir d'autres printemps ? Reporterre, le Réseau "Sortir du nucléaire", Radio Parleur et Agir pour l'environnement vous invitent aux Rencontres de Reporterre. Au programme : discussions, intermèdes musicaux, tables d'informations...

Après plus d'un demi-siècle, le nucléaire semble au bord de la faillite. Les déchets radioactifs s'accumulent jusqu'au pas de nos portes : comment y faire face ? De La Hague à Bure, la conscience progresse et les résistances s'affirment. Mais le 22 février 2018, 500 gendarmes évacuaient brutalement le Bois Lejuc occupé depuis un an et demi pour bloquer les travaux de la « poubelle nucléaire » Cigéo, qui prévoit d'enfouir les pires déchets radioactifs à 500 mètres sous terre. 70 rassemblements surgissent en France, une cinquantaine de comités se forment. Les cabanes des « chouettes hiboux » sont tombées mais Bure est partout.

« On ne nous atomisera jamais ! » crient les résistants à Bure. La répression qui y sévit rappelle que le nucléaire est l'incarnation d'un ordre social qui réprime les luttes, empêche les alternatives et isole les gens, tout en considérant les travailleurs-euses et les territoires comme des choses jetables. Après un an de pouvoir, le gouvernement Macron semble décidé à consolider cet ordre coûte que coûte : attaques sans précédent contre les cheminots, démantèlement des services publics, 2500 gendarmes mobilisés pour détruire la ZAD de NDDL, CRS dans les facultés occupées, contrôle aux frontières...

PROGRAMME

18h30 : Accueil en musique dans la salle Jean Dame Petit concert, stands des partenaires et tables-informations

19h00 – 20h15 : Première table-ronde – « Déchets nucléaires : état des lieux, état des luttes », animée par Émilie Massemin (Reporterre), avec :

Charlotte MIJEON, porte-parole du Réseau « Sortir du nucléaire »

Catherine FUMÉ, présidente du groupe Berry-Giennois-Puisaye du Réseau « Sortir du nucléaire », en lutte contre le projet de méga-poubelle nucléaire à Belleville-sur-Loire

Yannick ROUSSELET, chargé de campagne nucléaire à Greenpeace France et militant antinucléaire historique

Gaspard D'ALLENS, co-auteur de l’ouvrage Bure, la bataille du nucléaire, paru en octobre 2017 aux Éditions du Seuil

20h15 – 20h40 : Intermède musical, par Paul Herry-Pasmanian Découvrez un jazz punchy et entêtant

20h45 – 22h00 : Seconde table-ronde – « Bure, ZAD, travailleurs-euses, étudiant-e-s, migrant-e-s : comment relier les luttes face à l’État policier ? », animée par Lorène Lavocat (Reporterre), avec :

Geneviève COIFFARD-GROSDOY, membre d’ATTAC-France et membre de la coordination de soutien à la ZAD de NDDL

Angélique HUGUIN, opposante au projet Cigéo, membre du groupe de soutien juridique à Bure et administratrice du Réseau « Sortir du nucléaire »

Emmanuel GRONDIN, de SUD Rail

ZELDA, étudiante en lutte à l'université Paris-8 (Saint-Denis)

MARIE, membre du comité de soutien aux exilé-e-s occupant de Paris-8 (Saint-Denis), sera accompagnée d'un exilé qui viendra témoigner

VENEZ NOMBREUX !

julien.baldassarra@sortirdunucleaire.fr

Cinquante ans après mai 68, les aspirations à la transformation sociale sont toujours intactes, mais elles sont menacées de toutes parts. Des déchets nucléaires à la lutte contre la précarisation, comment se relier, lutter ensemble et faire fleurir d'autres printemps ? Reporterre, le Réseau "Sortir du nucléaire", Radio Parleur et Agir pour l'environnement vous invitent aux Rencontres de Reporterre. Au programme : discussions, intermèdes musicaux, tables d'informations...

Après plus d'un demi-siècle, le nucléaire semble au bord de la faillite. Les déchets radioactifs s'accumulent jusqu'au pas de nos portes : comment y faire face ? De La Hague à Bure, la conscience progresse et les résistances s'affirment. Mais le 22 février 2018, 500 gendarmes évacuaient brutalement le Bois Lejuc occupé depuis un an et demi pour bloquer les travaux de la « poubelle nucléaire » Cigéo, qui prévoit d'enfouir les pires déchets radioactifs à 500 mètres sous terre. 70 rassemblements surgissent en France, une cinquantaine de comités se forment. Les cabanes des « chouettes hiboux » sont tombées mais Bure est partout.

« On ne nous atomisera jamais ! » crient les résistants à Bure. La répression qui y sévit rappelle que le nucléaire est l'incarnation d'un ordre social qui réprime les luttes, empêche les alternatives et isole les gens, tout en considérant les travailleurs-euses et les territoires comme des choses jetables. Après un an de pouvoir, le gouvernement Macron semble décidé à consolider cet ordre coûte que coûte : attaques sans précédent contre les cheminots, démantèlement des services publics, 2500 gendarmes mobilisés pour détruire la ZAD de NDDL, CRS dans les facultés occupées, contrôle aux frontières...

PROGRAMME

18h30 : Accueil en musique dans la salle Jean Dame Petit concert, stands des partenaires et tables-informations

19h00 – 20h15 : Première table-ronde – « Déchets nucléaires : état des lieux, état des luttes », animée par Émilie Massemin (Reporterre), avec :

Charlotte MIJEON, porte-parole du Réseau « Sortir du nucléaire »

Catherine FUMÉ, présidente du groupe Berry-Giennois-Puisaye du Réseau « Sortir du nucléaire », en lutte contre le projet de méga-poubelle nucléaire à Belleville-sur-Loire

Yannick ROUSSELET, chargé de campagne nucléaire à Greenpeace France et militant antinucléaire historique

Gaspard D'ALLENS, co-auteur de l’ouvrage Bure, la bataille du nucléaire, paru en octobre 2017 aux Éditions du Seuil

20h15 – 20h40 : Intermède musical, par Paul Herry-Pasmanian Découvrez un jazz punchy et entêtant

20h45 – 22h00 : Seconde table-ronde – « Bure, ZAD, travailleurs-euses, étudiant-e-s, migrant-e-s : comment relier les luttes face à l’État policier ? », animée par Lorène Lavocat (Reporterre), avec :

Geneviève COIFFARD-GROSDOY, membre d’ATTAC-France et membre de la coordination de soutien à la ZAD de NDDL

Angélique HUGUIN, opposante au projet Cigéo, membre du groupe de soutien juridique à Bure et administratrice du Réseau « Sortir du nucléaire »

Emmanuel GRONDIN, de SUD Rail

ZELDA, étudiante en lutte à l'université Paris-8 (Saint-Denis)

MARIE, membre du comité de soutien aux exilé-e-s occupant de Paris-8 (Saint-Denis), sera accompagnée d'un exilé qui viendra témoigner

VENEZ NOMBREUX !

julien.baldassarra@sortirdunucleaire.fr




Depuis plus de 20 ans Le Réseau "Sortir du nucléaire" apporte son soutien aux groupes antinucléaires. Ils sont le fondement de notre association et du mouvement antinucléaire en France. Chaque année, le Réseau relaie massivement leurs actions et les soutient financièrement. Nous souhaitons pouvoir continuer à impulser et amplifier cette dynamique d’actions contre le nucléaire, et ce sera grâce à votre soutien :

Faire un don


Ajoutez votre événement antinucléaire à l’agenda



Recevez par mail les infos sur les actions antinucléaires dans votre département :