Réseau Sortir du nucléaire
BoutiqueAgendaFaire un donEN

Des accidents nucléaires partout

France : Fessenheim : Arrêt automatique du réacteur 1




19 décembre 2018


Le 19 décembre 2018 le réacteur 1 de la centrale nucléaire de Fessenheim s’est arrêté automatiquement, sans que les équipes d’EDF n’aient identifié l’origine de l’incident. Ce dispositif de protection se déclenche dès qu’une situation anormale est détectée. Des essais périodiques étaient en cours à ce moment là. Un dysfonctionnement lors de ces tests faits au niveau de l’alternateur aurait engendré l’arrêt de la turbine, ce qui a déclenché l’arrêt automatique du réacteur nucléaire. Il redémarrera 2 jours plus tard, sans qu’on en sache beaucoup plus.


Ce que dit EDF :

  • Arrêt automatique de l’unité de production n°1 - le 19/12/2018

Mercredi 19 décembre 2018 aux alentours de 18h, l’arrêt de la turbine située en salle des machines (partie non nucléaire des installations) a entraîné un arrêt automatique de l’unité de production n°1 de la centrale de Fessenheim, conformément aux dispositifs de sûreté et de protection du réacteur. Les équipes de la centrale sont mobilisées pour identifier l’origine exacte de cet arrêt, qui n’a aucun impact sur la sûreté des installations, ni sur l’environnement.

Il pourrait toutefois occasionner des panaches de vapeur d’eau non radioactive visibles au-dessus de la centrale et des bruits perceptibles aux alentours.
L’unité de production n° 2 est quant à elle en production et à disposition du réseau électrique national.

https://www.edf.fr/groupe-edf/nos-energies/carte-de-nos-implantations-industrielles-en-france/centrale-nucleaire-de-fessenheim/actualites/arret-automatique-de-l-unite-de-production-ndeg1

  • L’unité de production n°1, à la disposition du réseau électrique national - le 24/12/2018

Le 21 décembre 2018 à 16h, l’unité de production n°1 a été reconnectée au réseau électrique national.
Elle s’était arrêtée de manière automatique le 19 décembre 2018 vers 18h, conformément aux dispositifs de sûreté et de protection du réacteur. Un dysfonctionnement lors des essais périodiques menés sur un circuit de l’alternateur (situé en salle des machines, partie non nucléaire des installations) a entraîné la mise en sécurité de la turbine, à l’origine de l’arrêt automatique du réacteur.

Après avoir effectué l’ensemble des contrôles nécessaires, les équipes de la centrale ont procédé au redémarrage de l’unité de production n°1 en toute sûreté.

L’unité de production n°2 est elle aussi en fonctionnement et à la disposition du réseau électrique national.

https://www.edf.fr/groupe-edf/nos-energies/carte-de-nos-implantations-industrielles-en-france/centrale-nucleaire-de-fessenheim/actualites/l-unite-de-production-ndeg1-a-la-disposition-du-reseau-electrique-national





Installations
Fessenheim