Faire un don

Des accidents nucléaires partout

France : Chinon : Quand EDF oublie de brancher le système de secours

Intervention bâclée et redémarrage précipité




10 mai 2024


Le réacteur 1 de la centrale nucléaire de Chinon (Centre-Val de Loire) est à l’arrêt depuis février 2023* pour sa visite décennale, un grand programme de contrôles, d’entretien et de modifications pour rendre l’installation moins risquée. Lors de cet arrêt, un groupe électrogène servant de source électrique de secours a été débranché pour une intervention. Mais personne n’a pensé à le rebrancher après. Ni à vérifier qu’il l’était au moment de redémarrer le réacteur nucléaire.


Crédit photo : André Paris

Les groupes électrogène à moteur diesel sont des dispositifs de secours qui équipent chaque réacteur nucléaire. Ils sont là pour pallier une coupure d’électricité, car un réacteur nucléaire ne doit jamais être totalement privé d’électricité. Pour être refroidis (le combustible nucléaire dégage une telle chaleur que son refroidissement doit être permanent) mais aussi pour que d’autres systèmes, permettant la surveillance de la puissance et le contrôle du réacteur, puissent fonctionner (et notamment pour pouvoir arrêter la réaction nucléaire en cas de problème). Ces sources électriques de secours sont obligatoires et doivent être en état de prendre le relai du courant électrique fourni par le réseau national dès que le réacteur est en fonctionnement.

C’était le cas début mai 2024, lorsque le réacteur 1 de Chinon est en cours de redémarrage après sa visite décennale : la réaction nucléaire est lancée, la puissance augmente progressivement. Un test de bon fonctionnement est réalisé sur le groupe électrogène d’ultime secours (DUS), celui conçu pour résister aux aléas climatiques les plus extrêmes. C’est alors que EDF découvre que le tableau électrique qui permet l’alimentation du groupe électrogène est déconnecté. Depuis une intervention qui a eu lieu le 11 avril. Le contrôle technique après cette intervention n’est manifestement pas allé jusqu’à la vérification de la reconnexion du tableau d’alimentation. Et personne n’a songé à le vérifier avant de relancer la réaction nucléaire.

Intervention un peu trop bâclée, redémarrage un peu trop précipité, le réacteur était privé de sa source électrique de secours la plus résistante, et son exploitant nucléaire n’en avait même pas connaissance. On ne sait pas combien de temps EDF a fait fonctionner son réacteur sans son groupe électrogène d’ultime secours. Mais plus que le délai maximal autorisé (qui est de 24 heures). Pour son manque de vérification et la détection tardive de l’indisponibilité du système d’alimentation électrique de secours, EDF a déclaré un évènement significatif [1] pour la sûreté [2] le 7 mai.

Ce que dit EDF :

Détection tardive d’un non-respect de la conduite à tenir prévue par les Spécifications Techniques d’Exploitation sur l’unité de production n°1

Publié le 10/05/2024

L’unité de production n°1 est en arrêt pour maintenance dans le cadre de sa Visite Décennale. Le 11 avril 2024, dans le cadre d’une activité programmée de maintenance, le tableau d’alimentation électrique d’un groupe électrogène de secours est déconnecté.

Le 4 mai 2024, lors d’un essai de fonctionnement réalisé sur le Diesel d’ultime secours (DUS) de l’unité de production n°1, en phase de redémarrage, le tableau d’alimentation électrique du groupe électrogène de secours doit être connecté. Constaté déconnecté, les équipes d’intervention procèdent à sa reconnexion immédiate.

Dans la configuration dans laquelle se trouvait le réacteur, les spécifications techniques d’exploitation imposent, en cas d’indisponibilité de ce tableau électrique, le repli de l’unité de production sous 24 heures, ce qui n’a pas été respecté.

Cet événement n’a eu aucune conséquence réelle sur la sûreté des installations, car d’autres sources électriques de secours étaient disponibles. Toutefois, la détection tardive de l’indisponibilité du groupe électrogène de secours entraînant le non-respect des spécifications techniques d’exploitation associées a conduit la direction de la centrale nucléaire de Chinon à déclarer à l’Autorité de Sûreté Nucléaire, le 07 mai 2024, un événement significatif pour la sûreté au niveau 1 de l’échelle INES, graduée de 0 à 7.

https://www.edf.fr/la-centrale-nucleaire-de-chinon/les-actualites-de-la-centrale-nucleaire-de-chinon/detection-tardive-dun-non-respect-de-la-conduite-a-tenir-prevue-par-les-specifications-techniques-dexploitation-sur-lunite-de-production-ndeg1

* Source : https://www.francebleu.fr/infos/societe/au-coeur-de-l-un-des-reacteurs-de-la-centrale-nucleaire-de-chinon-2414013


[1Événements significatifs : incidents ou accidents présentant une importance particulière en matière, notamment, de conséquences réelles ou potentielles sur les travailleurs, le public, les patients ou l’environnement. https://www.asn.fr/Lexique/E/Evenement-significatif En dessous des évènements significatifs, il y a les évènements dits « intéressants », et encore en dessous les « signaux faibles ». Un évènement catégorisé « significatif » est donc déjà « en haut de l’échelle » d’importance des évènements

[2La sûreté nucléaire est l’ensemble des dispositions techniques et des mesures d’organisation relatives à la conception, à la construction, au fonctionnement, à l’arrêt et au démantèlement des installations nucléaires de base, ainsi qu’au transport des substances radioactives, prises en vue de prévenir les accidents ou d’en limiter les effets. https://www.asn.fr/Lexique/S/Surete-nucleaire


La surveillance des installations nucléaires au quotidien ? C’est grâce à vos dons que nous pouvons la mener !
Pour surveiller au jour le jour les incidents dans les installations nucléaires, les décrypter et dénoncer les risques permanents qui sont trop souvent minimisés - voire cachés par les exploitants, nous mobilisons tout au long de l’année des moyens humains et techniques.
Pour continuer ce travail de lanceur d’alerte et donner, au plus proche de leur survenue, des informations sur les inquiétants dysfonctionnements d’un parc nucléaire vieillissant, nous avons besoin de votre soutien financier !

Faire un don



Installation(s) concernée(s)

Chinon

Nombre d'événements enregistrés dans notre base de données sur cette installation
101