Réseau Sortir du nucléaire
Boutique Agenda Faire un donEN

Des accidents nucléaires partout

France : Cattenom : Un des systèmes de l’alimentation de secours en eau des générateurs de vapeur du réacteur 2 hors service depuis... une durée indéterminée




10 septembre 2019


Indéterminée, c’est la durée depuis laquelle le système de fermeture automatique des vannes du circuit d’alimentation de secours en eau des générateurs de vapeur du réacteur 2 de la centrale nucléaire de Cattenom (Grand Est) était indisponible quand l’exploitant s’en est rendu compte le 11 juillet 2019. Le dernier test remonte à la mi-mai. EDF a initialement déclaré l’évènement comme significatif pour la sûreté au niveau zéro de l’échelle INES*. Étant donné la détection tardive de l’avarie et, de ce fait, le dépassement du délai maximal autorisé pour procéder à la réparation, il a été reclassé au niveau 1.


Ce que dit l’ASN :

Détection tardive de l’indisponibilité de l’automatisme de fermeture de vannes sur le circuit d’alimentation de secours des générateurs de vapeur du réacteur 2 du CNPE de Cattenom

Publié le 18/09/2019

Centrale nucléaire de Cattenom - Réacteurs de 1300 MWe - EDF

Le 10 septembre 2019 l’exploitant de la centrale nucléaire de Cattenom a reclassé au niveau 1 de l’échelle INES un événement significatif pour la sûreté, déclaré à l’Autorité de sûreté nucléaire le 12 juillet 2019 et relatif à la détection tardive de l’indisponibilité de l’automatisme de fermeture de vannes sur le circuit d’alimentation de secours des générateurs de vapeur (ASG) du réacteur 2.

Le circuit ASG a notamment pour fonction d’alimenter en eau les générateurs de vapeur en cas de défaillance de leur alimentation normale. Il est composé de deux voies redondantes. Les générateurs de vapeur sont des échangeurs permettant le refroidissement du combustible lorsque le réacteur est en fonctionnement. En cas de défaillance de l’automatisme de fermeture des vannes d’alimentation du circuit ASG, les règles générales d’exploitation exigent sa réparation sous 3 jours.

Le 11 juillet 2019, lors d’un essai périodique visant à tester la fermeture des vannes d’alimentation du circuit ASG, l’exploitant a mis en évidence un dysfonctionnement affectant l’une des deux voies de l’automatisme de fermeture.

La seconde voie était cependant disponible et aurait pu assurer cette fonction en cas de situation accidentelle. Dès la découverte du dysfonctionnement, le matériel a été remis en conformité.

Après analyse approfondie, l’exploitant de la centrale nucléaire n’a pas été en mesure de dater précisément le début de l’indisponibilité du matériel mais estime que celle-ci a pu débuter à compter du 19 mai 2019, date du dernier essai concluant de bon fonctionnement du matériel. Ainsi, le délai de remise en conformité de 3 jours autorisé par les règles générales d’exploitation n’a pas été respecté.

En raison de la détection tardive de l’indisponibilité de ce matériel, EDF a reclassé cet événement au niveau 1 de l’échelle INES. https://www.asn.fr/Controler/Actualites-du-controle/Avis-d-incident-des-installations-nucleaires/Circuit-d-alimentation-de-secours-des-generateurs-de-vapeur-du-reacteur-2-du-CNPE-de-Cattenom


Ce que dit EDF :

Reclassement d’un évènement significatif de niveau 0 en évènement significatif de niveau 1

Publié le 10/09/2019

Vendredi 12 juillet 2019, la centrale de Cattenom avait déclaré à l’Autorité de sûreté nucléaire un événement significatif de niveau 0 sur l’échelle INES qui en compte 7.

Cette déclaration faisait suite à l’indisponibilité de la fermeture automatique d’une vanne d’alimentation en eau d’un générateur de vapeur sur son circuit d’alimentation de secours de l’unité de production n°2. Ce système étant conçu de manière redondante, le second pouvant assurer la fermeture de la vanne, cet événement n’avait pas eu d’impact sur la sûreté des installations. Par ailleurs, le matériel avait été remis en conformité et requalifié le jour-même.

Après analyse approfondie de l’événement, il n’a pas été possible de dater précisément l’indisponibilité du matériel entre le 19 mai 2019 (date du dernier essai concluant de bon fonctionnement du matériel) et le 11 juillet 2019 (date de l’essai ayant permis d’identifier l’indisponibilité du matériel). De manière conservative, la Direction de la centrale estime que le dysfonctionnement remonte au mois de mai 2019. Le délai de remise en conformité étant par conséquence supérieur au délai autorisé par nos spécifications techniques d’exploitation, la déclaration de l’évènement est modifiée le 10 septembre 2019 à l’Autorité de sûreté nucléaire au niveau 1 de l’échelle INES.

https://www.edf.fr/groupe-edf/nos-energies/carte-de-nos-implantations-industrielles-en-france/centrale-nucleaire-de-cattenom/actualites/reclassement-d-un-evenement-significatif-de-niveau-0-en-evenement-significatif-de-niveau-1


* INES : International nuclear and radiological event scale (Échelle internationale des événements nucléaires et radiologiques) - Description et niveaux ici - https://www.asn.fr/Lexique/I/INES


La surveillance des installations nucléaires au quotidien ? C’est grâce à vos dons que nous pouvons la mener !
Pour surveiller au jour le jour les incidents dans les installations nucléaires, les décrypter et dénoncer les risques permanents qui sont trop souvent minimisés - voire cachés par les exploitants, nous mobilisons tout au long de l’année des moyens humains et techniques.
Pour continuer ce travail de lanceur d’alerte et donner, au plus proche de leur survenue, des informations sur les inquiétants dysfonctionnements d’un parc nucléaire vieillissant, nous avons besoin de votre soutien financier !

Faire un don



Installation(s)

Cattenom

Nombre d'événements enregistrés dans notre base de données sur cette installation
46