Faire un don

Des accidents nucléaires partout

France : Bugey : Une fuite provoque des rejets de gaz à effet de serre

La centrale a dépassé en 3 mois son quota autorisé à l’année




31 mars 2022


Une importante fuite a été détectée à la centrale du Bugey (Auvergne Rhône Alpes) le 26 mars 2022. Soixante kilos de liquide de refroidissement ont été rejetés dans l’air, portant le cumul des fuites sur le site nucléaire a plus de 123 kg depuis le début de l’année. En à peine 3 mois, la centrale du Bugey a déjà dépassé la quantité maximale de fuites autorisée pour toute l’année 2022, qui est fixée à 100 kg. À l’air libre, ces liquides deviennent des gaz à effet de serre.


Les liquides de refroidissement sont très utilisés dans les centrales nucléaires pour refroidir les matériels et pour les systèmes de ventilation. Les fuites ne sont pas rares sur les équipements qui font du froid - les groupes froids. Le problème est bien connu des industriels qui sont censés y apporter une attention particulière puisque toute fuite de liquide de refroidissement engendre des émissions de gaz à effet de serre. Selon le type de liquide utilisé, l’effet est différent mais tous on un pouvoir de réchauffement global supérieur à celui du CO2 et resteront plusieurs années dans l’atmosphère.

Par exemple, 1 kg de fluide de type HFC-134a vaut 3710 kgeqCO2 à l’horizon de 20 ans [1].

Les fuites de ces liquide de refroidissement ont donc un impact significatif sur l’environnement. Les industriels sont tenus de les limiter tant que possible, et de respecter la limite maximale qui leur est autorisée : 100 kilos par an. En cas de dépassement de ce seuil légal, ils doivent le déclarer aux autorités en tant qu’évènement significatif pour l’environnement [2] . Ce que EDF a fait pour la centrale du Bugey fin mars 2022. Et le mois d’avant pour la centrale de Golfech. Ainsi que pour Flamanville qui a annoncé en février 2022 avoir laissé fuiter en 2021 plus de 4 fois le maximum autorisé.

Comment en moins de 3 mois la centrale du Bugey a-t-elle pu dépasser le maximum autorisé sur 12 mois ? EDF ne précise pas la raison de la fuite. Mais souligne que dorénavant les contrôles sur les groupes-froids du site nucléaire seront plus fréquents. Et que des pièces ont été changées, en maintenance préventive. Pourquoi EDF n’a pas déjà mis ces mesures en place ? Une réelle prévention sur le site aurait permis d’éviter les fuites survenues depuis le début de l’année. Que l’industriel ne prennent des mesures pour limiter les fuites uniquement lorsque les limites autorisées sont dépassées montre bien que, malgré l’impact délétère de ses activités, malgré l’urgence climatique et malgré ses obligations légales, préserver l’environnement n’est pas son souci premier.

Ce que dit EDF :

Déclaration d’un Evénement Significatif Environnement (ESE) suite au dépassement du seuil de cumul annuel des émissions de fluide frigorigène

Publié le 31/03/2022

Dans une installation industrielle, les fluides frigorigènes sont utilisés dans les systèmes de production de froid. Ils permettent le refroidissement et la climatisation de différents matériels et locaux. Les opérations de contrôle et de maintenance réalisées régulièrement sur les groupes frigorifiques permettent de contrôler leur bon fonctionnement et l’absence d’émission de fluides frigorigènes.

La règlementation en vigueur prévoit la déclaration d’un événement significatif pour l’environnement, lorsque le seuil de 100kg/an d’émission de fluide frigorigène est atteint.

Le 26 mars 2022, une émission de fluide frigorigène a été détectée. Les équipes sont immédiatement intervenues pour identifier la localisation précise de l’inétanchéité. Le groupe a été mis en sécurité. Cette perte de fluide de 60 kg a conduit au dépassement du seuil de cumul annuel des émissions de fluides frigorigènes de la centrale du Bugey qui a atteint 123,77 kg au 26 mars 2022. Des actions ont été engagées et se poursuivent pour limiter l’émission de fluide frigorigène, avec notamment la mise en place de contrôles supplémentaires et le remplacement préventif de certaines pièces sur les groupes frigorifiques.

Cet événement n’a eu aucune conséquence sur la sûreté des installations, ni sur la santé des salariés. Toutefois, le cumul de fluide frigorigène émis au titre de l’année 2022 étant supérieur à 100kg/an, un événement significatif environnement a été déclaré par la direction de la centrale du Bugey à l’Autorité de sûreté nucléaire le 29 mars 2022.

https://www.edf.fr/la-centrale-nucleaire-du-bugey/les-actualites-de-la-centrale-nucleaire-du-bugey/declaration-dun-evenement-significatif-environnement-ese-suite-au-depassement-du-seuil-de-cumul-annuel-des-emissions-de-fluide-frigorigene


[1Pour en savoir plus, voir l’article de Bernard Laponche Certains gaz à effet de serre des centrales nucléaires, octobre 2020, Global Chance

[2Événements significatifs : incidents ou accidents présentant une importance particulière en matière, notamment, de conséquences réelles ou potentielles sur les travailleurs, le public, les patients ou l’environnement. https://www.asn.fr/Lexique/E/Evenement-significatif


La surveillance des installations nucléaires au quotidien ? C’est grâce à vos dons que nous pouvons la mener !
Pour surveiller au jour le jour les incidents dans les installations nucléaires, les décrypter et dénoncer les risques permanents qui sont trop souvent minimisés - voire cachés par les exploitants, nous mobilisons tout au long de l’année des moyens humains et techniques.
Pour continuer ce travail de lanceur d’alerte et donner, au plus proche de leur survenue, des informations sur les inquiétants dysfonctionnements d’un parc nucléaire vieillissant, nous avons besoin de votre soutien financier !

Faire un don



Installation(s) concernée(s)

Bugey

Nombre d'événements enregistrés dans notre base de données sur cette installation
157