Réseau Sortir du nucléaire
Boutique Agenda Faire un donEN

Des accidents nucléaires partout

France : Blayais : Erreur de maintenance sur un diesel de secours du réacteur 4 datant de plus d’un an et demi




6 septembre 2018


Erreur de maintenance datant du 27 janvier 2017 découverte le 1er septembre 2018 : le sens de rotation d’un ventilateur d’un groupe électrogène du réacteur 4 a été inversé, compromettant ainsi le refroidissement de cette source électrique de secours. Erreur de branchement qui ne va pas sans conséquences. En cas de surchauffe, le groupe électrogène n’aurait pas été à même de remplir sa fonction : assurer l’alimentation électrique des équipements de la centrale nucléaire en cas de coupure d’alimentation externe due par exemple à un séisme, un incendie ou à une inondation.


Ce que dit l’ASN :

Inversion du sens de rotation d’un ventilateur du système de refroidissement d’un groupe électrogène de secours

Publié le 13/09/2018

Centrale nucléaire du Blayais - Réacteurs de 900 MWe - EDF

Le 6 septembre 2018, l’exploitant de la centrale nucléaire du Blayais a déclaré à l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) un événement significatif pour la sûreté relatif à une non qualité de maintenance portant sur un ventilateur du système de refroidissement d’un groupe électrogène de secours du réacteur 4.

Chaque réacteur dispose de deux groupes électrogènes de secours redondants chargés d’assurer l’alimentation électrique des matériels nécessitant d’être secourus en cas de perte des sources d’alimentation électrique externes.

Chaque groupe électrogène est refroidi par quatre groupes aéroréfrigérants comportant chacun un ventilateur.

Le 1er septembre 2018, lors d’une vérification périodique du bon fonctionnement d’un groupe électrogène du réacteur 4, l’exploitant a mis en évidence un mauvais branchement d’un ventilateur, induisant une inversion de son sens de rotation et un risque de refroidir insuffisamment le groupe électrogène lors de son fonctionnement. Dès détection de l’écart, le branchement en défaut a été remis en conformité.

L’inversion du sens de rotation du ventilateur daterait d’une activité de maintenance de ce matériel qui s’est déroulée le 27 janvier 2017.

En l’absence d’un refroidissement suffisant du groupe électrogène de secours, celui-ci n’aurait pas été apte à assurer sa fonction. Cependant, durant l’événement, les sources d’alimentation électrique externes et le deuxième groupe électrogène de secours sont restés pleinement opérationnels. Aucune situation n’a nécessité la mise en service des deux groupes électrogènes de secours.

Cet événement n’a pas eu de conséquence sur les installations, sur le personnel et sur l’environnement.

Toutefois, compte tenu de la détection tardive de cet évènement, il a été classé au niveau 1 de l’échelle internationale des événements nucléaires INES.

https://www.asn.fr/Controler/Actualites-du-controle/Avis-d-incident-des-installations-nucleaires/Ventilateur-du-systeme-de-refroidissement-d-un-groupe-electrogene-de-secours


Ce que dit EDF :

Déclaration d’un événement de niveau 1 lié à un des ventilateurs d’un des diesels de secours

Publié le 06/09/2018

Le 1er septembre 2018, lors d’un contrôle réalisé sur un diesel de secours* de l’unité de production n°4, un intervenant détecte que le sens de rotation d’un des quatre ventilateurs de ce diesel est inversé. Cet équipement, qui a pour rôle d’assurer la réfrigération du diesel, a alors été remis en conformité immédiatement. L’analyse réalisée par les équipes de la centrale a permis de détecter que l’inversion du ventilateur date de janvier 2017.

Cet événement n’a eu aucun impact sur la sûreté des installations. Cependant, le caractère tardif de cette détection a conduit la direction de la centrale du Blayais à déclarer à l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN), le 6 septembre 2018, un événement significatif de sûreté classé au niveau 1 de l’échelle INES, échelle internationale de classement des événements nucléaires qui en compte 7.

* Une centrale nucléaire dispose de six sources d’alimentation électrique. Une seule est suffisante pour garantir le fonctionnement des matériels de sûreté. Parmi les alimentations électriques, on trouve deux alimentations de secours, dites « diesels de secours ». Ces deux puissants groupes électrogènes à moteur diesel sont prêts à fournir, en cas de défaillance des autres alimentations, la puissance nécessaire au fonctionnement des matériels de sûreté.

https://www.edf.fr/groupe-edf/nos-energies/carte-de-nos-implantations-industrielles-en-france/centrale-nucleaire-du-blayais/actualites/declaration-d-un-evenement-de-niveau-1-lie-a-un-des-ventilateurs-d-un-des-diesels-de-secours


La surveillance des installations nucléaires au quotidien ? C’est grâce à vos dons que nous pouvons la mener !
Pour surveiller au jour le jour les incidents dans les installations nucléaires, les décrypter et dénoncer les risques permanents qui sont trop souvent minimisés - voire cachés par les exploitants, nous mobilisons tout au long de l’année des moyens humains et techniques.
Pour continuer ce travail de lanceur d’alerte et donner, au plus proche de leur survenue, des informations sur les inquiétants dysfonctionnements d’un parc nucléaire vieillissant, nous avons besoin de votre soutien financier !

Faire un don



Installation(s)

Blayais

Nombre d'événements enregistrés dans notre base de données sur cette installation
59