Faire un don

Des accidents nucléaires partout

France : Blayais : Détection tardive de l’indisponibilité des capteurs mesurant le débit en sortie d’un générateur de vapeur




26 septembre 2022


Le 26 septembre 2022, l’exploitant de la centrale nucléaire du Blayais (Nouvelle Aquitaine) a déclaré à l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) un événement significatif pour la sûreté relatif à la détection tardive de l’indisponibilité des capteurs mesurant le débit vapeur d’un générateur de vapeur.


Ce que dit l’ASN :

Détection tardive de l’indisponibilité des capteurs mesurant le débit en sortie d’un générateur de vapeur

Publié le 05/10/2022

Centrale nucléaire du Blayais Réacteurs de 900 MWe - EDF

Le 26 septembre 2022, l’exploitant de la centrale nucléaire du Blayais a déclaré à l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) un événement significatif pour la sûreté relatif à la détection tardive de l’indisponibilité des capteurs mesurant le débit vapeur d’un générateur de vapeur.

Le système RPR a pour principales fonctions la détection de situations anormales, l’arrêt automatique du réacteur et le déclenchement des systèmes de sauvegarde en situation accidentelle. Certaines protections automatiques du réacteur, requises quand ce dernier est en fonctionnement, sont déclenchées par les débits mesurés en sortie des trois générateurs de vapeur.

Afin de valider périodiquement le fonctionnement de ces capteurs, les règles générales d’exploitation (RGE) prévoient une inter-comparaison entre les mesures des débits d’eau, à l’entrée des générateurs de vapeur, et les mesures de débit vapeur, à leur sortie.

Cet essai a été réalisé le 17 septembre 2022, avec des résultats considérés comme satisfaisants. Le 22 septembre 2022, lors de l’analyse du dossier d’intervention, un calcul erroné a été détecté, et les calculs corrigés ont révélé un dépassement du critère attendu pour les capteurs d’un générateur de vapeur.

Dans les RGE, la règle relative à la disponibilité d’une chaîne de protection requise demande une réparation sous 24h lorsque le réacteur est en fonctionnement. Cette règle n’a donc pas été respectée a posteriori.

Cet événement n’a pas eu de conséquence sur les installations, les personnes et l’environnement. Toutefois, il a affecté la fonction de sûreté liée à la maîtrise du refroidissement. Au regard de sa détection tardive, il a été classé au niveau 1 de l’échelle INES (échelle internationale des événements nucléaires et radiologiques, graduée de 0 à 7 par ordre croissant de gravité).

Dans les heures qui ont suivi la détection de cette situation, l’exploitant a remis en conformité l’installation en réalisant un étalonnage et un essai de requalification satisfaisant des capteurs.

https://www.asn.fr/l-asn-controle/actualites-du-controle/installations-nucleaires/avis-d-incident-des-installations-nucleaires/detection-tardive-de-l-indisponibilite-des-capteurs-mesurant-le-debit-en-sortie-d-un-gv


La surveillance des installations nucléaires au quotidien ? C’est grâce à vos dons que nous pouvons la mener !
Pour surveiller au jour le jour les incidents dans les installations nucléaires, les décrypter et dénoncer les risques permanents qui sont trop souvent minimisés - voire cachés par les exploitants, nous mobilisons tout au long de l’année des moyens humains et techniques.
Pour continuer ce travail de lanceur d’alerte et donner, au plus proche de leur survenue, des informations sur les inquiétants dysfonctionnements d’un parc nucléaire vieillissant, nous avons besoin de votre soutien financier !

Faire un don



Installation(s) concernée(s)

Blayais

Nombre d'événements enregistrés dans notre base de données sur cette installation
99