Réseau Sortir du nucléaire
Boutique Agenda Faire un donEN

Des accidents nucléaires partout

France : Anomalie détectée sur plusieurs centrales : Défaut affectant les pompes de brassage du circuit de préchauffage des groupes électrogènes de secours




27 décembre 2012


Lors des contrôles de conformité menés dans le cadre du réexamen de sûreté des réacteurs de 1300 MW, EDF a constaté des défauts affectant les fixations des pompes de brassage sur les centrales de Nogent, Flamanville, Paluel et Cattenom.


Les groupes électrogènes de secours à moteur diesel permettent d’alimenter les systèmes de sûreté du réacteur en cas de perte de l’alimentation électrique par le réseau national. Chaque réacteur est équipé de deux groupes électrogènes. Les pompes de brassage du circuit de préchauffage des groupes électrogènes de secours permettent de maintenir une température minimale de leur circuit de refroidissement.

En cas de séisme, les défauts affectant les pompes de brassage sont susceptibles de provoquer la rupture du circuit de refroidissement du groupe électrogène conduisant à la perte des alimentations électriques de secours.

EDF a engagé les travaux de remise en conformité dont l’achèvement est prévu avant la fin de l’année 2012.

Pour les quatre réacteurs de Paluel et les réacteurs n° 2 de Flamanville et n° 1 de Nogent, toutes les pompes de brassage des groupes électrogènes sont affectées. Pour ces réacteurs, l’incident est classé au niveau 1 sur l’échelle INES qui en compte 7.

Pour les réacteurs n° 1 de Flamanville, n° 1 et 3 de Cattenom et n° 2 de Nogent, les pompes de brassage d’un seul groupe électrogène sont affectées. L’incident a donc été classé au niveau 0.

Les autres réacteurs de 1300 MW ne sont pas affectés par ce défaut.

https://www.asn.fr/Controler/Actualites-du-controle/Avis-d-incidents-des-installations-nucleaires/Defaut-affectant-les-pompes-de-brassage-du-circuit-de-prechauffage-des-groupes-electrogenes-de-secours


La surveillance des installations nucléaires au quotidien ? C’est grâce à vos dons que nous pouvons la mener !
Pour surveiller au jour le jour les incidents dans les installations nucléaires, les décrypter et dénoncer les risques permanents qui sont trop souvent minimisés - voire cachés par les exploitants, nous mobilisons tout au long de l’année des moyens humains et techniques.
Pour continuer ce travail de lanceur d’alerte et donner, au plus proche de leur survenue, des informations sur les inquiétants dysfonctionnements d’un parc nucléaire vieillissant, nous avons besoin de votre soutien financier !

Faire un don