Réseau Sortir du nucléaire
Boutique Agenda Faire un donEN

Campagnes et mobilisations 2014


Tchernobyl - Fukushima : 50 jours d’actions > Comptes rendus des mobilisations

Actions rond-point à Montluçon (03)

8 mars 2014 |




Ce samedi 8 Mars, SDN Montluçon et Solaire 2000 ont organisé leurs deux premières actions ronds-points. Seulement une douzaine de militants ont répondu à l’appel lancé par courriel à près de 500 adresses, ce qui nous a profondément déçus. Il est vrai que nous sommes loin de toute INB et de Fukushima... Nous avons donc décidé de nous rassembler de 10h à 12h sur un rond-point et de 15h à 17h sur un autre.

Après avoir installé banderoles, drapeaux, disposé des mains « Nucléaire stop » bien visibles de loin sur le gazon, nous avons pris une photo.

Nous nous sommes ensuite répartis sur les 5 entrées pour distribuer nos tracts contenant très brièvement les dernières informations peu connues sur l’actualité énergétique*.

L’importante circulation nous a permis de distribuer près de 3000 tracts à chaque rond-point, l’accueil a été en général courtois, parfois chaleureux, en moyenne un conducteur sur deux acceptait notre tract, et notre distribution n’a rencontré aucun problème.

Trois journalistes sont passés, ont pris des photos, notre tract, et nous n’avons vu aucun policier.

Le coût modeste de cette action a été pris en charge par les militants, ne grevant pas les finances du Réseau.

Cette action nous a aussi permis de prendre le midi un copieux repas très convivial, aussi nous recommencerons.

Plus généralement, ces actions ronds-points sont faciles à organiser avec un minimum de militants et ont un impact certain.

Informer localement, en distribuant plusieurs milliers de tracts que beaucoup liront chez eux, n’est-ce pas préférable à une grande manifestation nationale où globalement nous sensibilisons beaucoup moins de personnes, où nous distribuons proportionnellement beaucoup moins de tracts ? Ces grandes manifestations ont-elles un impact auprès des décideurs, vu la régression constante des renouvelables et la poursuite de la totalité des programmes nucléaires civils et militaires ?

Cela évite aussi de grands déplacements chers, peu favorables pour l’environnement et occasionnant une très grande perte de temps.

Seul inconvénient, de part leur importance limitée en manifestants, ces actions ronds-points ont peu de chance de passer dans les télévisions nationales.

Ce samedi 8 Mars, SDN Montluçon et Solaire 2000 ont organisé leurs deux premières actions ronds-points. Seulement une douzaine de militants ont répondu à l’appel lancé par courriel à près de 500 adresses, ce qui nous a profondément déçus. Il est vrai que nous sommes loin de toute INB et de Fukushima... Nous avons donc décidé de nous rassembler de 10h à 12h sur un rond-point et de 15h à 17h sur un autre.

Après avoir installé banderoles, drapeaux, disposé des mains « Nucléaire stop » bien visibles de loin sur le gazon, nous avons pris une photo.

Nous nous sommes ensuite répartis sur les 5 entrées pour distribuer nos tracts contenant très brièvement les dernières informations peu connues sur l’actualité énergétique*.

L’importante circulation nous a permis de distribuer près de 3000 tracts à chaque rond-point, l’accueil a été en général courtois, parfois chaleureux, en moyenne un conducteur sur deux acceptait notre tract, et notre distribution n’a rencontré aucun problème.

Trois journalistes sont passés, ont pris des photos, notre tract, et nous n’avons vu aucun policier.

Le coût modeste de cette action a été pris en charge par les militants, ne grevant pas les finances du Réseau.

Cette action nous a aussi permis de prendre le midi un copieux repas très convivial, aussi nous recommencerons.

Plus généralement, ces actions ronds-points sont faciles à organiser avec un minimum de militants et ont un impact certain.

Informer localement, en distribuant plusieurs milliers de tracts que beaucoup liront chez eux, n’est-ce pas préférable à une grande manifestation nationale où globalement nous sensibilisons beaucoup moins de personnes, où nous distribuons proportionnellement beaucoup moins de tracts ? Ces grandes manifestations ont-elles un impact auprès des décideurs, vu la régression constante des renouvelables et la poursuite de la totalité des programmes nucléaires civils et militaires ?

Cela évite aussi de grands déplacements chers, peu favorables pour l’environnement et occasionnant une très grande perte de temps.

Seul inconvénient, de part leur importance limitée en manifestants, ces actions ronds-points ont peu de chance de passer dans les télévisions nationales.

Documents à télécharger

  Tract