Réseau Sortir du nucléaire
BoutiqueAgendaFaire un donEN

Pétition : Monsieur le Président, la France doit signer le Traité d’interdiction des armes nucléaires (TIAN)

Texte de la pétition que nous adressons au Président de la République




L’année dernière, 122 pays ont approuvé un traité d’interdiction des armes nucléaires, à l’ONU. C’est désormais au tour des États de se saisir du texte en le ratifiant.

Malheureusement, la France fait encore partie du club très fermé des nations qui possèdent des armes nucléaires et elle refuse de signer le texte. Pourtant, l’utilisation de ces armes de destruction massive relèverait de la folie meurtrière et serait synonyme de crime contre l’Humanité. Le simple fait d’en posséder est déjà polluant, dangereux, trop coûteux et anti-démocratique.

Chaque année, une part importante des ressources publiques est gaspillée pour le maintien et la modernisation de la force de frappe nucléaire. Nous considérons que les fonds publics engagés dans la politique de dissuasion mériteraient d’être employés dans des secteurs socialement et écologiquement utiles.

Au nom de tou.te.s les citoyen.ne.s qui s’engagent à nos côtés, nous demandons à Emmanuel Macron de faire en sorte que la France signe et ratifie elle aussi le Traité d’interdiction des armes nucléaires (TIAN).



Monsieur le Président de la République française,

Les menaces auxquelles la population française doit faire face sont climatiques, économiques, cybernétiques et terroristes ; notre bombe nucléaire n’est d’aucune utilité contre ces risques. De plus, les armes nucléaires n’ont fait l’objet d’aucune décision démocratique.

En participant au mouvement international de désarmement et en retirant ses armes nucléaires, la France rendra notre pays plus sûr pour nous et pour les générations futures. Même en temps de paix, ces armes présentent des dangers permanents pour notre environnement, pour les militaires, les techniciens et la population, à cause des déchets engendrés, des manipulations nécessaires, de la circulation des matières radioactives sur les routes et des risques d’accidents graves.

C’est l’intérêt de tous les citoyen.n.es du monde d’interdire les armes nucléaires. Il n’existe pas d’arme de destruction massive aussi terrible qu’une bombe atomique. Chacune de ces bombes en stock serait capable d’annihiler des capitales entières, exécutant aveuglément des millions d’innocents. En cas de conflit nucléaire généralisé, ces bombes pourraient entrainer un "hiver nucléaire" synonyme d’extinction pour la majorité des espèces de la planète.


Parfois présentée comme une "assurance-vie", la bombe nucléaire est en fait une "assurance-mort".

La dissuasion nucléaire est un bluff inadmissible. Valéry Giscard d’Estaing l’a dit après avoir quitté la présidence : jamais il n’aurait déclenché un tir nucléaire car il vaut mieux être envahi que totalement détruit. Laisser supposer que la France a besoin d’armes nucléaires pour sa sécurité, c’est inciter d’autres pays à vouloir en posséder.

Nous pourrions utiliser une large partie du budget consacré au maintien de l’arme nucléaire (6,5 milliards d’euros prévus chaque année dans le budget de la France) pour répondre à de vraies priorités (améliorer la vie sociale) en France.

Le 7 juillet 2017, le Traité d’interdiction des armes nucléaires (TIAN) a été adopté à l’ONU par 122 États soit une écrasante majorité. Historique, ce texte est l’aboutissement du travail du mouvement pacifiste et des ONG qui militent pour le désarmement. ICAN (Campagne internationale pour abolir les armes nucléaires) a reçu le prix Nobel de la paix 2017. La France, un des neuf pays à posséder ce type d’armes (300 têtes), doit signer le Traité d’interdiction des armes nucléaires.

Monsieur le Président de la République française,

Les menaces auxquelles la population française doit faire face sont climatiques, économiques, cybernétiques et terroristes ; notre bombe nucléaire n’est d’aucune utilité contre ces risques. De plus, les armes nucléaires n’ont fait l’objet d’aucune décision démocratique.

En participant au mouvement international de désarmement et en retirant ses armes nucléaires, la France rendra notre pays plus sûr pour nous et pour les générations futures. Même en temps de paix, ces armes présentent des dangers permanents pour notre environnement, pour les militaires, les techniciens et la population, à cause des déchets engendrés, des manipulations nécessaires, de la circulation des matières radioactives sur les routes et des risques d’accidents graves.

C’est l’intérêt de tous les citoyen.n.es du monde d’interdire les armes nucléaires. Il n’existe pas d’arme de destruction massive aussi terrible qu’une bombe atomique. Chacune de ces bombes en stock serait capable d’annihiler des capitales entières, exécutant aveuglément des millions d’innocents. En cas de conflit nucléaire généralisé, ces bombes pourraient entrainer un "hiver nucléaire" synonyme d’extinction pour la majorité des espèces de la planète.


Parfois présentée comme une "assurance-vie", la bombe nucléaire est en fait une "assurance-mort".

La dissuasion nucléaire est un bluff inadmissible. Valéry Giscard d’Estaing l’a dit après avoir quitté la présidence : jamais il n’aurait déclenché un tir nucléaire car il vaut mieux être envahi que totalement détruit. Laisser supposer que la France a besoin d’armes nucléaires pour sa sécurité, c’est inciter d’autres pays à vouloir en posséder.

Nous pourrions utiliser une large partie du budget consacré au maintien de l’arme nucléaire (6,5 milliards d’euros prévus chaque année dans le budget de la France) pour répondre à de vraies priorités (améliorer la vie sociale) en France.

Le 7 juillet 2017, le Traité d’interdiction des armes nucléaires (TIAN) a été adopté à l’ONU par 122 États soit une écrasante majorité. Historique, ce texte est l’aboutissement du travail du mouvement pacifiste et des ONG qui militent pour le désarmement. ICAN (Campagne internationale pour abolir les armes nucléaires) a reçu le prix Nobel de la paix 2017. La France, un des neuf pays à posséder ce type d’armes (300 têtes), doit signer le Traité d’interdiction des armes nucléaires.



découvrez l’Infographie :
de l’interdiction des armes nucléaires à leur élimination
Commandez les cartes postales de campagne (gratuit)