Réseau Sortir du nucléaire
BoutiqueAgendaFaire un donEN

Campagnes et mobilisations 2011

Campagnes et mobilisations nationales du Réseau "Sortir du nucléaire" en 2011


Novembre 2011 : transport La Hague-Gorleben




Parti du terminal ferroviaire de Valognes avec 24h d’avance, le mercredi 19 novembre dernier, le transport de déchets vitrifiés allemands hautement radioactifs est arrivé le lundi 28 novembre aux alentours de 22h00 à Gorleben. Son parcours, semé d’embuches, aura duré exactement 126 heures. En France comme en Allemagne, ce transport à haut risque a fortement mobilisé, preuve de la force et du succès de l’action menée par le mouvement antinucléaire.



Une mobilisation sous le signe de la solidarité internationale

En France des actions et de nombreux rassemblements ont été organisés, à commencer par le camp de Valognes, au départ du train. Le Réseau "Sortir du nucléaire" a suivi le Castor tout au long de son trajet, alimentant le public et les médias d’informations, de photos et témoignages, jusque dans le Wendland où une grande banderole de 10x15m a été déployée au-dessus des 25 000 manifestants et des centaines de tracteurs présents à la manifestation de Dannenberg. De nombreux militants, venus de tous pays, ont également fait le déplacement en Allemagne ce week-end pour montrer que le mouvement antinucléaire ne connaissait pas de frontière.

En savoir plus

Une mobilisation sous le signe de la solidarité internationale

En France des actions et de nombreux rassemblements ont été organisés, à commencer par le camp de Valognes, au départ du train. Le Réseau "Sortir du nucléaire" a suivi le Castor tout au long de son trajet, alimentant le public et les médias d’informations, de photos et témoignages, jusque dans le Wendland où une grande banderole de 10x15m a été déployée au-dessus des 25 000 manifestants et des centaines de tracteurs présents à la manifestation de Dannenberg. De nombreux militants, venus de tous pays, ont également fait le déplacement en Allemagne ce week-end pour montrer que le mouvement antinucléaire ne connaissait pas de frontière.

En savoir plus