Réseau Sortir du nucléaire
BoutiqueAgendaFaire un donEN

Les mirages du nucléaire du futur

Génération IV, réacteurs au Thorium, transmutation des déchets, surgénérateur Astrid... Les lobbys et scientifiques proches de l’industrie nucléaire ne manquent pas de mots ni d’idées pour essayer de nous convaincre que la filière a encore un avenir grâce à des promesses et concepts technologiques "miraculeux".

Tous ces projets chimériques sont pourtant encore très loin d’avoir dépassé le stade du prototype et les résultats escomptés ne sont pas toujours au rendez-vous, certains de ces projets pourraient même être encore plus dangereux et générateurs de déchets que les centrales actuellement en exploitation...

Le réacteur au thorium : une nouvelle impasse

Abondant dans la croûte terrestre, le Thorium est souvent cité comme l’avenir de la filière nucléaire pour certains... Pourtant la production d’énergie à partir de ce métal radioactif est très loin d’être simple et sans défauts.

"Incinérer" les déchets nucléaires : un fantasme, pas une solution

Les partisans de la transmutation affirment qu’elle pourrait apporter une solution au problème que posent certaines des substances radioactives les plus dangereuses qui se créent dans un réacteur nucléaire.

Astrid, kézaco ?

Astrid : ce sigle en forme de joli prénom est censé être le prototype d’un nouveau modèle de « réacteur à neutrons rapides au sodium » (Advanced Sodium Technological Reactor for Industrial Demonstration).

Mai 2014 : Visite de Shinzo Abe en France

La France demande au Japon de relancer le calamiteux surgénérateur de Monju afin de pouvoir y tester les combustibles d’Astrid. Ce projet doit être officialisé à l’occasion de la visite en France du premier ministre japonais.

Document WISE Paris
Nucléaire de "4e génération" : l’utopie comme stratégie de survie

Tout en affirmant les qualités de ses équipements actuels, l’industrie nucléaire est confrontée à une forte contestation, qu’elle tente aujourd’hui de contourner par des promesses technologiques. messes technologiques. Ses efforts portent dans ce domaine sur la conception de réacteurs du futur, regroupés sous l’appellation générique de “4 e génération”.

Génération IV, réacteurs au Thorium, transmutation des déchets, surgénérateur Astrid... Les lobbys et scientifiques proches de l’industrie nucléaire ne manquent pas de mots ni d’idées pour essayer de nous convaincre que la filière a encore un avenir grâce à des promesses et concepts technologiques "miraculeux".

Tous ces projets chimériques sont pourtant encore très loin d’avoir dépassé le stade du prototype et les résultats escomptés ne sont pas toujours au rendez-vous, certains de ces projets pourraient même être encore plus dangereux et générateurs de déchets que les centrales actuellement en exploitation...


Thèmes
Fausses solutions