Réseau Sortir du nucléaire
BoutiqueAgendaFaire un donEN

Législatives 2017 : interpellons les candidat-e-s !

Une plateforme web pour dénoncer les candidats les plus radio-actifs et appeler les candidats à s’engager pour une France sans nucléaire.


Les 10 candidats les plus radio-actifs

François CORNUT-GENTILLE

Les Républicains




Candidat Les Républicains dans la 2ème circonscription de Haute-Marne

SIGNE DISTINCTIF
 Adversaire farouche du désarmement nucléaire



Passionné par les questions de défense (qui représentent quasiment la moitié des posts de son blog), François Cornut-Gentille est maire de Saint-Dizier. Sur cette commune se trouve la Base Aérienne Atomique BA 113, qui accueille, en plus d’une cinquantaine de Rafales, des missiles nucléaires [1].

C’est évidemment un virulent adversaire du désarmement nucléaire. Ses interventions contre la baisse des budgets militaires sont fréquentes. En octobre 2011, il s’insurge contre une réduction des dépenses liées à la dissuasion : "fragiliser un seul élément risquerait de remettre en cause tout le dispositif" [2]. La même année, il proteste contre le report du lancement du Laser Mégajoule, malgré les coûts exorbitants que cette arme technologique accumule et les mobilisations qui réclament son arrêt [3].

La circonscription de François Cornut-Gentille est toute proche de Bure, là où doit s’implanter un site de stockage en profondeur de déchets nucléaires. Face à ses administrés, le député prétend demander des comptes à l’ANDRA (Agence Nationale pour la gestion des Déchets Radioactifs), mais ces demandes d’explications ne semblent pas très virulentes. En attendant, il semble surtout se réjouir des subventions qui bénéficient à son territoire par le biais du Groupement d’Intérêt Public [4].

François Cornut-Gentillel a par ailleurs voté contre la loi de transition énergétique qui prévoit notamment d’abaisser la part du nucléaire dans le mix énergétique de 75% à 50% à l’horizon 2025 [5].

J’interpelle FRANÇOIS CORNUT-GENTILLE par message électronique

J’interpelle FRANÇOIS CORNUT-GENTILLE sur Twitter

Passionné par les questions de défense (qui représentent quasiment la moitié des posts de son blog), François Cornut-Gentille est maire de Saint-Dizier. Sur cette commune se trouve la Base Aérienne Atomique BA 113, qui accueille, en plus d’une cinquantaine de Rafales, des missiles nucléaires [1].

C’est évidemment un virulent adversaire du désarmement nucléaire. Ses interventions contre la baisse des budgets militaires sont fréquentes. En octobre 2011, il s’insurge contre une réduction des dépenses liées à la dissuasion : "fragiliser un seul élément risquerait de remettre en cause tout le dispositif" [2]. La même année, il proteste contre le report du lancement du Laser Mégajoule, malgré les coûts exorbitants que cette arme technologique accumule et les mobilisations qui réclament son arrêt [3].

La circonscription de François Cornut-Gentille est toute proche de Bure, là où doit s’implanter un site de stockage en profondeur de déchets nucléaires. Face à ses administrés, le député prétend demander des comptes à l’ANDRA (Agence Nationale pour la gestion des Déchets Radioactifs), mais ces demandes d’explications ne semblent pas très virulentes. En attendant, il semble surtout se réjouir des subventions qui bénéficient à son territoire par le biais du Groupement d’Intérêt Public [4].

François Cornut-Gentillel a par ailleurs voté contre la loi de transition énergétique qui prévoit notamment d’abaisser la part du nucléaire dans le mix énergétique de 75% à 50% à l’horizon 2025 [5].

J’interpelle FRANÇOIS CORNUT-GENTILLE par message électronique

J’interpelle FRANÇOIS CORNUT-GENTILLE sur Twitter




Commandez des autocollants !