Réseau Sortir du nucléaire
BoutiqueAgendaFaire un donEN

Nucléaire : stop au rafistolage !

EDF veut rafistoler ses 58 réacteurs nucléaires vieillissants pour prolonger leur activité jusqu’à 50 voire 60 ans, en dépit des risques majeurs et des coûts astronomiques que cela impliquerait. Depuis avril 2014, nous menons cette campagne pour obtenir l’arrêt des réacteurs de plus de 30 ans, à commencer par Fessenheim, une centrale obsolète qui cumule les risques.


J’interpelle mon député

QUELLE POSITION PRENDRA VOTRE DÉPUTÉ-E ?
VOUS POUVEZ L’INFLUENCER !

La position que prendra votre député-e lors du débat parlementaire à l’Assemblée Nationale sur la "loi de transition énergétique" est de la plus haute importance. Vous avez le pouvoir de l’influencer ! En effet, la plupart des parlementaires connaissent très mal les questions énergétiques et en réalité seuls quelques-uns sont des relais zélés de l’industrie nucléaire.

ÉCRIVEZ À VOTRE DÉPUTÉ-E

Au printemps dernier, 14 000 personnes ont envoyé un e-mail à leurs élus au sujet des coûts et dangers du rafistolage des réacteurs. Alors que le projet de loi de transition énergétique continue d’avancer, nous devons accroître la pression. Interpellez votre député-e, de préférence par courrier postal ou à défaut par e-mail. Demandez-lui de prendre position par rapport à nos revendications concernant la loi de transition énergétique.

Nous vous encourageons à personnaliser la lettre ci-dessous pour lui donner encore plus de force. Vous pouvez par exemple reprendre quelques informations clés mentionnées sur l’infographie. En tout cas, n’oubliez pas de signer votre lettre !


TROUVEZ VOTRE DEPUTÉ-E

Renseignez un nom ou un numéro de département pour trouver les coordonnées de votre député-e

EXEMPLE DE LETTRE

Madame la députée / Monsieur le député,

Vous serez bientôt amené-e à vous prononcer sur la loi de transition énergétique, qui engagera l’avenir de notre pays pour plusieurs décennies au moins.

En France, la politique énergétique a depuis trop longtemps été laissée aux seules mains d’EDF et a toujours échappé au débat démocratique. Je vous appelle à vous réapproprier cette question lors du prochain débat parlementaire, en vertu de vos prérogatives de député.

EDF agit en coulisse pour faire fonctionner ses réacteurs nucléaires jusqu’à 50 voire 60 ans (au lieu des 30 initialement prévus), au mépris des risques accrus d’accident et des coûts astronomiques qu’impliquerait cette prolongation. Je compte sur vous pour vous opposer fermement à ce projet.

Je vous demande de défendre les positions suivantes lors du débat parlementaire, et de conditionner votre vote de la loi de transition énergétique par leur prise en compte effective :

  • l’arrêt immédiat des réacteurs les plus vieux et les plus dangereux, sachant qu’à fin 2014, 33 réacteurs auront déjà dépassé 30 ans de fonctionnement. Avec un objectif chiffré de fermeture de réacteurs à l’échéance 2025 et une feuille de route pour organiser ces fermetures ;
  • l’arrêt définitif du programme EPR et le renoncement à tout nouveau projet de réacteur ;
  • l’adoption d’un objectif impératif de réduction de 20 % de la consommation finale d’électricité à l’horizon 2025, les économies d’électricité étant un déterminant fondamental d’une vraie transition énergétique.
PDF - 186.1 ko
Modèle de lettre à envoyer à votre député-e