Réseau Sortir du nucléaire
BoutiqueAgendaFaire un donEN

Campagnes et mobilisations 2010

Campagnes et mobilisations nationales du Réseau "Sortir du nucléaire" en 2010


27 avril - 7 mai 2010 : Jeûne-action pour l’abolition des armes nucléaires

Présentation des jeûneurs




 DANIEL ROUSSEE Une vie de Militant anti-nucléaire et écologiste. le premier refus qui oriente une vie : le 4 septembre 1968 l’objection de conscience pour protester contre l’armement atomique avec son corollaire d’un service civil pour les plus pauvres, un compagnonnage avec LANZA DEL VASTO, et les communautés de l’Arche, l’apprentissage d’un métier manuel : menuisier, la lutte du LARZAC avec le refus-redistribution 3 % de l’ impôt, le GARM (Groupement d’Action et de Résistance à la Militarisation) et les envahissements du PC atomique du Mont Verdun à Lyon, l’auto-réduction 15% des factures EDF (responsabilité d’une coordination nationale), la longue lutte contre l’implantation de la centrale de GOLFECH avec l’A.T.E. (l’Association Toulousaine d’Ecologie) l’idée des « fissures » de l’enquête d’utilité publique (déchirer le registre d’enquête, le revirement - trahison du parti socialiste, une minuscule victoire 2 tranches de nucléaire au lieu des 4 proposés, la création des Verts, la marche de Malville contre Super Phénix, Le Jeûne pour la Vie, La création de l’Association « Planète en Danger » à Toulouse et ses actions spectaculaires). Puis, l’association des Amis de La Terre Midi-Pyrénées et le CANT (Comité Anti-Nucléaire Toulousain) Une vie à essayer d’obéir à sa conscience plutôt qu’aux démissions des hommes politiques. Faucheur volontaire d’OGM. Depuis trois ans administrateur et depuis 2 ans trésorier du Réseau Sortir du Nucléaire 66 ans, Marié, 3 enfants, conducteur de travaux avec son épouse architecte en libéral.

J’ai fait quelques jeûne dans ma vie militante (le plus long était je crois 15 jours) mais il y a déjà longtemps, si vous avez des conseils pour me préparer, un jour de jeûne par semaine pax exemple, ? je fait partie des personnes qui mange cru depuis plus de 20 ans après avoir essayé toutes les méthodes alimentaires dont également une bonne vingtaine d’années de végétarisme.... A vous rencontrer prochainement et dans la joie de partager avec vous ce jeûne de protestation à Paris

AMITIES et Paix Force et Joie

 GASCHARD BERNARD J’ai 78 ans, 4 enfants. Après avoir vécu à l’Arche de Lanza Del Vasto, j’ai été chevrier dans les Corbières. Je suis végétarien depuis 1953. J’ai beaucoup jeûné dans ma vie : dès1957, contre la torture dans la Guerre d’Algérie ; en 58, contre Marcoule ; récemment, entre 2007 et 2010, contre les OGM et le nucléaire militaire. Partisan de la Non-Violence Active pour la Paix , j’espère vivre jusqu’à 140 ans.

 ROSENZWEIG PIERRE J’ai 60 ans, 3 enfants et un petit-fils. Je suis professeur de Lycée Professionnel en retraite ; végétarien (pour l’environnement et la santé), »franciscain » - ora, labora et serva – (pour le sens de ma vie), citoyen-militant ( dans le respect de la dignité des personnes) Je suis membre du Canva (Coordination des Actions Non-Violentes de l’Arche) de Lanza del Vasto, disciple de Gandhi. JB Libouban s’occupe de la sécurité alimentaire, etc ; moi du nucléaire. Je représente la Canva au CA de Armes Nucléaires STOP. C’est à la fin du jeûne d’août 2009 que, au sein de la Maison de Vigilance, nous avons lancé le projet d’un jeûne pour l’abolition des armes nucléaires, avec le soutien du Réseau « Sortir du nucléaire ». Je milite depuis 1977 (victoire contre la 2é centrale en Alsace) ; je jeûne de 7 à 10 jours, 1 ou 2 fois par an depuis 2007 : 2 fois contre les OGM, 1 fois contre le nucléaire civil (Fessenheim en 2009), 3 fois contre le « militaire ». Ma devise : « Paix, Force et Justesse » (recherche du juste milieu entre l’efficacité et le respect des « adversaires » dans les émotions, les réflexions et les actions).

 MICHEL LAFOUASSE J’ai 67 ans, et suis retraité depuis 7 ans de l’aviation civile – j’ai fait une carrière de pilote de ligne, commandant de bord sur les long-courriers d’UTA puis d’Air France. D’un premier mariage j’ai eu 4 enfants, et maintenant 8 petits enfants. Après 8 ans de mariage, mon épouse est devenue Témoin de Jéhovah, ce qui a été la première grande épreuve formatrice de ma vie. Nous avons divorcé après 26 ans de mariage, et je me suis remarié avec Marie-José Jacolot (je la connaissais déjà, comme secrétaire de Marie-Pierre Bovy, présidente de Stop essais !). J’ai été préformé par les valeurs du scoutisme. Après l’éclipse liée au choc frontal avec les Témoins, le Christ est revenu très fort dans ma vie après la lecture de « Tous les hommes sont frères ». J’ai rejoint en 1987 un groupe informel non-violent de Quimper. Nous avons décidé de nous affilier à Pax Christi en 1989, avec le projet de faire progresser la non-violence dans ce mouvement. J’ai été pendant longtemps responsable de la Commission non-violence, et je le suis redevenu il y a un an. J’’ai représenté la Commission dans deux collectifs : la Coordination pour la non-violence (Hervé Ott), puis à Stop-essais !. A Pax Christi, je suis membre du Conseil national et du Bureau. Le groupe Pax Christi-Finistère s’est joint au jeûne de 9 jours en mars 1990 organisé par Stop-Essais ! (c’était les tout débuts, 20 ans déjà…), au moment du rassemblement mondial des Eglises chrétiennes, à Séoul, sur le thème « Justice, Paix et Sauvegarde de la création ». J’ai participé à quelques jeûnes à Taverny, et ai coordonné avec Michel Nodet (CANVA) la commémoration interreligieuse du 50ème anniversaire d’Hiroshima, le 6 août 1995 au jardin japonais de l’Unesco. Je suis un passionné d’études bibliques, et anime depuis 20 ans un groupe biblique à Concarneau.

 SERGE LEVILLAYER 76 ans 7 fois grand père du mouvement pour une alternative non violente habite Granville ( Manche ) employé à la fourniture de manuels d’enseignement secondaire de seconde main au Tchad grâce à leur collecte en France a été connu du public pour avoir écrit à la craie sur le trottoir devant son école " Accepter l’arme atomique , c’est se rendre complice du plus bominable forfait que l’homme ait jamais prémédité contre l’homme . "et avoir été convoqué devant les tribunaux . jeûne chaque premier vendredi du mois devant un poste militaire atomique depuis 15 ans , Taverny , Cherbourg , Paris Je suis dans l’attente d’un éditeur pour un premier livre : « Aujourd’hui l’Apocalypse – par la non-violence au autre monde est possible ! »

 NADINE RUELLAND Pourquoi j’ai choisi de jeûner pour l’Abolition des armes nucléaires. Je participe souvent aux actions de la maison de vigilance, en jeûnant ou pas. En août dernier, j’ai appuyé l’idée d’un jeûne en lien avec la présence de nos amis de l’association « Armes nucléaires STOP ». Comme beaucoup, je réalise peu ce que représenterait une guerre nucléaire. Mais en voyant le film « la bombe », j’ai pu me forger une représentation de l’horreur nucléaire et je suis très heureuse d’avoir participé à ce jeûne. Je savais que dix jours de jeûne font plus de bien au corps que de mal. Cette expérience m’a appris beaucoup sur moi-même et sur les autres. Cette connaissance va maintenant mûrir et m’enrichir. Je remercie tous les jeûneurs pour leur présence et leur détermination qui m’a aidée à tenir, Jocelyn, Xavier et ses amis désobéissants, et tous ceux qui nous ont accompagnés durant le jeûne. Cette expérience restera inoubliable.

 DANIEL ROUSSEE Une vie de Militant anti-nucléaire et écologiste. le premier refus qui oriente une vie : le 4 septembre 1968 l’objection de conscience pour protester contre l’armement atomique avec son corollaire d’un service civil pour les plus pauvres, un compagnonnage avec LANZA DEL VASTO, et les communautés de l’Arche, l’apprentissage d’un métier manuel : menuisier, la lutte du LARZAC avec le refus-redistribution 3 % de l’ impôt, le GARM (Groupement d’Action et de Résistance à la Militarisation) et les envahissements du PC atomique du Mont Verdun à Lyon, l’auto-réduction 15% des factures EDF (responsabilité d’une coordination nationale), la longue lutte contre l’implantation de la centrale de GOLFECH avec l’A.T.E. (l’Association Toulousaine d’Ecologie) l’idée des « fissures » de l’enquête d’utilité publique (déchirer le registre d’enquête, le revirement - trahison du parti socialiste, une minuscule victoire 2 tranches de nucléaire au lieu des 4 proposés, la création des Verts, la marche de Malville contre Super Phénix, Le Jeûne pour la Vie, La création de l’Association « Planète en Danger » à Toulouse et ses actions spectaculaires). Puis, l’association des Amis de La Terre Midi-Pyrénées et le CANT (Comité Anti-Nucléaire Toulousain) Une vie à essayer d’obéir à sa conscience plutôt qu’aux démissions des hommes politiques. Faucheur volontaire d’OGM. Depuis trois ans administrateur et depuis 2 ans trésorier du Réseau Sortir du Nucléaire 66 ans, Marié, 3 enfants, conducteur de travaux avec son épouse architecte en libéral.

J’ai fait quelques jeûne dans ma vie militante (le plus long était je crois 15 jours) mais il y a déjà longtemps, si vous avez des conseils pour me préparer, un jour de jeûne par semaine pax exemple, ? je fait partie des personnes qui mange cru depuis plus de 20 ans après avoir essayé toutes les méthodes alimentaires dont également une bonne vingtaine d’années de végétarisme.... A vous rencontrer prochainement et dans la joie de partager avec vous ce jeûne de protestation à Paris

AMITIES et Paix Force et Joie

 GASCHARD BERNARD J’ai 78 ans, 4 enfants. Après avoir vécu à l’Arche de Lanza Del Vasto, j’ai été chevrier dans les Corbières. Je suis végétarien depuis 1953. J’ai beaucoup jeûné dans ma vie : dès1957, contre la torture dans la Guerre d’Algérie ; en 58, contre Marcoule ; récemment, entre 2007 et 2010, contre les OGM et le nucléaire militaire. Partisan de la Non-Violence Active pour la Paix , j’espère vivre jusqu’à 140 ans.

 ROSENZWEIG PIERRE J’ai 60 ans, 3 enfants et un petit-fils. Je suis professeur de Lycée Professionnel en retraite ; végétarien (pour l’environnement et la santé), »franciscain » - ora, labora et serva – (pour le sens de ma vie), citoyen-militant ( dans le respect de la dignité des personnes) Je suis membre du Canva (Coordination des Actions Non-Violentes de l’Arche) de Lanza del Vasto, disciple de Gandhi. JB Libouban s’occupe de la sécurité alimentaire, etc ; moi du nucléaire. Je représente la Canva au CA de Armes Nucléaires STOP. C’est à la fin du jeûne d’août 2009 que, au sein de la Maison de Vigilance, nous avons lancé le projet d’un jeûne pour l’abolition des armes nucléaires, avec le soutien du Réseau « Sortir du nucléaire ». Je milite depuis 1977 (victoire contre la 2é centrale en Alsace) ; je jeûne de 7 à 10 jours, 1 ou 2 fois par an depuis 2007 : 2 fois contre les OGM, 1 fois contre le nucléaire civil (Fessenheim en 2009), 3 fois contre le « militaire ». Ma devise : « Paix, Force et Justesse » (recherche du juste milieu entre l’efficacité et le respect des « adversaires » dans les émotions, les réflexions et les actions).

 MICHEL LAFOUASSE J’ai 67 ans, et suis retraité depuis 7 ans de l’aviation civile – j’ai fait une carrière de pilote de ligne, commandant de bord sur les long-courriers d’UTA puis d’Air France. D’un premier mariage j’ai eu 4 enfants, et maintenant 8 petits enfants. Après 8 ans de mariage, mon épouse est devenue Témoin de Jéhovah, ce qui a été la première grande épreuve formatrice de ma vie. Nous avons divorcé après 26 ans de mariage, et je me suis remarié avec Marie-José Jacolot (je la connaissais déjà, comme secrétaire de Marie-Pierre Bovy, présidente de Stop essais !). J’ai été préformé par les valeurs du scoutisme. Après l’éclipse liée au choc frontal avec les Témoins, le Christ est revenu très fort dans ma vie après la lecture de « Tous les hommes sont frères ». J’ai rejoint en 1987 un groupe informel non-violent de Quimper. Nous avons décidé de nous affilier à Pax Christi en 1989, avec le projet de faire progresser la non-violence dans ce mouvement. J’ai été pendant longtemps responsable de la Commission non-violence, et je le suis redevenu il y a un an. J’’ai représenté la Commission dans deux collectifs : la Coordination pour la non-violence (Hervé Ott), puis à Stop-essais !. A Pax Christi, je suis membre du Conseil national et du Bureau. Le groupe Pax Christi-Finistère s’est joint au jeûne de 9 jours en mars 1990 organisé par Stop-Essais ! (c’était les tout débuts, 20 ans déjà…), au moment du rassemblement mondial des Eglises chrétiennes, à Séoul, sur le thème « Justice, Paix et Sauvegarde de la création ». J’ai participé à quelques jeûnes à Taverny, et ai coordonné avec Michel Nodet (CANVA) la commémoration interreligieuse du 50ème anniversaire d’Hiroshima, le 6 août 1995 au jardin japonais de l’Unesco. Je suis un passionné d’études bibliques, et anime depuis 20 ans un groupe biblique à Concarneau.

 SERGE LEVILLAYER 76 ans 7 fois grand père du mouvement pour une alternative non violente habite Granville ( Manche ) employé à la fourniture de manuels d’enseignement secondaire de seconde main au Tchad grâce à leur collecte en France a été connu du public pour avoir écrit à la craie sur le trottoir devant son école " Accepter l’arme atomique , c’est se rendre complice du plus bominable forfait que l’homme ait jamais prémédité contre l’homme . "et avoir été convoqué devant les tribunaux . jeûne chaque premier vendredi du mois devant un poste militaire atomique depuis 15 ans , Taverny , Cherbourg , Paris Je suis dans l’attente d’un éditeur pour un premier livre : « Aujourd’hui l’Apocalypse – par la non-violence au autre monde est possible ! »

 NADINE RUELLAND Pourquoi j’ai choisi de jeûner pour l’Abolition des armes nucléaires. Je participe souvent aux actions de la maison de vigilance, en jeûnant ou pas. En août dernier, j’ai appuyé l’idée d’un jeûne en lien avec la présence de nos amis de l’association « Armes nucléaires STOP ». Comme beaucoup, je réalise peu ce que représenterait une guerre nucléaire. Mais en voyant le film « la bombe », j’ai pu me forger une représentation de l’horreur nucléaire et je suis très heureuse d’avoir participé à ce jeûne. Je savais que dix jours de jeûne font plus de bien au corps que de mal. Cette expérience m’a appris beaucoup sur moi-même et sur les autres. Cette connaissance va maintenant mûrir et m’enrichir. Je remercie tous les jeûneurs pour leur présence et leur détermination qui m’a aidée à tenir, Jocelyn, Xavier et ses amis désobéissants, et tous ceux qui nous ont accompagnés durant le jeûne. Cette expérience restera inoubliable.


MENU