Réseau Sortir du nucléaire
BoutiqueAgendaFaire un donEN

La sortie du nucléaire marque des points

Les évêques japonais prêchent l’abandon de l’atome

21 décembre 2011 |




Les évêques catholiques japonais se sont prononcés : ils ne veulent plus d’énergie nucléaire pour le Japon.



"Mettre fin à l’énergie nucléaire aujourd’hui : de la nécessité de prendre en compte la catastrophe provoquée par le tragique incident de Fukushima", tel est le titre du document que les évêques catholiques japonais ont rendu public le 10 novembre 2011. Lors d’une conférence de presse, ils ont rappelé la préconisation qu’ils faisaient déjà en 2001 : "de manière à éviter une tragédie, nous devons développer des moyens alternatifs et sûrs de produire de l’énergie". Pendant ce temps, les autorités japonaises ne se prononcent pas et tout en affirmant "vouloir revoir la politique énergétique à long terme", elles cherchent avant tout à préserver la filière industrielle nucléaire japonaise.

Quant à l’épiscopat français, il serait bien inspiré de se choisir un autre porte-parole et rapporteur sur les questions d’"environnement et écologie" que Jean-Pierre Chaussade, diacre du diocèse de Paris... et ancien cadre-dirigeant d’EDF. C’est lui en effet qui créa en 1986 la division communication de l’électricien ; il a achevé sa carrière au sein du groupe en 2005 en tant que délégué au "débat public". Lobby, quand tu nous tiens...

"Mettre fin à l’énergie nucléaire aujourd’hui : de la nécessité de prendre en compte la catastrophe provoquée par le tragique incident de Fukushima", tel est le titre du document que les évêques catholiques japonais ont rendu public le 10 novembre 2011. Lors d’une conférence de presse, ils ont rappelé la préconisation qu’ils faisaient déjà en 2001 : "de manière à éviter une tragédie, nous devons développer des moyens alternatifs et sûrs de produire de l’énergie". Pendant ce temps, les autorités japonaises ne se prononcent pas et tout en affirmant "vouloir revoir la politique énergétique à long terme", elles cherchent avant tout à préserver la filière industrielle nucléaire japonaise.

Quant à l’épiscopat français, il serait bien inspiré de se choisir un autre porte-parole et rapporteur sur les questions d’"environnement et écologie" que Jean-Pierre Chaussade, diacre du diocèse de Paris... et ancien cadre-dirigeant d’EDF. C’est lui en effet qui créa en 1986 la division communication de l’électricien ; il a achevé sa carrière au sein du groupe en 2005 en tant que délégué au "débat public". Lobby, quand tu nous tiens...



MENU