Réseau Sortir du nucléaire
BoutiqueAgendaFaire un donEN

Sortir du nucléaire n°39

Eté 2008

Tribune Libre

Le Réseau, c’est vous ! Cette revue, c’est la vôtre !

Eté 2008




Vous souhaitez réagir ou faire une proposition d’article au Réseau “Sortir du nucléaire” ? N’hésitez pas à écrire à : xavier.rabilloud@sortirdunucleaire.fr



“Comment rénover le bâti français” :
Débat…


Suite à l’article du n° 38 intitulé "La solution technique universelle ou comment rénover le bâti français", un lecteur, Jean-Pierre Anghel, nous écrit :

Il est dit qu’il faut rénover les logements construits avant 1975. Et ceux construits entre 1975 et 2008, on les rénovera après 2050 ou bien est-ce à dire que depuis 1975 on construit en France suivant un modèle du genre, type de celui préconisé dans l’encadré du même article ? […]

A mon sens, le plus farfelu : le programme de l’auteur choisit d’isoler par l’intérieur pour sauvegarder (sic) l’architecture. D’abord, première remarque, l’isolation par l’extérieur est plus efficace, car elle supprime les ponts thermiques, deuxièmement elle n’occasionne que peu de désordre pour l’habitant, c’est plus rapide et donc moins cher. […] Quant à préconiser (dans l’encadré) d’ajouter une isolation de 17,5 cm sur les murs, c’est tout bonnement ridicule ! Pour une maison de 70m2, par exemple de 7m x 10m, faites le calcul vous-même, vous allez perdre presque 6m2 ! […] Sans compter qu’il faudra refaire une partie de l’électricité (celle qui est sur les murs donnant sur l’extérieur), si ce n’est de la plomberie ! Adieu les 150 à 200 e/m2 ! […]

Ne serait-il pas plus simple de commencer à fabriquer des maisons neuves bien isolées ? Sachant que la RT 2005, bien que ridicule par rapport à nos voisins Suisses, Allemands, Autrichiens, etc., n’est même pas respectée en 2008 ! […] J’ai appris que nous Français avions une foultitude de Labels et autres Référentiels réglementaires (pour être les meilleurs ?) : la RT2005, la HPE, la HPE EnR, la THPE, la THPE EnR, la BBC et dans un proche avenir le BEPAS suivit rapidement par le BEPOS....

Et pendant ce temps à Marseille, dans un éco-quartier (la signification exacte du préfixe "éco" m’échappe), seront livrés en 2010 des immeubles avec chauffage électrique à tous les étages et dans toutes les pièces. […] Et on parle de rénovation pour l’habitat construit avant 1975 !

Olivier Sidler, auteur de l’article
incriminé, et par ailleurs directeur du bureau d’études Enertech et vice-président de l’association NégaWatt, répond :


[…] Je propose à M. Anghel de faire l’effort que moi j’ai fait : réfléchir à quelque chose qui pourrait voir le jour en France rapidement, accepté par le plus grand nombre, qu’un gouvernement de gauche, du centre, de droite ou Vert pourrait accepter de mettre en œuvre, et surtout qui tente d’inverser la tendance dans le délai de 20 ans dont on dispose.

Sans compromis, sans discussion avec l’ensemble des partenaires, sans concertation, c’est facile de traiter les autres de farfelus. Il faut proposer quelque chose que les professionnels peuvent accepter, les particuliers aussi et surtout les gouvernements. C’est cela, faire avancer concrètement le monde. Construisons ensemble, ne nous détruisons pas par des procès d’intentions inutiles.

Mon rapport sur la rénovation devrait être bientôt traduit en anglais : la Grande-Bretagne et les Pays-Bas ont envie de le mettre en œuvre. La situation est suffisamment grave pour songer à construire ensemble des pistes et pas à perdre notre temps en polémiques infondées. La lecture complète du rapport (disponible gratuitement sur http://www.enertech.fr) permettra à M. Anghel d’avoir la réponse à un certain nombre de ses remarques.

NDLR : vérification faite, le rapport de M. Sidler aborde bien les objections présentées par M. Anghel, notamment en pages 72, 75 et 76 dans la partie “Objections et idées fausses sur la STU et le programme de rénovation”.


Sortir du nucléaire : les mamans et les enfants d’abord !

Nous sommes quatre enfants et nous avons vu [l’appel au rassemblement du 12 juillet]. Nous voulons absolument y aller, car nous nous sentons complètement concernés. C’est pourquoi nous insistons auprès de notre mère pour aller jusqu’à Paris (11h de route et beaucoup de dépenses). Nous n’avons pas beaucoup d’argent donc nous vous donnons ce que nous pouvons avec l’aide de notre mère qui a un chéquier, et qui donne quand même la plus grande partie de l’argent… Nous appelons le plus de gens possible pour les mettre au courant de ce rassemblement. Merci beaucoup à vous, qui organisez tout ça. Merci, merci et vive la Terre.

Zoé (14 ans), Olga (12 ans), 39-08-enfant.jpgLouise (10 ans), et Ulysse (8 ans) – (32)


“Comment rénover le bâti français” :
Débat…


Suite à l’article du n° 38 intitulé "La solution technique universelle ou comment rénover le bâti français", un lecteur, Jean-Pierre Anghel, nous écrit :

Il est dit qu’il faut rénover les logements construits avant 1975. Et ceux construits entre 1975 et 2008, on les rénovera après 2050 ou bien est-ce à dire que depuis 1975 on construit en France suivant un modèle du genre, type de celui préconisé dans l’encadré du même article ? […]

A mon sens, le plus farfelu : le programme de l’auteur choisit d’isoler par l’intérieur pour sauvegarder (sic) l’architecture. D’abord, première remarque, l’isolation par l’extérieur est plus efficace, car elle supprime les ponts thermiques, deuxièmement elle n’occasionne que peu de désordre pour l’habitant, c’est plus rapide et donc moins cher. […] Quant à préconiser (dans l’encadré) d’ajouter une isolation de 17,5 cm sur les murs, c’est tout bonnement ridicule ! Pour une maison de 70m2, par exemple de 7m x 10m, faites le calcul vous-même, vous allez perdre presque 6m2 ! […] Sans compter qu’il faudra refaire une partie de l’électricité (celle qui est sur les murs donnant sur l’extérieur), si ce n’est de la plomberie ! Adieu les 150 à 200 e/m2 ! […]

Ne serait-il pas plus simple de commencer à fabriquer des maisons neuves bien isolées ? Sachant que la RT 2005, bien que ridicule par rapport à nos voisins Suisses, Allemands, Autrichiens, etc., n’est même pas respectée en 2008 ! […] J’ai appris que nous Français avions une foultitude de Labels et autres Référentiels réglementaires (pour être les meilleurs ?) : la RT2005, la HPE, la HPE EnR, la THPE, la THPE EnR, la BBC et dans un proche avenir le BEPAS suivit rapidement par le BEPOS....

Et pendant ce temps à Marseille, dans un éco-quartier (la signification exacte du préfixe "éco" m’échappe), seront livrés en 2010 des immeubles avec chauffage électrique à tous les étages et dans toutes les pièces. […] Et on parle de rénovation pour l’habitat construit avant 1975 !

Olivier Sidler, auteur de l’article
incriminé, et par ailleurs directeur du bureau d’études Enertech et vice-président de l’association NégaWatt, répond :


[…] Je propose à M. Anghel de faire l’effort que moi j’ai fait : réfléchir à quelque chose qui pourrait voir le jour en France rapidement, accepté par le plus grand nombre, qu’un gouvernement de gauche, du centre, de droite ou Vert pourrait accepter de mettre en œuvre, et surtout qui tente d’inverser la tendance dans le délai de 20 ans dont on dispose.

Sans compromis, sans discussion avec l’ensemble des partenaires, sans concertation, c’est facile de traiter les autres de farfelus. Il faut proposer quelque chose que les professionnels peuvent accepter, les particuliers aussi et surtout les gouvernements. C’est cela, faire avancer concrètement le monde. Construisons ensemble, ne nous détruisons pas par des procès d’intentions inutiles.

Mon rapport sur la rénovation devrait être bientôt traduit en anglais : la Grande-Bretagne et les Pays-Bas ont envie de le mettre en œuvre. La situation est suffisamment grave pour songer à construire ensemble des pistes et pas à perdre notre temps en polémiques infondées. La lecture complète du rapport (disponible gratuitement sur http://www.enertech.fr) permettra à M. Anghel d’avoir la réponse à un certain nombre de ses remarques.

NDLR : vérification faite, le rapport de M. Sidler aborde bien les objections présentées par M. Anghel, notamment en pages 72, 75 et 76 dans la partie “Objections et idées fausses sur la STU et le programme de rénovation”.


Sortir du nucléaire : les mamans et les enfants d’abord !

Nous sommes quatre enfants et nous avons vu [l’appel au rassemblement du 12 juillet]. Nous voulons absolument y aller, car nous nous sentons complètement concernés. C’est pourquoi nous insistons auprès de notre mère pour aller jusqu’à Paris (11h de route et beaucoup de dépenses). Nous n’avons pas beaucoup d’argent donc nous vous donnons ce que nous pouvons avec l’aide de notre mère qui a un chéquier, et qui donne quand même la plus grande partie de l’argent… Nous appelons le plus de gens possible pour les mettre au courant de ce rassemblement. Merci beaucoup à vous, qui organisez tout ça. Merci, merci et vive la Terre.

Zoé (14 ans), Olga (12 ans), 39-08-enfant.jpgLouise (10 ans), et Ulysse (8 ans) – (32)