Réseau Sortir du nucléaire
BoutiqueAgendaFaire un donEN

Sortir du nucléaire n°32

Septembre 2006

Editorial

EPR : c’est maintenant qu’on transforme l’essai !

Septembre 2006




Grâce au formidable succès de la manifestation de Cherbourg qui a rassemblé 30 000 personnes, nous avons marqué un point décisif dans la bataille contre l’EPR mais le plus dur est devant nous : empêcher la construction du réacteur nucléaire en 2007 alors que les premiers travaux ont déjà démarré cet été. Le Réseau “Sortir du nucléaire” dépose en conséquence une demande d’annulation en justice de ces travaux préliminaires.

Le 17 mars 2007, nous comptons sur vous !



Voilà pourquoi nous lancerons prochainement une campagne nationale pour nous opposer au retour du nucléaire.

Deux objectifs :

1) Informer le plus de gens possible sur les risques liés au nucléaire, en organisant des réunions-débats dans tout le pays, pour que l’EPR ne voit jamais le jour.

2) Révéler au grand jour les immenses potentiels des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique.

Nous solliciterons par la même occasion les candidats à l’élection présidentielle pour qu’ils se prononcent clairement contre l’EPR.

La campagne connaîtra son apogée avec cinq grandes manifestations dans toute la France le samedi 17 mars 2007 à Lyon, Strasbourg, Toulouse, Lille et Rennes pour dire “non” à l’EPR et “oui” aux énergies alternatives. Tenez-vous prêts pour ce grand rendez-vous à cinq semaines de l’élection présidentielle.

Notre futur(e) Président(e) de la République doit s’engager à ne pas relancer le nucléaire en France. Seule une politique volontariste et forte en faveur des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique garantira la préservation de l’environnement et l’avenir des générations futures.

Du court-circuit à l’accident nucléaire, il n’y a qu’un pas !

Un événement très inquiétant en Suède vient de nous rappeler combien il est urgent de sortir du nucléaire. Le 25 juillet 2006 le réacteur nucléaire n°1 de Forsmark (Suède) a frisé l’accident majeur. Un simple court-circuit a coupé l’alimentation électrique du réacteur suédois, qui a été stoppé en toute urgence. Pendant 23 minutes les opérateurs ont piloté le réacteur à l’aveuglette : la fusion du cœur nucléaire a été évitée par miracle (lire ci-contre).

Un été chaud bouillant

En France, les grosses chaleurs de juillet ont démontré une nouvelle fois que la canicule est bien le talon d’Achille des réacteurs nucléaires, incapables de se refroidir sans décimer la faune et la flore de nos fleuves. Force est de constater que les dérèglements climatiques, dont la fréquence augmente, paralysent les réacteurs nucléaires. Et en catimini, l’Etat a pris cet été un décret en dérogation avec sa propre réglementation qui autorise certains réacteurs à rejeter une eau supérieure de 3 degrés à celle qu’ils puisent [1].

Qu’importe s’il faut sacrifier le milieu naturel aquatique pourvu qu’on sauve le nucléaire !

Plusieurs réacteurs ont donc tourné au ralenti et EDF a dû importer massivement de l’électricité à prix d’or depuis l’étranger. Qu’en est-il vraiment de la sécurité de l’approvisionnement et de l’indépendance énergétique promises par l’énergie nucléaire ?

Deux mythes battus une nouvelle fois en brèche par la canicule.

Martin Leers,

chargé de campagne au Réseau "Sortir du nucléaire"
[1] Arrêté du 22 juillet 2006 relatif aux conditions exceptionnelles de rejets d’eau des centrales de production d’électricité, Journal Officiel.

Voilà pourquoi nous lancerons prochainement une campagne nationale pour nous opposer au retour du nucléaire.

Deux objectifs :

1) Informer le plus de gens possible sur les risques liés au nucléaire, en organisant des réunions-débats dans tout le pays, pour que l’EPR ne voit jamais le jour.

2) Révéler au grand jour les immenses potentiels des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique.

Nous solliciterons par la même occasion les candidats à l’élection présidentielle pour qu’ils se prononcent clairement contre l’EPR.

La campagne connaîtra son apogée avec cinq grandes manifestations dans toute la France le samedi 17 mars 2007 à Lyon, Strasbourg, Toulouse, Lille et Rennes pour dire “non” à l’EPR et “oui” aux énergies alternatives. Tenez-vous prêts pour ce grand rendez-vous à cinq semaines de l’élection présidentielle.

Notre futur(e) Président(e) de la République doit s’engager à ne pas relancer le nucléaire en France. Seule une politique volontariste et forte en faveur des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique garantira la préservation de l’environnement et l’avenir des générations futures.

Du court-circuit à l’accident nucléaire, il n’y a qu’un pas !

Un événement très inquiétant en Suède vient de nous rappeler combien il est urgent de sortir du nucléaire. Le 25 juillet 2006 le réacteur nucléaire n°1 de Forsmark (Suède) a frisé l’accident majeur. Un simple court-circuit a coupé l’alimentation électrique du réacteur suédois, qui a été stoppé en toute urgence. Pendant 23 minutes les opérateurs ont piloté le réacteur à l’aveuglette : la fusion du cœur nucléaire a été évitée par miracle (lire ci-contre).

Un été chaud bouillant

En France, les grosses chaleurs de juillet ont démontré une nouvelle fois que la canicule est bien le talon d’Achille des réacteurs nucléaires, incapables de se refroidir sans décimer la faune et la flore de nos fleuves. Force est de constater que les dérèglements climatiques, dont la fréquence augmente, paralysent les réacteurs nucléaires. Et en catimini, l’Etat a pris cet été un décret en dérogation avec sa propre réglementation qui autorise certains réacteurs à rejeter une eau supérieure de 3 degrés à celle qu’ils puisent [1].

Qu’importe s’il faut sacrifier le milieu naturel aquatique pourvu qu’on sauve le nucléaire !

Plusieurs réacteurs ont donc tourné au ralenti et EDF a dû importer massivement de l’électricité à prix d’or depuis l’étranger. Qu’en est-il vraiment de la sécurité de l’approvisionnement et de l’indépendance énergétique promises par l’énergie nucléaire ?

Deux mythes battus une nouvelle fois en brèche par la canicule.

Martin Leers,

chargé de campagne au Réseau "Sortir du nucléaire"
[1] Arrêté du 22 juillet 2006 relatif aux conditions exceptionnelles de rejets d’eau des centrales de production d’électricité, Journal Officiel.


MENU

Thèmes
EPR