Réseau Sortir du nucléaire
BoutiqueAgendaFaire un donEN

Sortir du nucléaire n°49

Printemps 2011

Éditorial

Changeons d’ère, sortons du nucléaire

Printemps 2011




25 ans de Tchernobyl : du 2 au 26 avril, agissez avec nous !



À l’heure où nous écrivons ces lignes (le 16 mars), la catastrophe nucléaire de Fukushima, au Japon, continue de s’aggraver. Ses conséquences seront inévitablement dramatiques, bien qu’il soit trop tôt pour en déterminer l’ampleur.

Pour tenter de sauver l’industrie atomique, les autorités minimisent les nouvelles en provenance de l’archipel nippon, comme, 25 ans après, elles continuent de minimiser systématiquement le lourd héritage de la catastrophe de Tchernobyl. L’Organisation Mondiale de la Santé, complice de l’Agence Internationale de l’Énergie Atomique, évalue le nombre de décès consécutifs à Tchernobyl à seulement… une cinquantaine ! L’Académie des Sciences de New York, elle, estime aujourd’hui qu’un million de personnes ont perdu la vie à cause de Tchernobyl1.

À entendre Éric Besson ou Nicolas Sarkozy, le malheur actuel des Japonais servirait en quelque sorte de test grandeur nature pour améliorer une technologie nucléaire française qui aurait vocation à être "la plus sûre au monde" et à s’exporter contre vents... et tsunamis. C’est dans un sens tout autre que nous souhaitons "tirer les leçons" de ce qui se passe au Japon. Le risque zéro n’existe pas, et la nature se rappelle régulièrement à notre souvenir. La catastrophe de Fukushima le démontre une nouvelle fois : le nucléaire est une énergie excessivement dangereuse pour les êtres humains.

La sortie du nucléaire est plus que jamais nécessaire... et elle est possible ! Les solutions sont là : économies d’énergie, efficacité énergétique, énergies renouvelables. Encore faut-il que la volonté politique soit au rendez-vous.

Pour sensibiliser largement nos concitoyens, vous aussi, participez aux 25 jours d’action pour la sortie du nucléaire ! Retrouvez toutes les infos sur www.chernobyl-day.org.
NUCLÉAIRE : NOUS VOULONS AVOIR LE CHOIX !
Appel solennel au gouvernement français suite à la catastrophe nucléaire au Japon
Lisez le texte de l’appel sur www.sortirdunucleaire.org

Liste des 44 premières organisations nationales signataires :
ACDN, Adéquations, Agir pour l’environnement, Alliance Écologiste Indépendante, Association des communistes unitaires, Association pour le Contrat Mondial de l’Eau, Attac, Bâtir Sain, Bizi, CAP 21, CNIID, Confédération paysanne, Ecologie et Démocratie, Ecologistas en Accion, Espoirs pour les jeunes, Europe Écologie Les Verts, Europe solidaire sans frontières, Fédération des Associations de Locataires Citoyens, Fédération pour une Alternative Sociale et Ecologique, Fédération Nature et Progrès, Fédération Sud Étudiant, Fédération Sud Rail, France Libertés, Fraternité Citoyenne, Gauche Unitaire, Générations Futures, Imagine 2012, L’école émancipée, Les Alternatifs, Les Amis de la Terre, Les jeunes écologistes, Mouvement des Objecteurs de Croissance, Mouvement Citerrien, Nouveau Parti Anticapitaliste, Parti Communiste des Ouvriers de France, Parti de Gauche, Parti Pour La Décroissance, Réseau Action Climat, Réseau Sortir du nucléaire, Résistance à l’Agression Publicitaire, Union syndicale Solidaires, Utopia, Votre Santé, Women in Europe for a Common Future, WWF France.

Aude Vidal Administratrice du Réseau "Sortir du nucléaire"

1 : Sur la base d’un bilan de 5000 articles et études. A. Yablokov, V. et A. Nesterenko, Éd. Sherman-Nevinger, "Chernobyl. Consequences of the
catastrophe for people and the environment", Annals of the New York Academy of Science, volume 1181.

À l’heure où nous écrivons ces lignes (le 16 mars), la catastrophe nucléaire de Fukushima, au Japon, continue de s’aggraver. Ses conséquences seront inévitablement dramatiques, bien qu’il soit trop tôt pour en déterminer l’ampleur.

Pour tenter de sauver l’industrie atomique, les autorités minimisent les nouvelles en provenance de l’archipel nippon, comme, 25 ans après, elles continuent de minimiser systématiquement le lourd héritage de la catastrophe de Tchernobyl. L’Organisation Mondiale de la Santé, complice de l’Agence Internationale de l’Énergie Atomique, évalue le nombre de décès consécutifs à Tchernobyl à seulement… une cinquantaine ! L’Académie des Sciences de New York, elle, estime aujourd’hui qu’un million de personnes ont perdu la vie à cause de Tchernobyl1.

À entendre Éric Besson ou Nicolas Sarkozy, le malheur actuel des Japonais servirait en quelque sorte de test grandeur nature pour améliorer une technologie nucléaire française qui aurait vocation à être "la plus sûre au monde" et à s’exporter contre vents... et tsunamis. C’est dans un sens tout autre que nous souhaitons "tirer les leçons" de ce qui se passe au Japon. Le risque zéro n’existe pas, et la nature se rappelle régulièrement à notre souvenir. La catastrophe de Fukushima le démontre une nouvelle fois : le nucléaire est une énergie excessivement dangereuse pour les êtres humains.

La sortie du nucléaire est plus que jamais nécessaire... et elle est possible ! Les solutions sont là : économies d’énergie, efficacité énergétique, énergies renouvelables. Encore faut-il que la volonté politique soit au rendez-vous.

Pour sensibiliser largement nos concitoyens, vous aussi, participez aux 25 jours d’action pour la sortie du nucléaire ! Retrouvez toutes les infos sur www.chernobyl-day.org.
NUCLÉAIRE : NOUS VOULONS AVOIR LE CHOIX !
Appel solennel au gouvernement français suite à la catastrophe nucléaire au Japon
Lisez le texte de l’appel sur www.sortirdunucleaire.org

Liste des 44 premières organisations nationales signataires :
ACDN, Adéquations, Agir pour l’environnement, Alliance Écologiste Indépendante, Association des communistes unitaires, Association pour le Contrat Mondial de l’Eau, Attac, Bâtir Sain, Bizi, CAP 21, CNIID, Confédération paysanne, Ecologie et Démocratie, Ecologistas en Accion, Espoirs pour les jeunes, Europe Écologie Les Verts, Europe solidaire sans frontières, Fédération des Associations de Locataires Citoyens, Fédération pour une Alternative Sociale et Ecologique, Fédération Nature et Progrès, Fédération Sud Étudiant, Fédération Sud Rail, France Libertés, Fraternité Citoyenne, Gauche Unitaire, Générations Futures, Imagine 2012, L’école émancipée, Les Alternatifs, Les Amis de la Terre, Les jeunes écologistes, Mouvement des Objecteurs de Croissance, Mouvement Citerrien, Nouveau Parti Anticapitaliste, Parti Communiste des Ouvriers de France, Parti de Gauche, Parti Pour La Décroissance, Réseau Action Climat, Réseau Sortir du nucléaire, Résistance à l’Agression Publicitaire, Union syndicale Solidaires, Utopia, Votre Santé, Women in Europe for a Common Future, WWF France.

Aude Vidal Administratrice du Réseau "Sortir du nucléaire"

1 : Sur la base d’un bilan de 5000 articles et études. A. Yablokov, V. et A. Nesterenko, Éd. Sherman-Nevinger, "Chernobyl. Consequences of the
catastrophe for people and the environment", Annals of the New York Academy of Science, volume 1181.



Thèmes
Luttes et actions