Réseau Sortir du nucléaire
BoutiqueAgendaFaire un donEN

Sortir du nucléaire n°45

Avril 2010

Actions et vie des groupes

Ca bouge dans le Réseau ! Quelques moments forts sur le terrain

Avril 2010




Pour alimenter cette rubrique, merci d’écrire au coordinateur des groupes et actions : Jocelyn Peyret, 9 rue de la Birg - 68000 Colmar

Tel. : 03 89 41 80 95 Mail : jocelyn.peyret@sortirdunucleaire.fr



210 actions barrent la route au nucléaire

Le 12 décembre dernier, plus de 210 actions "Barrons la route au nucléaire" ont été organisées dans 12 pays, avec une forte mobilisation en Italie et en France. Ce rendez-vous international faisait écho à la conférence sur le climat de Copenhague où se tenait le même jour une grande manifestation unitaire pour interpeller les décideurs participant à ce sommet international.
L’action consistait à symboliquement "barrer la route au nucléaire", en fermant l’accès à une installation EDF à l’aide d’un ruban "Ni nucléaire, ni effet de serre" (ou "Don’t nuke the climate"). Banderoles, autocollants et affiches permettaient de donner une grande visibilité au message de cette campagne de sensibilisation.

Informations, comptes rendus et photos : www.dont-nuke-the-climate.org/

Colmar : la place Rapp libérée !

Le 7 novembre dernier, les antinucléaires alsaciens ont manifesté à Colmar sur la fameuse place Rapp, qui avait été interdite au public lors du rassemblement d’octobre contre la centrale de Fessenheim. Cette action symbolique avait pour but de marquer le caractère anti-démocratique de cette interdiction à manifester. Equipés de craies, une centaine de militants ont inscrit leur colère sur le parvis de la place avant de se rendre devant la mairie de Colmar où un die-in était improvisé.

Eolienne : une petite nouvelle à la maison de Bure…

L’association Tripalium, qui auto-construit des éoliennes, a fait une démonstration de son savoir-faire à la maison de résistance de Bure. Elle vient d’y installer Ginette, une éolienne de 12 m, prénommée en référence à une chanson des Têtes Raides. Ginette est conçue pour une production individuelle. Une demande de raccordement au réseau est en cours pour une revente du surplus produit à ENERCOOP. Pour l’instant, le compteur électrique tourne doucement à l’envers.

Trois gros morceaux de bois rabotés, limés et poncés sont devenus les pales puis le système électronique et électrique a été mis en place, entre deux chansons et du thé bien chaud. Un chantier ultra-convivial ! Clou visuel : les 3 pales en pin Douglas sont peintes en rouge vif tandis que le safran (qui équilibre leur rotation) est en forme de soleil jaune. Résultat : en arrivant à Bure, on ne voit qu’elle. Un repère facile pour trouver la maison de Bure lors de votre prochaine visite !

Effets secondaires du CERN : encore un mort

Pierre Allemann est mort le 25 octobre 2009. Son nom vient s’ajouter aux nombreux autres inconnus morts pour le CERN dans l’indifférence générale. Pierre était entré au CERN (Centre européen pour la recherche nucléaire) en 1979. Pendant 15 ans, il y a réceptionné et traité des centaines de tonnes de déchets radioactifs et des kilomètres de tuyaux enrobés d’amiante, sans équipement particulier
ni formation. Pour répondre à ses craintes, ses supérieurs lui avaient expliqué que les poils du nez filtraient les particules radioactives qui étaient ensuite éliminées en se mouchant et en crachant ! Pourtant, en août 1994, le médecin du CERN
diagnostique un cancer du poumon et le licencie. Pierre Allemann réalise alors combien son employeur a abusé de sa confiance.

Avec l’aide de la CRIIRAD (Commission de Recherche et d’Information Indépendantes sur la Radioactivité) et de ContrAtom à Genève, il engage un long combat pour révéler la face cachée du CERN. Les prélèvements démontrent que le site pollue et contamine son environnement. Mais le combat est inégal. La grande presse prend la défense du CERN et des innocents continuent de mourir.

Garde à vue "préventive" pour une militante franco-allemande

Cécile Lecomte dite "l’écureuil" a souvent été arrêtée pour ses actions pacifistes de désobéissance civile. Championne de "l’escalade militante", elle a participé à de nombreux blocages de convois militaires ou de matières radioactives.
En Allemagne, elle a fait les frais d’une loi qui permet à la police de mettre des personnes en garde à vue pour prévenir d’éventuelles enfreintes à la loi. En novembre 2008, elle a été incarcérée avant le passage d’un transport de déchets hautement radioactifs en provenance de La Hague. Quatre jours dans une cellule de dégrisement, sans lumière naturelle ni occupation, avec une promenade de 20 minutes par jour, menottée à une policière. Une garde à vue à caractère purement préventif : aucun délit ne lui a été reproché.

Cécile a porté plainte devant le tribunal constitutionnel allemand pour dénoncer le non respect du principe de proportionnalité et les atteintes à des droits fondamentaux. Sa garde à vue dans des conditions inhumaines est une pratique dangereuse pour la démocratie.

Aujourd’hui, Cécile doit faire face à 1000 € de frais de justice. Toute aide financière dans son combat sera bienvenue.

Contact : eichhoernchen@ouvaton.org
Tél. : 0049 163 7342462 (en Allemagne)
Appel à vigilance : refusons l’enfouissement des déchets FAVL !


Attention, les déchets radioactifs FAVL ("faible activité à vie longue") cherchent toujours preneurs.

Le premier appel à candidatures de juin 2008 pour trouver un site d’enfouissement s’est soldé par un échec cuisant pour l’ANDRA. 3115 communes françaises ont été démarchées. Une fois mieux informées sur la nature du projet grâce à la mobilisation citoyenne immédiate, elles ont répondu non à une immense majorité. Quelques dizaines se sont présentées sans consulter leurs habitants : elles ont dû redélibérer sous la pression d’associations locales. Deux communes ont été retenues au final dans l’Aube (Auxon et Pars-lès-Chavanges) : elles ont dû retirer leur candidature, en été 2009, suite à la forte mobilisation locale. Mais le gouvernement va relancer ses recherches dans les prochains mois !

Appel à vigilance donc dans toutes les communes : si l’Andra pointe son nez par chez vous, n’hésitez pas à contacter d’urgence le Réseau "Sortir du nucléaire" ou votre association locale (liste sur www.sortirdunucleaire.fr)

210 actions barrent la route au nucléaire

Le 12 décembre dernier, plus de 210 actions "Barrons la route au nucléaire" ont été organisées dans 12 pays, avec une forte mobilisation en Italie et en France. Ce rendez-vous international faisait écho à la conférence sur le climat de Copenhague où se tenait le même jour une grande manifestation unitaire pour interpeller les décideurs participant à ce sommet international.
L’action consistait à symboliquement "barrer la route au nucléaire", en fermant l’accès à une installation EDF à l’aide d’un ruban "Ni nucléaire, ni effet de serre" (ou "Don’t nuke the climate"). Banderoles, autocollants et affiches permettaient de donner une grande visibilité au message de cette campagne de sensibilisation.

Informations, comptes rendus et photos : www.dont-nuke-the-climate.org/

Colmar : la place Rapp libérée !

Le 7 novembre dernier, les antinucléaires alsaciens ont manifesté à Colmar sur la fameuse place Rapp, qui avait été interdite au public lors du rassemblement d’octobre contre la centrale de Fessenheim. Cette action symbolique avait pour but de marquer le caractère anti-démocratique de cette interdiction à manifester. Equipés de craies, une centaine de militants ont inscrit leur colère sur le parvis de la place avant de se rendre devant la mairie de Colmar où un die-in était improvisé.

Eolienne : une petite nouvelle à la maison de Bure…

L’association Tripalium, qui auto-construit des éoliennes, a fait une démonstration de son savoir-faire à la maison de résistance de Bure. Elle vient d’y installer Ginette, une éolienne de 12 m, prénommée en référence à une chanson des Têtes Raides. Ginette est conçue pour une production individuelle. Une demande de raccordement au réseau est en cours pour une revente du surplus produit à ENERCOOP. Pour l’instant, le compteur électrique tourne doucement à l’envers.

Trois gros morceaux de bois rabotés, limés et poncés sont devenus les pales puis le système électronique et électrique a été mis en place, entre deux chansons et du thé bien chaud. Un chantier ultra-convivial ! Clou visuel : les 3 pales en pin Douglas sont peintes en rouge vif tandis que le safran (qui équilibre leur rotation) est en forme de soleil jaune. Résultat : en arrivant à Bure, on ne voit qu’elle. Un repère facile pour trouver la maison de Bure lors de votre prochaine visite !

Effets secondaires du CERN : encore un mort

Pierre Allemann est mort le 25 octobre 2009. Son nom vient s’ajouter aux nombreux autres inconnus morts pour le CERN dans l’indifférence générale. Pierre était entré au CERN (Centre européen pour la recherche nucléaire) en 1979. Pendant 15 ans, il y a réceptionné et traité des centaines de tonnes de déchets radioactifs et des kilomètres de tuyaux enrobés d’amiante, sans équipement particulier
ni formation. Pour répondre à ses craintes, ses supérieurs lui avaient expliqué que les poils du nez filtraient les particules radioactives qui étaient ensuite éliminées en se mouchant et en crachant ! Pourtant, en août 1994, le médecin du CERN
diagnostique un cancer du poumon et le licencie. Pierre Allemann réalise alors combien son employeur a abusé de sa confiance.

Avec l’aide de la CRIIRAD (Commission de Recherche et d’Information Indépendantes sur la Radioactivité) et de ContrAtom à Genève, il engage un long combat pour révéler la face cachée du CERN. Les prélèvements démontrent que le site pollue et contamine son environnement. Mais le combat est inégal. La grande presse prend la défense du CERN et des innocents continuent de mourir.

Garde à vue "préventive" pour une militante franco-allemande

Cécile Lecomte dite "l’écureuil" a souvent été arrêtée pour ses actions pacifistes de désobéissance civile. Championne de "l’escalade militante", elle a participé à de nombreux blocages de convois militaires ou de matières radioactives.
En Allemagne, elle a fait les frais d’une loi qui permet à la police de mettre des personnes en garde à vue pour prévenir d’éventuelles enfreintes à la loi. En novembre 2008, elle a été incarcérée avant le passage d’un transport de déchets hautement radioactifs en provenance de La Hague. Quatre jours dans une cellule de dégrisement, sans lumière naturelle ni occupation, avec une promenade de 20 minutes par jour, menottée à une policière. Une garde à vue à caractère purement préventif : aucun délit ne lui a été reproché.

Cécile a porté plainte devant le tribunal constitutionnel allemand pour dénoncer le non respect du principe de proportionnalité et les atteintes à des droits fondamentaux. Sa garde à vue dans des conditions inhumaines est une pratique dangereuse pour la démocratie.

Aujourd’hui, Cécile doit faire face à 1000 € de frais de justice. Toute aide financière dans son combat sera bienvenue.

Contact : eichhoernchen@ouvaton.org
Tél. : 0049 163 7342462 (en Allemagne)
Appel à vigilance : refusons l’enfouissement des déchets FAVL !


Attention, les déchets radioactifs FAVL ("faible activité à vie longue") cherchent toujours preneurs.

Le premier appel à candidatures de juin 2008 pour trouver un site d’enfouissement s’est soldé par un échec cuisant pour l’ANDRA. 3115 communes françaises ont été démarchées. Une fois mieux informées sur la nature du projet grâce à la mobilisation citoyenne immédiate, elles ont répondu non à une immense majorité. Quelques dizaines se sont présentées sans consulter leurs habitants : elles ont dû redélibérer sous la pression d’associations locales. Deux communes ont été retenues au final dans l’Aube (Auxon et Pars-lès-Chavanges) : elles ont dû retirer leur candidature, en été 2009, suite à la forte mobilisation locale. Mais le gouvernement va relancer ses recherches dans les prochains mois !

Appel à vigilance donc dans toutes les communes : si l’Andra pointe son nez par chez vous, n’hésitez pas à contacter d’urgence le Réseau "Sortir du nucléaire" ou votre association locale (liste sur www.sortirdunucleaire.fr)



Thèmes
Luttes et actions