Réseau Sortir du nucléaire
BoutiqueAgendaFaire un donEN

Sortir du nucléaire n°33

Décembre 2006

Editorial

2007, gagner contre l’EPR, c’est possible !

Décembre 2006




Soyons nombreux à manifester le 17 mars 2007 à Rennes, Lille, Strasbourg, Lyon et Toulouse



Samedi 15 avril 2006, à Cherbourg, 30 000 personnes ont manifesté contre l’EPR et la relance du nucléaire malgré une pluie battante !

Samedi 17 mars 2007 à 14 heures, nous devons être encore plus nombreux pour obtenir l’abandon du réacteur nucléaire EPR en Normandie ou ailleurs : un premier pas essentiel vers la sortie du nucléaire !

Cette fois-ci, le collectif Stop-EPR et le Réseau "Sortir du nucléaire" vous appellent à participer à l’une des cinq manifestations décentralisées à Rennes, Lille, Strasbourg, Lyon ou Toulouse.

Actuellement, Areva tente désespérément de construire un premier réacteur EPR en Finlande. Le chantier pourrait bientôt compter trois ans de retard, avant d’être, peut-être, définitivement condamné... à cause des nombreux déboires techniques. Et pourtant, c’est bien ce même EPR qu’EDF veut construire à Flamanville (Manche) malgré l’opposition d’une large majorité de l’opinion publique.

La mobilisation est capitale car la victoire est possible.

Le 17 mars, venez avec vos amis, voisins, collègues et faites entendre votre voix ! Rejoignez le départ groupé le plus proche de chez vous ou organisez-en un ! Consultez la liste des départs groupés sur le site : www.stop-epr.org

Nucléaire : STOP ou ENCORE ?

Cinq semaines avant le premier tour de l’élection présidentielle, la mobilisation du 17 mars est un enjeu essentiel. Partout en France, il faudra être très nombreux pour peser sur les choix énergétiques des 100 prochaines années.
Pour débattre du nucléaire, de l’EPR et des alternatives, des dizaines de réunions publiques sont également organisées partout en France et ceci jusqu’aux élections municipales et cantonales de mars 2008. Consultez notre site www.sortirdunucleaire.fr pour connaître les dates et lieux.

A l’approche des élections, le Réseau “Sortir du nucléaire” entend réaffirmer sa totale indépendance vis-à-vis de tout parti ou mouvement politique. Ainsi, le Réseau "Sortir du nucléaire" n’appellera à voter pour aucun candidat. Pour autant, il appelle à ce qu’un maximum de personnes s’engagent à ne pas voter pour un candidat pro EPR. Dans le cadre de la campagne nationale en cours, il est important de nous envoyer votre carte d’engagement. Le nombre total d’engagements ainsi que la position sur l’EPR de chaque candidat aux élections sont publiés au fur et à mesure sur le site www.stop-epr.org

Si nous gagnons contre l’EPR, la voie sera ouverte vers un véritable plan national pour les économies d’énergie et les énergies renouvelables. Ce sera aussi une victoire des plus encourageantes pour activer le déclin de la toute puissance nucléaire en France et affaiblir l’ensemble de ses projets démentiels (l’enfouissement des déchets radioactifs à Bure, la construction du réacteur à fusion nucléaire ITER, la nouvelle usine d’enrichissement d’uranium Georges Besse 2...)
Il sera alors possible simultanément de lutter contre le changement climatique et de sortir du nucléaire.
Vite, avant l’irréparable...
Organisez une réunion-débat dans votre ville

C’est facile : demandez le “Kit de l’organisateur de réunions débats” par mail à :
contact@sortirdunucleaire.fr ou par téléphone au 04 78 28 29 22.
Ce kit contient une liste d’intervenants bénévoles partout en France. Grâce à vous, l’objectif est d’organiser des réunions-débats dans chaque département et dans un maximum de villes.
Merci d’avance d’agir là où vous vous trouvez.
Stéphane, Philippe et Martin

Samedi 15 avril 2006, à Cherbourg, 30 000 personnes ont manifesté contre l’EPR et la relance du nucléaire malgré une pluie battante !

Samedi 17 mars 2007 à 14 heures, nous devons être encore plus nombreux pour obtenir l’abandon du réacteur nucléaire EPR en Normandie ou ailleurs : un premier pas essentiel vers la sortie du nucléaire !

Cette fois-ci, le collectif Stop-EPR et le Réseau "Sortir du nucléaire" vous appellent à participer à l’une des cinq manifestations décentralisées à Rennes, Lille, Strasbourg, Lyon ou Toulouse.

Actuellement, Areva tente désespérément de construire un premier réacteur EPR en Finlande. Le chantier pourrait bientôt compter trois ans de retard, avant d’être, peut-être, définitivement condamné... à cause des nombreux déboires techniques. Et pourtant, c’est bien ce même EPR qu’EDF veut construire à Flamanville (Manche) malgré l’opposition d’une large majorité de l’opinion publique.

La mobilisation est capitale car la victoire est possible.

Le 17 mars, venez avec vos amis, voisins, collègues et faites entendre votre voix ! Rejoignez le départ groupé le plus proche de chez vous ou organisez-en un ! Consultez la liste des départs groupés sur le site : www.stop-epr.org

Nucléaire : STOP ou ENCORE ?

Cinq semaines avant le premier tour de l’élection présidentielle, la mobilisation du 17 mars est un enjeu essentiel. Partout en France, il faudra être très nombreux pour peser sur les choix énergétiques des 100 prochaines années.
Pour débattre du nucléaire, de l’EPR et des alternatives, des dizaines de réunions publiques sont également organisées partout en France et ceci jusqu’aux élections municipales et cantonales de mars 2008. Consultez notre site www.sortirdunucleaire.fr pour connaître les dates et lieux.

A l’approche des élections, le Réseau “Sortir du nucléaire” entend réaffirmer sa totale indépendance vis-à-vis de tout parti ou mouvement politique. Ainsi, le Réseau "Sortir du nucléaire" n’appellera à voter pour aucun candidat. Pour autant, il appelle à ce qu’un maximum de personnes s’engagent à ne pas voter pour un candidat pro EPR. Dans le cadre de la campagne nationale en cours, il est important de nous envoyer votre carte d’engagement. Le nombre total d’engagements ainsi que la position sur l’EPR de chaque candidat aux élections sont publiés au fur et à mesure sur le site www.stop-epr.org

Si nous gagnons contre l’EPR, la voie sera ouverte vers un véritable plan national pour les économies d’énergie et les énergies renouvelables. Ce sera aussi une victoire des plus encourageantes pour activer le déclin de la toute puissance nucléaire en France et affaiblir l’ensemble de ses projets démentiels (l’enfouissement des déchets radioactifs à Bure, la construction du réacteur à fusion nucléaire ITER, la nouvelle usine d’enrichissement d’uranium Georges Besse 2...)
Il sera alors possible simultanément de lutter contre le changement climatique et de sortir du nucléaire.
Vite, avant l’irréparable...
Organisez une réunion-débat dans votre ville

C’est facile : demandez le “Kit de l’organisateur de réunions débats” par mail à :
contact@sortirdunucleaire.fr ou par téléphone au 04 78 28 29 22.
Ce kit contient une liste d’intervenants bénévoles partout en France. Grâce à vous, l’objectif est d’organiser des réunions-débats dans chaque département et dans un maximum de villes.
Merci d’avance d’agir là où vous vous trouvez.
Stéphane, Philippe et Martin



Thèmes
EPR