Réseau Sortir du nucléaire
BoutiqueAgendaFaire un donEN

Sortir du nucléaire n°54

Eté 2012

Actions et vie des groupes

ça bouge dans le Réseau ! Quelques moments forts sur le terrain

Eté 2012




Impossible de parler de tout, mais voici en bref quelques temps forts des derniers mois. Pour alimenter cette rubrique, merci d’écrire par e-mail à Laure Gamba, coordinatrice des groupes et actions. Courriel : laure.gamba@sortirdunucleaire.fr - Téléphone : 07 60 15 01 23



Un été bien rempli à la Maison de Bure

En cette fin d’été à Bure, on assiste, comme chaque année, au va et vient des moissonneuses dans les champs et des bénévoles à la Maison de résistance à la poubelle nucléaire.

Vous avez été particulièrement nombreux à vous relayer à la Maison en ce mois d’août. Merci ! En conséquence : des chantiers qui avancent, plus de temps pour la mise en place d’actions et surtout une belle motivation collective qui nous a empli-e-s d’énergie pour la saison d’hiver qui arrive !

De notre côté nous n’avons pas chômé. Ainsi nous sommes allés prêter main forte aux opposants à la ligne THT Cotentin-Maine lors du week-end de résistance fin juin. Le projet de Bure a été présenté au Forum des Grands Projets Inutiles de Notre Dame des Landes. Les missionnaires du plateau de Bure sont également allé-e-s prendre la parole et parler de CIGEO lors de journées de réflexion et d’actions antinucléaires à Avignon, Hanovre, Moulins et Nantes, ainsi qu’en Mayenne. Par contre, faute d’invitation, nous avons dû nous inviter nous-mêmes à un dîner des élus, gracieusement invités par l’Andra pour se "remplir la panse" à la salle des fêtes de Bure. Début juin, nous faisions par ailleurs le déplacement pour soutenir nos amis alsaciens manifestant pour demander la réouverture du centre de stockage souterrain de déchets chimiques1 Stocamine, où s’est produit un incendie il y a 10 ans et qui n’a toujours pas été dépollué depuis.

La Maison a elle aussi reçu des invité-e-s, notamment Roland Desbordes, président de la CRIIRAD, venu donner une conférence sur les déchets nucléaires, suivie d’un stage de détection de la radioactivité.

Quant aux gendarmes, ils continuent à fréquenter assidûment la Rue de l’Église et à s’arrêter la nuit, pour éclairer la maison au projecteur et relever les plaques de nos visiteurs. Nous devons donc parfois aller jusqu’à les épouvanter tels des corbeaux, en leur courant après jusque dans la grand-rue du village..., ce qui les conforte dans l’idée qu’ils ont affaire à des malades.

Quant aux travaux à la Maison, ON N’ARRÊTE PAS. Le chantier de la salle d’accueil du public touche à sa fin ! Enfin ! Ne reste plus qu’à gérer la partie sanitaires et assainissement. La charpente et la toiture de la douche d’été du jardin ont été refaites et nous y avons posé des panneaux photovoltaïques récupérés récemment. Un autre gros chantier, de taille de pierre celui-ci, a permis d’agrémenter la façade d’une nouvelle fenêtre à meneaux. Enfin, une ossature bois a été posée dans le dortoir, ce qui permettra prochainement de terminer l’isolation et de vous recevoir aussi cet hiver !

La préparation du festival de Bonnet des 15 et 16 septembre nous a enfin pas mal occupé-e-s. Rétrospective de ce moment inoubliable dans le prochain numéro !

Vous le voyez, nous ne nous ennuyons pas et votre aide nous est précieuse. C’est pourquoi nous recherchons, dès cet automne, des personnes désireuses de s’installer à Bure et de rejoindre la résistance locale pour quelques mois. Au programme : gestion du quotidien de la Maison, suivi des travaux et participation à la préparation des mobilisations à venir puisque, on l’espère, en 2013 l’été sera chaud !

Bure Zone Libre

Maison de la résistance 2 rue de l’église 55290 Bure 09 54 10 57 11 — leherissonvengeur@gmail.com

Notes :

1 : Le stockage de déchets chimiques était censé être, comme à Bure, un certain temps "réversible". On voit aujourd’hui le résultat...

Un été bien rempli à la Maison de Bure

En cette fin d’été à Bure, on assiste, comme chaque année, au va et vient des moissonneuses dans les champs et des bénévoles à la Maison de résistance à la poubelle nucléaire.

Vous avez été particulièrement nombreux à vous relayer à la Maison en ce mois d’août. Merci ! En conséquence : des chantiers qui avancent, plus de temps pour la mise en place d’actions et surtout une belle motivation collective qui nous a empli-e-s d’énergie pour la saison d’hiver qui arrive !

De notre côté nous n’avons pas chômé. Ainsi nous sommes allés prêter main forte aux opposants à la ligne THT Cotentin-Maine lors du week-end de résistance fin juin. Le projet de Bure a été présenté au Forum des Grands Projets Inutiles de Notre Dame des Landes. Les missionnaires du plateau de Bure sont également allé-e-s prendre la parole et parler de CIGEO lors de journées de réflexion et d’actions antinucléaires à Avignon, Hanovre, Moulins et Nantes, ainsi qu’en Mayenne. Par contre, faute d’invitation, nous avons dû nous inviter nous-mêmes à un dîner des élus, gracieusement invités par l’Andra pour se "remplir la panse" à la salle des fêtes de Bure. Début juin, nous faisions par ailleurs le déplacement pour soutenir nos amis alsaciens manifestant pour demander la réouverture du centre de stockage souterrain de déchets chimiques1 Stocamine, où s’est produit un incendie il y a 10 ans et qui n’a toujours pas été dépollué depuis.

La Maison a elle aussi reçu des invité-e-s, notamment Roland Desbordes, président de la CRIIRAD, venu donner une conférence sur les déchets nucléaires, suivie d’un stage de détection de la radioactivité.

Quant aux gendarmes, ils continuent à fréquenter assidûment la Rue de l’Église et à s’arrêter la nuit, pour éclairer la maison au projecteur et relever les plaques de nos visiteurs. Nous devons donc parfois aller jusqu’à les épouvanter tels des corbeaux, en leur courant après jusque dans la grand-rue du village..., ce qui les conforte dans l’idée qu’ils ont affaire à des malades.

Quant aux travaux à la Maison, ON N’ARRÊTE PAS. Le chantier de la salle d’accueil du public touche à sa fin ! Enfin ! Ne reste plus qu’à gérer la partie sanitaires et assainissement. La charpente et la toiture de la douche d’été du jardin ont été refaites et nous y avons posé des panneaux photovoltaïques récupérés récemment. Un autre gros chantier, de taille de pierre celui-ci, a permis d’agrémenter la façade d’une nouvelle fenêtre à meneaux. Enfin, une ossature bois a été posée dans le dortoir, ce qui permettra prochainement de terminer l’isolation et de vous recevoir aussi cet hiver !

La préparation du festival de Bonnet des 15 et 16 septembre nous a enfin pas mal occupé-e-s. Rétrospective de ce moment inoubliable dans le prochain numéro !

Vous le voyez, nous ne nous ennuyons pas et votre aide nous est précieuse. C’est pourquoi nous recherchons, dès cet automne, des personnes désireuses de s’installer à Bure et de rejoindre la résistance locale pour quelques mois. Au programme : gestion du quotidien de la Maison, suivi des travaux et participation à la préparation des mobilisations à venir puisque, on l’espère, en 2013 l’été sera chaud !

Bure Zone Libre

Maison de la résistance 2 rue de l’église 55290 Bure 09 54 10 57 11 — leherissonvengeur@gmail.com

Notes :

1 : Le stockage de déchets chimiques était censé être, comme à Bure, un certain temps "réversible". On voit aujourd’hui le résultat...