Réseau Sortir du nucléaire
BoutiqueAgendaFaire un donEN

Agenda

31
jui
Actions

Superphénix : Commémoration de la mort de Vital Michalon

Faverges (38) - Rhône-Alpes


Mardi 31 juillet 2007


Il y a 30 ans, Vital Michalon était tué devant Superphénix par une grenade tirée par la police.



Un rassemblement de commémoration a eu lieu
mardi 31 juillet 2007 à 15h à Faverges (près de Malville)
en présence de la famille de Vital Michalon

Photos du rassemblement : Cliquez sur les photos pour les agrandir

JPEG - 295.1 ko
JPEG - 346.2 ko
Arrivée devant la stèle Rassemblement autour de la stèle
JPEG - 337.3 ko
JPEG - 277 ko
La Stèle en souvenir de Vital Michalon Franck, le frère de Vital Michalon


Récit des événements de 1977 par Georges David un des responsables des manifestations à Superphénix

Photos et vidéo : Martin Leers

Si vous ne pouvez pas venir, n’hésitez pas à nous envoyer un message de soutien que nous transmettrons à la famille Michalon.

Le 31 juillet 1977, parmi 60 000 citoyens qui manifestaient contre la construction du surgénérateur Superphénix à Creys-Malville (Isère), Vital Michalon était tué par l’explosion d’une grenade offensive tirée par les forces de police.

L’autopsie conclura à une mort causée par des "lésions pulmonaires du type de celles que l’on retrouve lors d’une explosion".

Il faut rappeler qu’à l’époque, tous les moyens ont été utilisés pour imposer la construction du Superphénix :

 aucune procédure de consultation de la population
 de puissantes campagnes de désinformation de la part d’EDF et du CEA
 de graves violences policières dont celle aboutissant à la mort de Vital Michalon.

Un document récupéré par les antinucléaires a montré que le PDG d’EDF, M. Boiteux, avait demandé que soit accélérée l’autorisation administrative de construction pour empêcher toute expression démocratique : "La meilleure façon de contrecarrer la contestation (...) est d’engager au plus vite, de manière irréversible, l’opération".

La suite des événements a donné raison à Vital et à l’ensemble des manifestants puisque Superphénix a été définitivement arrêté en 1998 après une suite invraisemblable d’avaries. En décembre 2006, EDF a annoncé avoir démantelé 38% du réacteur, mais le plus difficile reste à venir avec les 5500 tonnes de sodium liquide (matière qui s’enflamme au contact de l’air et explose au contact de l’eau…)

Or, malgré l’échec total de Superphénix, l’Etat français entend renouveler l’expérience : le projet appelé "réacteur de quatrième génération" n’est autre qu’une nouvelle tentative de faire fonctionner un réacteur de type Superphénix.

"Etat Nucléaire = Etat Totalitaire !" criaient les manifestants en 1977. Nous en sommes toujours au même point. En souvenir de Vital Michalon, et pour préserver les générations futures, les citoyens doivent continuer à exiger un débat démocratique sur ce projet dont la dangerosité planétaire est établie.

Le rassemblement aura lieu à 15h à Faverges (38510), sur la commune de Creys-Mépieu (Isère), où se trouve une stèle en souvenir de Vital Michalon (*), non loin du surgénérateur Superphénix en cours de démantèlement. Le point de convergence pour cette commémoration est la place du monument aux morts, près de la salle des fêtes de Faverges (parking possible).

(*) Précision importante : le rassemblement a lieu au village de FAVERGES (tout court) et non à FAVERGES DE LA TOUR (38110) : voir carte ci-dessous. Un fléchage est prévu dans le village de Faverges depuis le monument aux morts pour se rendre sur la stèle de Vital Michalon (située au lieu dit “Le Devin”). Faverges se trouve à 65 km à l’est de Lyon et à 65 km au nord ouest de Chambéry.

Cliquer sur les cartes d’accès et les photos pour les agrandir :

JPEG - 61.5 ko
JPEG - 89.5 ko

Photos de la manifestation de 1977

Un rassemblement de commémoration a eu lieu
mardi 31 juillet 2007 à 15h à Faverges (près de Malville)
en présence de la famille de Vital Michalon

Photos du rassemblement : Cliquez sur les photos pour les agrandir

JPEG - 295.1 ko
JPEG - 346.2 ko
Arrivée devant la stèle Rassemblement autour de la stèle
JPEG - 337.3 ko
JPEG - 277 ko
La Stèle en souvenir de Vital Michalon Franck, le frère de Vital Michalon


Récit des événements de 1977 par Georges David un des responsables des manifestations à Superphénix

Photos et vidéo : Martin Leers

Si vous ne pouvez pas venir, n’hésitez pas à nous envoyer un message de soutien que nous transmettrons à la famille Michalon.

Le 31 juillet 1977, parmi 60 000 citoyens qui manifestaient contre la construction du surgénérateur Superphénix à Creys-Malville (Isère), Vital Michalon était tué par l’explosion d’une grenade offensive tirée par les forces de police.

L’autopsie conclura à une mort causée par des "lésions pulmonaires du type de celles que l’on retrouve lors d’une explosion".

Il faut rappeler qu’à l’époque, tous les moyens ont été utilisés pour imposer la construction du Superphénix :

 aucune procédure de consultation de la population
 de puissantes campagnes de désinformation de la part d’EDF et du CEA
 de graves violences policières dont celle aboutissant à la mort de Vital Michalon.

Un document récupéré par les antinucléaires a montré que le PDG d’EDF, M. Boiteux, avait demandé que soit accélérée l’autorisation administrative de construction pour empêcher toute expression démocratique : "La meilleure façon de contrecarrer la contestation (...) est d’engager au plus vite, de manière irréversible, l’opération".

La suite des événements a donné raison à Vital et à l’ensemble des manifestants puisque Superphénix a été définitivement arrêté en 1998 après une suite invraisemblable d’avaries. En décembre 2006, EDF a annoncé avoir démantelé 38% du réacteur, mais le plus difficile reste à venir avec les 5500 tonnes de sodium liquide (matière qui s’enflamme au contact de l’air et explose au contact de l’eau…)

Or, malgré l’échec total de Superphénix, l’Etat français entend renouveler l’expérience : le projet appelé "réacteur de quatrième génération" n’est autre qu’une nouvelle tentative de faire fonctionner un réacteur de type Superphénix.

"Etat Nucléaire = Etat Totalitaire !" criaient les manifestants en 1977. Nous en sommes toujours au même point. En souvenir de Vital Michalon, et pour préserver les générations futures, les citoyens doivent continuer à exiger un débat démocratique sur ce projet dont la dangerosité planétaire est établie.

Le rassemblement aura lieu à 15h à Faverges (38510), sur la commune de Creys-Mépieu (Isère), où se trouve une stèle en souvenir de Vital Michalon (*), non loin du surgénérateur Superphénix en cours de démantèlement. Le point de convergence pour cette commémoration est la place du monument aux morts, près de la salle des fêtes de Faverges (parking possible).

(*) Précision importante : le rassemblement a lieu au village de FAVERGES (tout court) et non à FAVERGES DE LA TOUR (38110) : voir carte ci-dessous. Un fléchage est prévu dans le village de Faverges depuis le monument aux morts pour se rendre sur la stèle de Vital Michalon (située au lieu dit “Le Devin”). Faverges se trouve à 65 km à l’est de Lyon et à 65 km au nord ouest de Chambéry.

Cliquer sur les cartes d’accès et les photos pour les agrandir :

JPEG - 61.5 ko
JPEG - 89.5 ko

Photos de la manifestation de 1977




Proposer votre événement