Réseau Sortir du nucléaire
BoutiqueAgendaFaire un donEN

Sortir du nucléaire n°62

Août 2014

Livres et DVD

Nous avons lu...

Août 2014




La condition nucléaire

Jean-Jacques Delfour,
Ed. L’Échappée, 2014, 290 p., 15 €, à commander en librairie.

La condition d’être humain sur cette Terre a changé de signification avec l’avènement de l’atome, estime le philosophe Jean-Jacques Delfour. Le risque d’extermination, par explosion civile ou militaire, plane à chaque instant sur les humains soumis à cette "domination techno-génocidaire", ancrant à chaque instant le pouvoir politique dans les corps. Un régime dit démocratique, dès lors qu’il devient nucléaire, se transforme en dictature, c’est-à-dire en "un régime qui tient le risque d’être tué pour parfaitement banal". Le nucléaire est un monde sans enfant, sans tendresse et protection envers les générations futures mais soumis à une logique comptable doublée d’une jouissance technologique irrationnelle et suicidaire. Le nucléaire implique de repenser la notion de catastrophe, qui devient un événement global et constant et non pas un drame passager dont on tirera la leçon. Un livre de philosophie stimulant et accessible, dont on ressort plus intelligent et éveillé.

Guillaume Gamblin

Atomes crochus

Jean-Marc Carité, Éd. Utovie, 2014, 294 p., 18 €, à commander en librairie.

Décembre 1999. Deux tempêtes mettent en péril les centrales nucléaires du Blayais et de Fessenheim. Le lieutenant Lecoanet, œnophile amateur de vin bio, aux discrètes sympathies écologistes, est envoyé sur place pour sonder les vignerons directement concernés. Il va être confronté à l’omerta qui entoure le danger nucléaire...
Ce roman réussit plutôt bien à tisser une histoire autour de l’atome et ses risques, avec la double originalité d’une approche par l’univers du vin et par le regard d’un policier. Seul défaut qui se révèle au fil de l’histoire, une personnalisation excessive des responsabilités qui sont en réalité celles d’un système.
L’auteur en dit beaucoup sur le danger nucléaire et sur le pouvoir caché du lobby nucléaire, tout en évitant dans l’ensemble lourdeur et didactisme. Lisible par tou-te-s, y compris par qui porte a priori peu d’intérêt à l’écologie, il se sert intelligemment de son intrigue et de ses personnages (dont une directrice de centrale dans la tourmente, assaillie de doutes et qui ne mâche pas ses mots) pour faire prendre conscience de l’omerta nucléaire.

Xavier Rabilloud

La paix sans la bombe ? Organiser le désarmement nucléaire

Fasse, Justice et Paix, Pax Christi
Éd. de l’Atelier, 2014, 144 p., 13,5 €, à commander en librairie.

Un ouvrage surprenant. Compte tenu de son titre, nous nous attendons à lire de longs développements sur l’état des rapports de forces au sein de la société internationale et française, entre partisans et opposants à l’arme nucléaire, ainsi qu’une large présentation des pistes à mettre en œuvre pour justement "organiser le désarmement nucléaire" dans le monde d’aujourd’hui. Or la majeure partie du livre se consacre à un historique — de facture somme toute très classique, pour ne pas dire conformiste — de l’arme nucléaire.
À peine une vingtaine de pages traite du sujet annoncé ! Là encore, sans même que soit fait référence à ce qui se passe réellement sur le terrain : aucune allusion à ICAN, la campagne internationale pour abolir les armes nucléaires, dont pourtant l’un des auteurs, Pax Christi, est membre tant au niveau international qu’en France.

Aucune indication, non plus, sur le fait qu’une large majorité de la communauté internationale demande maintenant l’adoption d’un traité d’interdiction des armes nucléaires. Ce que refusent avec force les États nucléaires, dont la France. Bref, un livre décevant.

Patrice Bouveret

Une enquête édifiante du Postillon !

L’excellent journal Le Postillon (abonnement conseillé aux Grenoblois-es !), diffusé à Grenoble et alentours, a publié dans ses numéros 24 et 25 une enquête en deux parties sur une poubelle radioactive découverte sur la colline de La Bastille, emblématique promontoire surplombant la ville. Un dossier édifiant, à lire sur papier en commandant ces deux numéros, ou gratuitement sur leur site web : www.lepostillon.org

La condition nucléaire

Jean-Jacques Delfour,
Ed. L’Échappée, 2014, 290 p., 15 €, à commander en librairie.

La condition d’être humain sur cette Terre a changé de signification avec l’avènement de l’atome, estime le philosophe Jean-Jacques Delfour. Le risque d’extermination, par explosion civile ou militaire, plane à chaque instant sur les humains soumis à cette "domination techno-génocidaire", ancrant à chaque instant le pouvoir politique dans les corps. Un régime dit démocratique, dès lors qu’il devient nucléaire, se transforme en dictature, c’est-à-dire en "un régime qui tient le risque d’être tué pour parfaitement banal". Le nucléaire est un monde sans enfant, sans tendresse et protection envers les générations futures mais soumis à une logique comptable doublée d’une jouissance technologique irrationnelle et suicidaire. Le nucléaire implique de repenser la notion de catastrophe, qui devient un événement global et constant et non pas un drame passager dont on tirera la leçon. Un livre de philosophie stimulant et accessible, dont on ressort plus intelligent et éveillé.

Guillaume Gamblin

Atomes crochus

Jean-Marc Carité, Éd. Utovie, 2014, 294 p., 18 €, à commander en librairie.

Décembre 1999. Deux tempêtes mettent en péril les centrales nucléaires du Blayais et de Fessenheim. Le lieutenant Lecoanet, œnophile amateur de vin bio, aux discrètes sympathies écologistes, est envoyé sur place pour sonder les vignerons directement concernés. Il va être confronté à l’omerta qui entoure le danger nucléaire...
Ce roman réussit plutôt bien à tisser une histoire autour de l’atome et ses risques, avec la double originalité d’une approche par l’univers du vin et par le regard d’un policier. Seul défaut qui se révèle au fil de l’histoire, une personnalisation excessive des responsabilités qui sont en réalité celles d’un système.
L’auteur en dit beaucoup sur le danger nucléaire et sur le pouvoir caché du lobby nucléaire, tout en évitant dans l’ensemble lourdeur et didactisme. Lisible par tou-te-s, y compris par qui porte a priori peu d’intérêt à l’écologie, il se sert intelligemment de son intrigue et de ses personnages (dont une directrice de centrale dans la tourmente, assaillie de doutes et qui ne mâche pas ses mots) pour faire prendre conscience de l’omerta nucléaire.

Xavier Rabilloud

La paix sans la bombe ? Organiser le désarmement nucléaire

Fasse, Justice et Paix, Pax Christi
Éd. de l’Atelier, 2014, 144 p., 13,5 €, à commander en librairie.

Un ouvrage surprenant. Compte tenu de son titre, nous nous attendons à lire de longs développements sur l’état des rapports de forces au sein de la société internationale et française, entre partisans et opposants à l’arme nucléaire, ainsi qu’une large présentation des pistes à mettre en œuvre pour justement "organiser le désarmement nucléaire" dans le monde d’aujourd’hui. Or la majeure partie du livre se consacre à un historique — de facture somme toute très classique, pour ne pas dire conformiste — de l’arme nucléaire.
À peine une vingtaine de pages traite du sujet annoncé ! Là encore, sans même que soit fait référence à ce qui se passe réellement sur le terrain : aucune allusion à ICAN, la campagne internationale pour abolir les armes nucléaires, dont pourtant l’un des auteurs, Pax Christi, est membre tant au niveau international qu’en France.

Aucune indication, non plus, sur le fait qu’une large majorité de la communauté internationale demande maintenant l’adoption d’un traité d’interdiction des armes nucléaires. Ce que refusent avec force les États nucléaires, dont la France. Bref, un livre décevant.

Patrice Bouveret

Une enquête édifiante du Postillon !

L’excellent journal Le Postillon (abonnement conseillé aux Grenoblois-es !), diffusé à Grenoble et alentours, a publié dans ses numéros 24 et 25 une enquête en deux parties sur une poubelle radioactive découverte sur la colline de La Bastille, emblématique promontoire surplombant la ville. Un dossier édifiant, à lire sur papier en commandant ces deux numéros, ou gratuitement sur leur site web : www.lepostillon.org