Réseau Sortir du nucléaire
BoutiqueAgendaFaire un donEN

Revue de presse

Décembre 2017 / Romandie News

Leibstadt peut redémarrer mais pas à plein tube



Hors service depuis mi-septembre pour sa révision annuelle, la centrale peut redémarrer mais la recherche des causes de ses assèchements se poursuit.

storybild

La centrale de Leibstadt (AG). (Photo : Keystone)

 

Lors des contrôles et des inspections menées après la fin de la révision annuelle, les experts n'ont rien observé qui contreviendrait à un redémarrage et à une exploitation sûre, écrit ce week-end l'inspection fédérale de la sécurité nucléaire (IFSN) dans un communiqué. Cette dernière a donc délivré le permis d'exploitation.

La centrale de Leibstadt ne pourra cependant pas donner toute sa puissance. Les mesures pour réduire le rendement des assemblages combustibles et la quantité d'eau pompée à travers le cœur du réacteur ont été poursuivies. Elles ont été prises en février dernier pour empêcher les assèchements locaux. Conséquence : la puissance thermique moyenne de la centrale se situe à 86%.

 
 

Pas à pleine puissance

Et elles portent leurs fruits, selon l'IFSN. Aucun nouveau constat n'a été fait sur les barreaux combustibles. La recherche des causes de ces assèchements se poursuit. La centrale ne pourra en effet à nouveau fonctionner à pleine puissance que quand il aura été démontré que des phénomènes d'assèchements locaux peuvent être exclus.

Dans le cadre de la révision annuelle, 22 éléments combustibles défectueux ont été remplacés. Mais seuls six d'entre eux étaient alors en service depuis trois ou quatre cycles de fonctionnement. Les 16 autres n'avaient pas encore été utilisés. Au total, le cœur du réacteur contient 648 éléments combustibles et 62 000 barres de combustibles.

Ces éléments combustibles ont été fournis par le groupe français Areva, qui a lui-même signalé le problème après la découverte d'une barre défectueuse dans son usine de fabrication. Tant Areva que l'IFSN ont toujours assuré que la sécurité est restée garantie à tout moment. En Suisse, seule la centrale de Leibstadt est concernée.

Test de débit de fuite

Parallèlement à ce remplacement, la centrale nucléaire de Leibstadt a mené un test de débit de fuite intégral, un examen très conséquent qu'elle réalise tous les dix ans. Un tel examen permet de vérifier l'étanchéité de l'enceinte de confinement primaire en rehaussant la pression.

(nxp/ats)


_________ Ndf _________

technische_beschreibung_kkl_fr.pdf

[...]
La KKL n’a pas utilisé jusqu’ici de combustible recyclé provenant du retraitement de son propre combustible.
Le plutonium extrait du combustible usé de la KKL a déjà été employé sous forme de MOX à la centrale nucléaire de Beznau. L’uranium retraité peut également y être utilisé, aussi bien qu’à la KKL

[...]
 

 

> Voir la source


Thèmes
Sites nucléaires