Réseau Sortir du nucléaire
BoutiqueAgendaFaire un donEN

Sortir du nucléaire n°41

Février 2009

Tribune Libre

Le Réseau, c’est vous ! Cette revue, c’est la vôtre !

Février 2009




Vous souhaitez réagir ou faire une proposition d’article au Réseau “Sortir du nucléaire” ? N’hésitez pas à écrire à : xavier.rabilloud@sortirdunucleaire.fr



Energie solaire : qui dit que rien ne bouge ?

De passage à Malte, Chypre, et dans l’île de Rhodes, j’ai pu constater combien ces îles avaient fortement développé le solaire thermique. On y trouve plus de toits équipés que de toits non équipés. Impressionnant ! A Malte, j’ai demandé à un commerçant la permission de monter sur son toit (les toits sont plats dans cette région et sont aisés d’accès par un escalier), j’ai alors pu constater qu’à cet endroit précis TOUS les logements environnants étaient équipés (une bonne centaine aux alentours). C’est apparemment devenu normal d’avoir un chauffe-eau solaire. A savoir que le solaire thermique, en plus de fournir de l’eau chaude sanitaire, y fournit également un complément au chauffage quand il y en a besoin. Qui dit que rien ne bouge ?

Claude Lesueur

Vous avez dit charbon propre ?

J’ai trouvé très bien votre dernière revue dans l’ensemble... à part l’article sur le "charbon propre", qui me semble aller complètement à contre-courant […] le fond est à mon avis très, très discutable.

Au vu des derniers rapports sur le réchauffement climatique […], qui mettent l’accent sur la très faible marge de manœuvre qu’il nous reste pour ne pas dépasser le point de non-retour, je trouve très grave de relativiser la contribution humaine et de rejeter la responsabilité des émissions sur d’autres facteurs. Certes, comme le souligne l’article, on ne prend pas assez en compte les effets du méthane et du protoxyde d’azote, mais on ne peut plus s’autoriser à augmenter nos émissions de CO2 à l’heure où il faudrait les diviser par 4, voire beaucoup plus. Les effets du réchauffement climatique, ce n’est pas dans 50 ans qu’ils se feront sentir, mais dès maintenant.

Outre la contribution au réchauffement climatique, les désavantages du charbon sont minimisés à l’extrême. Or, ceux-ci sont nombreux : pollution de l’air et accroissement des maladies respiratoires, ressource épuisable, gisements inégalement répartis sur la planète (à la différence du vent et du soleil) et donc facteurs de tensions géopolitiques et d’accroissement des inégalités...

[…] Cet article me semble faire fausse route dans la mesure où il disqualifie les vraies solutions :

Quasiment pas un mot sur l’efficacité énergétique, les économies d’énergies, la remise en question de notre mode de consommation (il me semble d’autant plus choquant de proposer de rallumer les centrales à charbon pour continuer à surconsommer alors même que les réfugiés climatiques sont déjà des millions parmi les populations les plus démunies).

Par ailleurs, il y est affirmé que les énergies renouvelables ne suffiront pas à remplacer le nucléaire, et donc qu’elles ne constituent pas une solution crédible. Outre qu’il ne s’agit pas de remplacer la surproduction nucléaire, c’est à mon avis miner le développement des alternatives... sur la base des mêmes arguments que ceux des pro-nucléaires ! On aboutit à une prophétie autoréalisatrice, où les renouvelables ne se développeront pas parce qu’on a décidé que leur développement ne serait pas suffisant. Une telle posture revient à tourner le dos à l’avenir pour choisir une solution d’un autre âge !

Il est vrai que le débat est très compliqué, surtout si on table sur une sortie très rapide, qu’il s’agit de prendre en compte des évolutions sociales lourdes... Néanmoins, à mon avis, le charbon est, comme le nucléaire, une fausse bonne solution, surtout quand on sait que des alternatives véritablement propres existent.

CM (Lille)

Ardennes : EDF pas content…

Où l’on voit comment EDF, Areva... exercent des pressions financières :

En 2007, le groupe local Sortir du nucléaire 08 (Ardennes) avait organisé une mini manif sur le Festival du Cabaret Vert pendant le concert de "Eté 67", groupe qui devait se produire 15 jours plus tard sur la scène givetoise pour fêter les 10 ans de la centrale de Chooz. Greenpeace présent sur le festival s’était joint à nous... et le groupe a fini par annuler son concert pour Chooz ! (grosse victoire pour un petit groupe de militants !)

EDF alors très mécontent !!! En réponse à cela... un des membres de l’association Flap qui organise le festival m’a fait savoir qu’ils avaient perdu pour 2008 la subvention non négligeable qu’EDF leur accordait habituellement. Tiens, tiens, comme c’est bizarre...


“Danger, auto-producteur” !

Aujourd’hui, premier novembre, je vais comme chaque mois relever mes compteurs de production photovoltaïque, d’achat et de vente d’électricité. Sur la logette EDF, je trouve un autocollant jaune “production autonome” et à l’intérieur, au feutre rouge, sur le matériel EDF “Danger, auto-producteur”. Y aurait-il un commando qui trouve que je suis plus dangereux qu’une centrale nucléaire ? Quelqu’un connait-il des précédents ?

Alain Duchasténier


Epître au Président de la République

Monsieur le Président,
Aucun des arguments
Près de vous ne trouve
Grâce. L’ire couve
Sur le nucléaire.
Face aux prières,
Tant de mauvaise foi
Nous laisse tout pantois.
Non, l’atome ne peut
Remplacer, ou si peu,
Et gaz et pétrole !
Quand on extrapole,
Leur consommation
N’est, en proportion,
Qu’une simple partie
De toute l’énergie
Consommée en France
Sous votre Présidence.
De plus, son coût réel,
Vous le savez, est bel
Et bien plus important
Si on prend tout dedans.
Comme, de plus, dangereux
Il est, on comprend ceux
Qui pensent qu’il est grand
Danger pour nos enfants.
Enfin, pour les déchets,
Où les éliminer ?
Monsieur le Président
Cessez, un court instant,
De prêter attention
Aux groupes de pression.


Alain Alpern
Conseiller Régional (Hénin-Beaumont)
www.alpernalain.blogspot.com


Sortir (dénudé-e-s) du nucléaire : réactions !

Nous avons reçu de nombreuses réactions suite à la publication en 4ème de couverture de la précédente revue de la photo “dénudée” dénonçant avec humour la construction de l’EPR. Nous présentons nos excuses aux quelques lecteurs et lectrices qui nous ont écrit avoir été choqué-e-s. Affirmons clairement ici ce qui n’était qu’implicite dans le commentaire accompagnant la photo : le choix du cadre du Mont Saint Michel pour cette action ne visait pas à heurter la sensibilité des chrétien-ne-s, au demeurant nombreux parmi les anti-nucléaires. Deux vers ci-dessous le disent fort bien : “Saint Michel, de pierre et de piété ensablée, pris à témoin de l’immense danger !”.
La plupart d’entre vous, cependant, a bien ri. Action humoristique, réactions... spirituelles :

Ainsi, un après-midi d’été,
sur le sable mouillé,
Treize culs blancs,
cheveux au vent, main dans la main,
Ont levé vers le ciel
leurs bras nus déterminés :
Stopper le choix des EPR,
penser aux lendemains.

Acteurs opposés
aux réacteurs nucléaires malsains
Vers le Saint du Mont
ont pointé leurs seins :
Saint Michel de pierre
et de piété ensablée,
Pris à témoin de l’immense danger !
Aux décideurs
liquidateurs de la Planète bleue
Niant les risques
pris à exciter des noyaux fous,
Montrer son derrière nu,
c’est refuser de s’aliéner
A la consommation effrénée
et à tous ses déchets,
C’est repenser un mode de vie
harmonieux sur Terre
En voulant à tout prix sortir du nucléaire.


Monique


“Je crains une perte de crédibilité du Réseau par derrière.”

Authentique citation d’un salarié du Réseau "Sortir du nucléaire", au cours des discussions préalables à la publication de cette photo.


Professeur Tournesaule,

Votre expédition a donc été couronnée de succès ! Vous êtes parvenu à entrer en contact avec les Sohrdu-Nuq et même à photographier leurs étranges rites tribaux. C’est une grande première ethnographique et sociologique. Nous avons examiné ces photos et constaté qu’il s’agit d’individus des deux sexes, en nombre et en ordre aléatoire. Sont-ils tous chamanes ? Ils semblent se tenir par leurs mains élevées vers le ciel : rituel propitiatoire ? […] Il faudra absolument - tels de modernes Champollion - déchiffrer les étranges runes peintes sur leurs corps. […]

Professeure Bombadeal

Laurence Coutant – Sortir du nucléaire 08

Energie solaire : qui dit que rien ne bouge ?

De passage à Malte, Chypre, et dans l’île de Rhodes, j’ai pu constater combien ces îles avaient fortement développé le solaire thermique. On y trouve plus de toits équipés que de toits non équipés. Impressionnant ! A Malte, j’ai demandé à un commerçant la permission de monter sur son toit (les toits sont plats dans cette région et sont aisés d’accès par un escalier), j’ai alors pu constater qu’à cet endroit précis TOUS les logements environnants étaient équipés (une bonne centaine aux alentours). C’est apparemment devenu normal d’avoir un chauffe-eau solaire. A savoir que le solaire thermique, en plus de fournir de l’eau chaude sanitaire, y fournit également un complément au chauffage quand il y en a besoin. Qui dit que rien ne bouge ?

Claude Lesueur

Vous avez dit charbon propre ?

J’ai trouvé très bien votre dernière revue dans l’ensemble... à part l’article sur le "charbon propre", qui me semble aller complètement à contre-courant […] le fond est à mon avis très, très discutable.

Au vu des derniers rapports sur le réchauffement climatique […], qui mettent l’accent sur la très faible marge de manœuvre qu’il nous reste pour ne pas dépasser le point de non-retour, je trouve très grave de relativiser la contribution humaine et de rejeter la responsabilité des émissions sur d’autres facteurs. Certes, comme le souligne l’article, on ne prend pas assez en compte les effets du méthane et du protoxyde d’azote, mais on ne peut plus s’autoriser à augmenter nos émissions de CO2 à l’heure où il faudrait les diviser par 4, voire beaucoup plus. Les effets du réchauffement climatique, ce n’est pas dans 50 ans qu’ils se feront sentir, mais dès maintenant.

Outre la contribution au réchauffement climatique, les désavantages du charbon sont minimisés à l’extrême. Or, ceux-ci sont nombreux : pollution de l’air et accroissement des maladies respiratoires, ressource épuisable, gisements inégalement répartis sur la planète (à la différence du vent et du soleil) et donc facteurs de tensions géopolitiques et d’accroissement des inégalités...

[…] Cet article me semble faire fausse route dans la mesure où il disqualifie les vraies solutions :

Quasiment pas un mot sur l’efficacité énergétique, les économies d’énergies, la remise en question de notre mode de consommation (il me semble d’autant plus choquant de proposer de rallumer les centrales à charbon pour continuer à surconsommer alors même que les réfugiés climatiques sont déjà des millions parmi les populations les plus démunies).

Par ailleurs, il y est affirmé que les énergies renouvelables ne suffiront pas à remplacer le nucléaire, et donc qu’elles ne constituent pas une solution crédible. Outre qu’il ne s’agit pas de remplacer la surproduction nucléaire, c’est à mon avis miner le développement des alternatives... sur la base des mêmes arguments que ceux des pro-nucléaires ! On aboutit à une prophétie autoréalisatrice, où les renouvelables ne se développeront pas parce qu’on a décidé que leur développement ne serait pas suffisant. Une telle posture revient à tourner le dos à l’avenir pour choisir une solution d’un autre âge !

Il est vrai que le débat est très compliqué, surtout si on table sur une sortie très rapide, qu’il s’agit de prendre en compte des évolutions sociales lourdes... Néanmoins, à mon avis, le charbon est, comme le nucléaire, une fausse bonne solution, surtout quand on sait que des alternatives véritablement propres existent.

CM (Lille)

Ardennes : EDF pas content…

Où l’on voit comment EDF, Areva... exercent des pressions financières :

En 2007, le groupe local Sortir du nucléaire 08 (Ardennes) avait organisé une mini manif sur le Festival du Cabaret Vert pendant le concert de "Eté 67", groupe qui devait se produire 15 jours plus tard sur la scène givetoise pour fêter les 10 ans de la centrale de Chooz. Greenpeace présent sur le festival s’était joint à nous... et le groupe a fini par annuler son concert pour Chooz ! (grosse victoire pour un petit groupe de militants !)

EDF alors très mécontent !!! En réponse à cela... un des membres de l’association Flap qui organise le festival m’a fait savoir qu’ils avaient perdu pour 2008 la subvention non négligeable qu’EDF leur accordait habituellement. Tiens, tiens, comme c’est bizarre...


“Danger, auto-producteur” !

Aujourd’hui, premier novembre, je vais comme chaque mois relever mes compteurs de production photovoltaïque, d’achat et de vente d’électricité. Sur la logette EDF, je trouve un autocollant jaune “production autonome” et à l’intérieur, au feutre rouge, sur le matériel EDF “Danger, auto-producteur”. Y aurait-il un commando qui trouve que je suis plus dangereux qu’une centrale nucléaire ? Quelqu’un connait-il des précédents ?

Alain Duchasténier


Epître au Président de la République

Monsieur le Président,
Aucun des arguments
Près de vous ne trouve
Grâce. L’ire couve
Sur le nucléaire.
Face aux prières,
Tant de mauvaise foi
Nous laisse tout pantois.
Non, l’atome ne peut
Remplacer, ou si peu,
Et gaz et pétrole !
Quand on extrapole,
Leur consommation
N’est, en proportion,
Qu’une simple partie
De toute l’énergie
Consommée en France
Sous votre Présidence.
De plus, son coût réel,
Vous le savez, est bel
Et bien plus important
Si on prend tout dedans.
Comme, de plus, dangereux
Il est, on comprend ceux
Qui pensent qu’il est grand
Danger pour nos enfants.
Enfin, pour les déchets,
Où les éliminer ?
Monsieur le Président
Cessez, un court instant,
De prêter attention
Aux groupes de pression.


Alain Alpern
Conseiller Régional (Hénin-Beaumont)
www.alpernalain.blogspot.com


Sortir (dénudé-e-s) du nucléaire : réactions !

Nous avons reçu de nombreuses réactions suite à la publication en 4ème de couverture de la précédente revue de la photo “dénudée” dénonçant avec humour la construction de l’EPR. Nous présentons nos excuses aux quelques lecteurs et lectrices qui nous ont écrit avoir été choqué-e-s. Affirmons clairement ici ce qui n’était qu’implicite dans le commentaire accompagnant la photo : le choix du cadre du Mont Saint Michel pour cette action ne visait pas à heurter la sensibilité des chrétien-ne-s, au demeurant nombreux parmi les anti-nucléaires. Deux vers ci-dessous le disent fort bien : “Saint Michel, de pierre et de piété ensablée, pris à témoin de l’immense danger !”.
La plupart d’entre vous, cependant, a bien ri. Action humoristique, réactions... spirituelles :

Ainsi, un après-midi d’été,
sur le sable mouillé,
Treize culs blancs,
cheveux au vent, main dans la main,
Ont levé vers le ciel
leurs bras nus déterminés :
Stopper le choix des EPR,
penser aux lendemains.

Acteurs opposés
aux réacteurs nucléaires malsains
Vers le Saint du Mont
ont pointé leurs seins :
Saint Michel de pierre
et de piété ensablée,
Pris à témoin de l’immense danger !
Aux décideurs
liquidateurs de la Planète bleue
Niant les risques
pris à exciter des noyaux fous,
Montrer son derrière nu,
c’est refuser de s’aliéner
A la consommation effrénée
et à tous ses déchets,
C’est repenser un mode de vie
harmonieux sur Terre
En voulant à tout prix sortir du nucléaire.


Monique


“Je crains une perte de crédibilité du Réseau par derrière.”

Authentique citation d’un salarié du Réseau "Sortir du nucléaire", au cours des discussions préalables à la publication de cette photo.


Professeur Tournesaule,

Votre expédition a donc été couronnée de succès ! Vous êtes parvenu à entrer en contact avec les Sohrdu-Nuq et même à photographier leurs étranges rites tribaux. C’est une grande première ethnographique et sociologique. Nous avons examiné ces photos et constaté qu’il s’agit d’individus des deux sexes, en nombre et en ordre aléatoire. Sont-ils tous chamanes ? Ils semblent se tenir par leurs mains élevées vers le ciel : rituel propitiatoire ? […] Il faudra absolument - tels de modernes Champollion - déchiffrer les étranges runes peintes sur leurs corps. […]

Professeure Bombadeal

Laurence Coutant – Sortir du nucléaire 08


MENU