Réseau Sortir du nucléaire
BoutiqueAgendaFaire un donEN

Des accidents nucléaires partout

France : Saint-Alban : Un travailleur chute d’un échafaudage sur le chantier du réacteur 2




26 février 2018


Lundi 26 février 2018, un travailleur a chuté alors qu’il était sur un échafaudage du chantier de la salle des machines du réacteur 2. Il a été pris en charge par les secours et conduit à l’hôpital. Arrêté il y a 2 semaines pour plusieurs mois de travaux, les problèmes s’enchainent sur le chantier, cet accident étant déjà le troisième.


C’est l’heure de la 3ème visite décennale pour le réacteur 2 de Saint-Alban. Mis à l’arrêt le 2 février 2018, travaux de maintenance, rechargement de combustible, examens réglementaires et autres opérations sont prévues pendant cet arrêt qui va durer 5 mois. Pour la bagatelle de 53 millions d’euros. Mais le chantier est à peine entamé que déjà les problèmes s’enchainent.

Le 3 février, un agent de conduite intervient dans le bâtiment réacteur et referme deux portes situées au fond de la piscine, bloquant ainsi le fonctionnement d’un système fondamental en cas d’accident grave : le circuit d’aspersion de secours. L’évènement a été classé comme significatif pour la sûreté.

Le 4 février 2018, les pompiers sont appelés car un matériel électrique se met à fumer.

Le 26 février, un travailleur salarié d’une entreprise prestataire d’EDF a chuté d’un échafaudage en salle des machines. Encore conscient, il a été pris en charge par les secours et transporté à l’hôpital.

Ce que dit EDF :

Le 26/02/18

Prise en charge par les secours externes d’un salarié à la centrale de Saint-Alban Saint-Maurice

Lundi 26 février à 15h, un salarié d’une entreprise prestataire chute d’un échafaudage installé sur un chantier en salle des machines, partie non nucléaire des installations, dans le cadre de la visite décennale de l’unité de production n°2.

La personne, toujours consciente, a immédiatement été prise en charge par le service médical du site, puis par les secours externes et transportée à 16h vers un centre hospitalier pour des examens complémentaires.

L’unité de production n°1 est actuellement arrêtée pour la réalisation d’essais techniques.

https://www.edf.fr/groupe-edf/nos-energies/carte-de-nos-implantations-industrielles-en-france/centrale-nucleaire-de-saint-alban/actualites/prise-en-charge-par-les-secours-externes-d-un-salarie-a-la-centrale-de-saint-alban-saint-maurice-0