Réseau Sortir du nucléaire
BoutiqueAgendaFaire un donEN

Des accidents nucléaires partout

France : CIS BIO Saclay : Surveillance de la contamination radiologique défaillante




4 juillet 2017


Au sein de l’usine de production de radioéléments artificiel de Cis Bio à Saclay, la surveillance de la contamination des locaux laisse largement à désirer. Il aura fallu attendre un contrôle périodique annuel, réalisé par un prestataire externe, pour découvrir qu’une balise de mesure de la contamination de l’air d’un des laboratoires était inopérante. Le tuyau d’aspiration servant au prélèvement n’était tout simplement pas raccordé. Le niveau de contamination du laboratoire, contenant des sources radioactives, et de son personnel n’a donc pas été surveillé pendant un temps indéterminé. Ce n’est hélas pas la première fois que ce type d’évènement se produit au sein de l’usine de CIS Bio.


L’usine de Cis Bio située à Saclay rencontre décidément bien des problèmes. Juste après avoir déclaré une fuite de liquides radioactifs acides, c’est la surveillance de la contamination de l’air d’un de ses laboratoire qui est l’objet d’un nouvel incident.

Ce que dit l’ASN :

Le 04/07/2017

Non-connexion du tube de prélèvement d’une balise de surveillance de la contamination atmosphérique à l’intérieur d’un laboratoire

Usine de production de radioéléments artificiels (CIS bio international) - Fabrication ou transformation de substances radioactives - CIS-BIO

CIS Bio International, exploitant de l’INB 29 à Saclay, a déclaré, le 21 juin 2017, un événement relatif à la non-connexion d’une balise de surveillance de la contamination atmosphérique à l’intérieur d’un laboratoire. Cet événement a été détecté lors d’un contrôle périodique annuel réalisé par un prestataire.

La société CIS Bio International exerce, dans son installation de Saclay, des activités de recherche et développement, de production et de distribution de produits radiopharmaceutiques et d’appareils à usage médical pour le diagnostic et la thérapie. A l’intérieur de ses différents laboratoires, CIS Bio International utilise des sources radioactives pouvant amener des risques de contamination atmosphérique au niveau des zones où se trouvent les opérateurs. Pour prévenir ce risque, des balises de mesure de la contamination de l’air des laboratoires sont mises en place.

Lors d’un contrôle périodique annuel réalisé par un prestataire externe le 16 juin 2017, celui-ci a constaté l’absence de débit d’aspiration au niveau d’une des balises entraînant l’absence de surveillance de la contamination d’ambiance d’un des laboratoires.

Après investigation, le tuyau d’aspiration s’est avéré non raccordé au niveau du faux-plafond du laboratoire. En mesure compensatoire, un prélèvement atmosphérique sur filtre, mesuré a minima tous les jours, a été mis en place, associé à une consigne affichée sur la porte du laboratoire.

Cet événement n’a pas eu de conséquence réelle sur le personnel et sur l’environnement.

Il s’avère qu’un événement similaire s’était déjà produit dans un autre laboratoire en 2014, à la suite duquel un contrôle de tous les débits aux bouches de prélèvement des balises avait été mis en place. Les contrôles réalisés en 2015 et 2016 avaient été déclarés satisfaisants.

En raison de la reproduction de ce type d’événement, celui-ci a été classé au niveau 1 de l’échelle INES (échelle internationale des évènements nucléaires et radiologiques graduée de 0 à 7 par ordre croissant de gravité).

https://www.asn.fr/Controler/Actualites-du-controle/Avis-d-incident-des-installations-nucleaires/Non-connexion-du-tube-de-prelevement-d-une-balise-de-surveillance