Réseau Sortir du nucléaire
BoutiqueAgendaFaire un donEN

Sortir du nucléaire n°48

Hiver 2010-2011

Ensemble, tout devient possible… même sortir du nucléaire !

Hiver 2010-2011




Feu vert pour l’EPR de Penly, restrictions au développement des énergies renouvelables, multiples voyages à l’étranger de notre Président-VRP d’AREVA… Début 2011, la France semble plus enfoncée que jamais dans l’impasse nucléaire. À moins d’un événement majeur, il n’y a certes rien à attendre de nos dirigeants actuels… mais les élections de 2012 constituent une occasion à ne pas manquer pour changer la donne. Ne soyons pas naïfs : il y a du pain sur la planche !



Dès aujourd’hui : interpellons les partis politiques

Les partis majoritaires témoignent pour l’instant d’une inculture profonde dès qu’il s’agit d’aborder les questions énergétiques en général, et le nucléaire en particulier, se contentant d’un commode prêt-à-penser. D’ici à 2012, dans le cadre de notre nouvelle campagne, nous nous posons donc un défi : faire de l’atome un sujet incontournable, pour forcer les politiques à se pencher enfin sur la question. Déjà, cet automne, vous avez été nombreux à leur écrire pour rappeler la nécessité de la sortie du nucléaire. Sous différentes formes, nous devons continuer ces interpellations.
En savoir plus : http://www.sortirdunucleaire.org/campagne-2012

Avril 2011 : 25 ans de Tchernobyl

La catastrophe de Tchernobyl dure depuis le 26 avril 1986. Il y a de grandes chances que les défenseurs de l’atome récupèrent ce terrible anniversaire. Ils ne se priveront pas de vanter les "progrès" accomplis depuis cet accident "soviétique". Tout le mois d’avril durant, en mobilisant les 873 groupes du Réseau "Sortir du nucléaire", à nous de prouver que la catastrophe n’appartient pas au passé ! Par nos multiples actions, par exemple en donnant la parole aux "témoins" du nucléaire (travailleurs de la maintenance, des mines d’uranium…), montrons que les conséquences de Tchernobyl restent actuelles, que le risque nucléaire est plus présent que jamais ; ramenons le nucléaire au centre du débat, et rappelons la pertinence et la dynamique des alternatives.
Pour en savoir plus : http://www.chernobyl-day.org

Diffusez nos nouveaux outils de communication grand public

En novembre, nous vous avons offert la première carte de France du nucléaire, un poster à afficher dans un maximum de lieux. Vous pouvez commandez ce poster gratuitement même en quantité en complétant le coupon-réponse joint à cette revue. Avec ce numéro 48, vous recevez notre nouvelle brochure grand public "Changeons d’ère, sortons du nucléaire". Diffusez-la massivement en commandant gratuitement d’autres exemplaires (voir coupon-réponse) et en participant à la souscription nationale pour en diffuser un million d’exemplaires (voir coupon joint).
Notre premier porte-parole, c’est vous !


Dès aujourd’hui : interpellons les partis politiques

Les partis majoritaires témoignent pour l’instant d’une inculture profonde dès qu’il s’agit d’aborder les questions énergétiques en général, et le nucléaire en particulier, se contentant d’un commode prêt-à-penser. D’ici à 2012, dans le cadre de notre nouvelle campagne, nous nous posons donc un défi : faire de l’atome un sujet incontournable, pour forcer les politiques à se pencher enfin sur la question. Déjà, cet automne, vous avez été nombreux à leur écrire pour rappeler la nécessité de la sortie du nucléaire. Sous différentes formes, nous devons continuer ces interpellations.
En savoir plus : http://www.sortirdunucleaire.org/campagne-2012

Avril 2011 : 25 ans de Tchernobyl

La catastrophe de Tchernobyl dure depuis le 26 avril 1986. Il y a de grandes chances que les défenseurs de l’atome récupèrent ce terrible anniversaire. Ils ne se priveront pas de vanter les "progrès" accomplis depuis cet accident "soviétique". Tout le mois d’avril durant, en mobilisant les 873 groupes du Réseau "Sortir du nucléaire", à nous de prouver que la catastrophe n’appartient pas au passé ! Par nos multiples actions, par exemple en donnant la parole aux "témoins" du nucléaire (travailleurs de la maintenance, des mines d’uranium…), montrons que les conséquences de Tchernobyl restent actuelles, que le risque nucléaire est plus présent que jamais ; ramenons le nucléaire au centre du débat, et rappelons la pertinence et la dynamique des alternatives.
Pour en savoir plus : http://www.chernobyl-day.org

Diffusez nos nouveaux outils de communication grand public

En novembre, nous vous avons offert la première carte de France du nucléaire, un poster à afficher dans un maximum de lieux. Vous pouvez commandez ce poster gratuitement même en quantité en complétant le coupon-réponse joint à cette revue. Avec ce numéro 48, vous recevez notre nouvelle brochure grand public "Changeons d’ère, sortons du nucléaire". Diffusez-la massivement en commandant gratuitement d’autres exemplaires (voir coupon-réponse) et en participant à la souscription nationale pour en diffuser un million d’exemplaires (voir coupon joint).
Notre premier porte-parole, c’est vous !



MENU