Réseau Sortir du nucléaire
BoutiqueAgendaFaire un donEN

Sortir du nucléaire n°41

Février 2009

Alternatives

De la maîtrise de l’énergie

Février 2009




Le boîtier Enernoc, une idée originale qui permet de réduire la consommation d’énergie.



Enernoc surveille la demande d’électricité pour en diminuer les pics grâce à une intervention ponctuelle et ciblée sur les applications plus gourmandes en énergie de ses entreprises clientes.

Tout est basé sur un constat simple : l’énergie la plus propre est celle que l’on n’utilise pas…

Diminuer les pics de demande d’électricité, c’est le job d’Enernoc. Un concept génial qui fonctionne à merveille aux USA et qui fait avancer le schmilblick à grande échelle.

Les coulisses d’une superbe réussite…

Enernoc diminue les pics de demande d’électricité au moment de la journée où ils sont les plus importants grâce à un réseau de clients dont ils contrôlent certaines de leurs applications gourmandes en énergie. L’idée vient de 2 étudiants américains, David Brewster et Tim Healy, qui au lieu de réfléchir à comment produire de l’énergie propre se sont demandé comment produire moins d’énergie : l’énergie la plus propre est celle qu’on ne consomme pas et donc celle qu’on ne construit pas.

Comment ça marche ?

Entre 4 et 5h de l’après-midi le 12 décembre, par exemple, il y a un pic de demande d’électricité. Enernoc diminue alors la consommation d’électricité de son réseau de clients pour diminuer le pic de demande. Le distributeur d’électricité rémunère alors Enernoc pour la diminution de la demande réalisée et Enernoc distribue une partie de cet argent à son réseau de clients.
Concrètement Enernoc installe un boîtier qui contrôle certaines applications (éclairage, climatisation…) dans les entreprises clientes qui ont accepté, en échange d’une rémunération alléchante (5000 à 10 000$ par an pour un magasin de moyenne taille), de diminuer leur consommation à des moments précis. Ainsi la construction de nouvelles centrales électriques est à moyen terme évitée.
Créé en 2001, Enernoc aujourd’hui grandit à toute vitesse. Ce sont déjà 300 employés, 100M$ de chiffre d’affaire et 1100 MW d’électricité sous contrôle grâce à ce petit boîtier installé dans 2200 entreprises. Présent aux USA et depuis peu au Canada, le concept cartonne !

Source : Métro – 4 mai 2008

Enernoc surveille la demande d’électricité pour en diminuer les pics grâce à une intervention ponctuelle et ciblée sur les applications plus gourmandes en énergie de ses entreprises clientes.

Tout est basé sur un constat simple : l’énergie la plus propre est celle que l’on n’utilise pas…

Diminuer les pics de demande d’électricité, c’est le job d’Enernoc. Un concept génial qui fonctionne à merveille aux USA et qui fait avancer le schmilblick à grande échelle.

Les coulisses d’une superbe réussite…

Enernoc diminue les pics de demande d’électricité au moment de la journée où ils sont les plus importants grâce à un réseau de clients dont ils contrôlent certaines de leurs applications gourmandes en énergie. L’idée vient de 2 étudiants américains, David Brewster et Tim Healy, qui au lieu de réfléchir à comment produire de l’énergie propre se sont demandé comment produire moins d’énergie : l’énergie la plus propre est celle qu’on ne consomme pas et donc celle qu’on ne construit pas.

Comment ça marche ?

Entre 4 et 5h de l’après-midi le 12 décembre, par exemple, il y a un pic de demande d’électricité. Enernoc diminue alors la consommation d’électricité de son réseau de clients pour diminuer le pic de demande. Le distributeur d’électricité rémunère alors Enernoc pour la diminution de la demande réalisée et Enernoc distribue une partie de cet argent à son réseau de clients.
Concrètement Enernoc installe un boîtier qui contrôle certaines applications (éclairage, climatisation…) dans les entreprises clientes qui ont accepté, en échange d’une rémunération alléchante (5000 à 10 000$ par an pour un magasin de moyenne taille), de diminuer leur consommation à des moments précis. Ainsi la construction de nouvelles centrales électriques est à moyen terme évitée.
Créé en 2001, Enernoc aujourd’hui grandit à toute vitesse. Ce sont déjà 300 employés, 100M$ de chiffre d’affaire et 1100 MW d’électricité sous contrôle grâce à ce petit boîtier installé dans 2200 entreprises. Présent aux USA et depuis peu au Canada, le concept cartonne !

Source : Métro – 4 mai 2008


MENU

Thèmes
Maîtrise de l’énergie