Réseau Sortir du nucléaire
BoutiqueAgendaFaire un donEN

Revue de presse

Octobre 2017 / France Bleu

Centrale du Tricastin : trois des quatre réacteurs à l¹arrêt



Victor Vasseur



L’Autorité de sûreté nucléaire juge une partie de la digue de protection trop fragile en cas de fort séisme. © Maxppp - Bruno Souillard 
 

Après le réacteur n°1, deux autres unités de la centrale nucléaire du Tricastin ont été arrêtés ce dimanche. "En toute sûreté" précise EDF dans un communiqué.
 
Il ne reste donc plus qu’un seul réacteur en activité ce dimanche. Mais la dernière unité doit être arrêtée "dans les plus brefs délais". Selon EDF, cette parenthèse dans le fonctionnement du Tricastin doit permettre de réaliser des travaux.

Jeudi dernier, l’Autorité de sûreté du nucléaire a sommé à EDF d’arrêter ses réacteurs <https://www.francebleu.fr/infos/climat-environnement/le-gendarme-du-nucleaire-oblige-la-centrale-du-tricastin-a-mettre-a-l-arret-ses-quatre-reacteurs-1506599984> , le temps de renforcer une partie de la digue du canal Donzère-Mondragon, située au nord de la centrale. Selon l’ASN, cette digue ne résisterait pas un séisme de grande ampleur. Les travaux doivent se terminer à la fin du mois d’octobre.

L'opérateur ajoute que "le mur de protection périphérique de la centrale est rehaussé. Cette protection complémentaire, opérationnelle sous quelques jours, permettra de garantir qu’il n’y aurait pas d’arrivée d’eau au niveau des réacteurs, en cas de séisme majoré de sécurité pendant la période des travaux"
 

> Voir la source


Thèmes
Sites nucléaires