Réseau Sortir du nucléaire
BoutiqueAgendaFaire un donEN

Sortir du nucléaire n°72

Février 2017

Editorial

2017 : une année charnière pour la sortie du nucléaire

Février 2017




Pour 2017, nous vous souhaitons une merveilleuse année, pleine de joie, d’espoir, de petites et de grandes victoires !

Et nous pouvons raisonnablement espérer de nouvelles victoires, notamment en justice, comme celle que nous venons de remporter contre la centrale de Chinon (voir p.14), mais aussi des avancées sur le front de la transition énergétique et citoyenne (voir p.32)…

Alors faisons un vœu : voir la sortie du nucléaire se concrétiser enfin cette année !

Certes, bien peu de candidats à la présidentielle intègrent cette mesure dans leur programme. Mais n’en déplaise à François Fillon ou Marine Le Pen – qui sont tous deux prêts à défendre l’atome bec et ongle – l’industrie nucléaire est dépassée, gangrenée et endettée… Elle ne tiendra probablement plus très longtemps, même avec un soutien de l’État.

Ce combat n’est pas vain, et prenons-nous à rêver, nous avons peut-être déjà atteint le point de bascule. EDF est embourbé dans ses projets démentiels, notamment le chantier de l’EPR plombé par les défauts (voir infographie p. 18). Quant à Areva, elle est touchée par un scandale sans précédent. À l’heure où nous écrivons ces lignes, plus de vingt réacteurs sont arrêtés pour des examens de sûreté. Cette situation découle de l’affaire du Creusot, qui a révélé des malfaçons et des falsifications inacceptables sur des pièces cruciales (voir la tribune "Vers un nucléogate français", p.15). Cette affaire aura porté un coup important à la crédibilité du lobby nucléaire, et continuera à se déployer, avec des suites juridiques. Certains réacteurs ne redémarreront peut-être jamais… C’est en tout cas ce que nous pouvons nous souhaiter pour 2017 !

Mais quoi qu’il en soit, il nous faudra continuer à agir pour enfoncer le clou et mettre un coup d’arrêt aux projets de l’industrie nucléaire, qu’il s’agisse de l’EPR, de l’enfouissement des déchets radioactifs ou de la prolongation des vieilles centrales… C’est pourquoi nous vous invitons à vous mobiliser massivement ce printemps, notamment à l’occasion des anniversaires des catastrophes de Tchernobyl et Fukushima (voir en 4ème de couverture). Plus que jamais, c’est le moment d’agir !

Le Réseau "Sortir du nucléaire"

Pour 2017, nous vous souhaitons une merveilleuse année, pleine de joie, d’espoir, de petites et de grandes victoires !

Et nous pouvons raisonnablement espérer de nouvelles victoires, notamment en justice, comme celle que nous venons de remporter contre la centrale de Chinon (voir p.14), mais aussi des avancées sur le front de la transition énergétique et citoyenne (voir p.32)…

Alors faisons un vœu : voir la sortie du nucléaire se concrétiser enfin cette année !

Certes, bien peu de candidats à la présidentielle intègrent cette mesure dans leur programme. Mais n’en déplaise à François Fillon ou Marine Le Pen – qui sont tous deux prêts à défendre l’atome bec et ongle – l’industrie nucléaire est dépassée, gangrenée et endettée… Elle ne tiendra probablement plus très longtemps, même avec un soutien de l’État.

Ce combat n’est pas vain, et prenons-nous à rêver, nous avons peut-être déjà atteint le point de bascule. EDF est embourbé dans ses projets démentiels, notamment le chantier de l’EPR plombé par les défauts (voir infographie p. 18). Quant à Areva, elle est touchée par un scandale sans précédent. À l’heure où nous écrivons ces lignes, plus de vingt réacteurs sont arrêtés pour des examens de sûreté. Cette situation découle de l’affaire du Creusot, qui a révélé des malfaçons et des falsifications inacceptables sur des pièces cruciales (voir la tribune "Vers un nucléogate français", p.15). Cette affaire aura porté un coup important à la crédibilité du lobby nucléaire, et continuera à se déployer, avec des suites juridiques. Certains réacteurs ne redémarreront peut-être jamais… C’est en tout cas ce que nous pouvons nous souhaiter pour 2017 !

Mais quoi qu’il en soit, il nous faudra continuer à agir pour enfoncer le clou et mettre un coup d’arrêt aux projets de l’industrie nucléaire, qu’il s’agisse de l’EPR, de l’enfouissement des déchets radioactifs ou de la prolongation des vieilles centrales… C’est pourquoi nous vous invitons à vous mobiliser massivement ce printemps, notamment à l’occasion des anniversaires des catastrophes de Tchernobyl et Fukushima (voir en 4ème de couverture). Plus que jamais, c’est le moment d’agir !

Le Réseau "Sortir du nucléaire"