Réseau Sortir du nucléaire
BoutiqueAgendaFaire un donEN

Des accidents nucléaires partout

Image / illustration
France : Georges Besse : Défaut d’identification d’un colis d’hexafluorure d’uranium expédié par l’usine EURODIF de Pierrelatte (Drôme)




13 décembre 2016


Le 16 décembre 2016, la société Eurodif Production a déclaré un événement significatif relatif à l’expédition, vers une usine de fabrication de combustibles nucléaires située à l’étranger, d’un colis d’UF6 différent de celui prévu par la déclaration d’expédition de matière radioactive. L’erreur s’est produite le 13 décembre 2016 et a été détectée par le destinataire le 15 décembre 2016, à la réception du conteneur.


Ce que dit Areva :

16 décembre 2016

AREVA Tricastin : défaut d’identification lors d’une expédition

Suite à une expédition de cylindres d’hexafluorure d’uranium, une anomalie a été identifiée à la réception sur un des cylindres.

Le numéro d’identification d’un des cylindres ne correspondait pas au bordereau d’expédition. Les premières analyses ont mis en évidence un défaut d’identification lors de la préparation de l’expédition, conduisant à une permutation d’un cylindre.

Toutes les dispositions de sûreté concernant ce transport ont été respectées. Ce défaut n’a pas eu de conséquence sur la sûreté du transport, la sécurité du personnel et l’environnement.

AREVA Tricastin a proposé à l’ASN de classer cet événement au niveau 1 de l’échelle internationale des événements nucléaires (INES).

http://www.areva.com/FR/actualites-10892/areva-tricastin-defaut-d-identification-lors-d-une-expedition.html


Ce que dit l’ASN :

21/12/2016

Défaut d’identification d’un colis d’hexafluorure d’uranium expédié par l’usine EURODIF de Pierrelatte (Drôme)

Usine Georges Besse de séparation des isotopes de l’uranium par diffusion gazeuse - Transformation de substances radioactives - EURODIF

La société Eurodif Production a déclaré le 16 décembre 2016 à l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) un événement significatif relatif à l’expédition, vers une usine de fabrication de combustibles nucléaires située à l’étranger, d’un colis d’UF6 différent de celui prévu par la déclaration d’expédition de matière radioactive.

L’UF6 est utilisé comme matière première pour la fabrication des combustibles pour les réacteurs nucléaires. Il est transporté, sous forme solide, dans des conteneurs de transport de forme cylindrique. Chaque conteneur est identifié de manière unique et recensé dans une base de données qui gère les conteneurs présents sur le site AREVA du Tricastin.

L’erreur d’expédition est liée à un défaut d’identification du conteneur. Les vérifications indépendantes de cette identification avant son expédition n’ont pas permis de détecter l’erreur, qui s’est produite le 13 décembre 2016 et a été détectée par le destinataire le 15 décembre 2016, à la réception du conteneur.

Cet événement n’a pas eu de conséquence sur la sûreté du transport, la sécurité du personnel et du public ou pour l’environnement. En effet, le colis expédié présentait des caractéristiques d’activité radioactive et d’enrichissement en U235 moins importantes que celles du colis initialement prévu.

Toutefois, en raison de la défaillance des contrôles prévus avant l’expédition et de l’occurrence de précédents événements liés à un défaut d’identification d’un conteneur d’hexafluorure d’uranium, cet événement a été classé au niveau 1 de l’échelle INES.

https://www.asn.fr/Controler/Actualites-du-controle/Avis-d-incident-des-installations-nucleaires/Defaut-d-identification-d-un-colis-d-hexafluorure-d-uranium-expedie-par-l-usine-EURODIF