Réseau Sortir du nucléaire
BoutiqueAgendaFaire un donEN

Des accidents nucléaires partout

France : Paluel : Semaine noire : Après le réacteur 4, baisse de puissance du réacteur 1




12 juin 2017


Semaine noire pour Paluel. Après l’arrêt du réacteur 4 pendant 2 jours pour des raisons peu claires, après la baisse de puissance de ce même réacteur à 100 MW le lendemain de son redémarrage, après l’annonce de la prolongation de plusieurs mois de l’arrêt du réacteur 2 en raison des dégâts causés par la chute du GV, c’est désormais le réacteur 1 de Paluel qui dysfonctionne. Sa puissance a été réduite à 600 MW. Une pompe située en zone non nucléaire serait en cause.


Ce que dit EDF :

Le 12/06/17

Baisse de puissance de l’unité de production numéro 1 de Paluel

Lundi 12 juin 2017 à 6h40, les équipes de la centrale de Paluel ont détecté un dysfonctionnement sur une pompe dans la partie non nucléaire de l’installation de production numéro 1. En application de nos procédures, la puissance a été descendue à 600 MW. L’unité de production sera maintenue à ce niveau de puissance le temps que les équipes interviennent sur la pompe.

Cet événement n’a aucun impact sur la sûreté de l’installation, son environnement, ni sur la continuité de l’approvisionnement en électricité.

L’information a été transmise à l’Autorité de sûreté nucléaire, la CLIN, les pouvoirs publics et les mairies des communes de proximité de la centrale nucléaire de Paluel.

https://www.edf.fr/groupe-edf/nos-energies/carte-de-nos-implantations-industrielles-en-france/centrale-nucleaire-de-paluel/actualites/baisse-de-puissance-de-l-unite-de-production-numero-1-de-paluel

Rappelons que le 4 juin 2017, c’est le réacteur n°4 de la centrale qui a du être arrêté pendant 2 jours. La communication d’EDF sur les raisons de cet arrêt est restée pour le moins sibylline : "intervenir sur des matériels situés dans la salle des machines" (voir notre article en ligne à ce sujet).

Rappelons également que le lendemain de son redémarrage, ce réacteur a du lui aussi fonctionner à une puissance réduite (100 MW). La raison avancée était cette fois la présence d’algues au niveau de la station de pompage (lire notre article à ce sujet).

Enfin, le 8 juin l’exploitant de la centrale nucléaire reporte pour la onzième fois le redémarrage du réacteur 2, tant les dégâts causés par la chute du GV il y a plus d’un an sont importants.

Voir tous nos articles sur Paluel