Réseau Sortir du nucléaire
BoutiqueAgendaFaire un donEN

Des accidents nucléaires partout

France : Gravelines : Arrêt du réacteur 2 en raison d’un dysfonctionnement




17 avril 2018


Depuis plusieurs mois les problèmes s’enchainent sur le site nucléaire et ne se ressemblent pas. Après le réacteur 1 en février, au tour du réacteur 2 d’être arrêté suite à un "dysfonctionnement sur la partie non nucléaire de l’installation". Communication pour le moins floue de l’exploitant, qui avoue ne pas avoir identifié la cause dudit dysfonctionnement.


Février 2018 : le réacteur 1 de la centrale de Gravelines est mis à l’arrêt, des contrôles et des interventions sont nécessaires sur le transformateur principal. Ce réacteur a pourtant été arrêté plusieurs mois pour maintenance et a redémarré le 13 novembre 2017 après un chantier qui ne s’est pas très bien passé (voir notre article à ce sujet).

Mars 2018 : l’exploitant détecte, avec retard, que le débit d’une pompe alimentant en eau les générateurs de vapeur du réacteur 6 est anormal.

Avril 2018 : Le réacteur 2 de Gravelines est arrêté, en raison d’un dysfonctionnement hors zone nucléaire. Plutôt vague comme explication. D’ailleurs l’exploitant avoue ne pas avoir identifié la cause du problème. Ce même réacteur a lui aussi été arrêté pour maintenance à l’automne 2017, et pour autant les problèmes de sûreté se sont succédé. Une vanne située en zone nucléaire est retrouvée ouverte à plusieurs reprises, alors qu’elle aurait du être fermée. Conséquence : le circuit de refroidissement du réacteur à l’arrêt n’était pas totalement opérationnel. Quelques jours plus tard, un salarié découvre que les éléments qui permettent le confinement du bâtiment réacteur en cas d’incident ne sont pas branchés. Sans ventilation et sans piège à iode prêts à fonctionner, impossible de retenir dans l’enceinte du réacteur les rejets radioactifs, ce qui est pourtant une obligation prescrite par les règles d’exploitation.

Ce que dit EDF :

Mardi 17 avril 2018 à 16h, l’unité de production n° 2 de la centrale de Gravelines a été déconnectée du réseau électrique national, suite à l’apparition d’un dysfonctionnement sur la partie non nucléaire de l’installation. Les techniciens de la centrale mènent actuellement des investigations pour connaître la cause de cet événement.

Cet événement n’a pas eu de conséquence sur la sûreté des installations, la sécurité du personnel et l’environnement.

Les unités de production n°1, 3 et 5 sont connectées au réseau électrique et produisent de l’électricité.

L’unité de production n°4 est à l’arrêt pour simple rechargement. L’unité de production n°6 est à l’arrêt pour visite décennale.

https://www.edf.fr/groupe-edf/nos-energies/carte-de-nos-implantations-industrielles-en-france/centrale-nucleaire-de-gravelines/actualites/l-unite-de-production-ndeg2-deconnectee-du-reseau-d-electricite