Réseau Sortir du nucléaire
BoutiqueAgendaFaire un donEN

Des accidents nucléaires partout

France : Gravelines : Arrêt du réacteur 1 à cause d’un manque d’entretien




20 juin 2018


Encrassage. Voilà la raison de l’arrêt du réacteur 1 de la centrale nucléaire de Gravelines le 20 juin 2018 au petit matin. "Les techniciens mènent actuellement des activités de nettoyage". Sauf que le circuit que l’exploitant a laissé s’encrasser est essentiel pour la sûreté.


C’est un échangeur thermique du circuit de refroidissement intermédiaire qui s’est encrassé. Or le circuit de refroidissement intermédiaire [1] est fondamental. Il sert à refroidir les pompes qui permettent la circulation de l’eau servant à refroidir le circuit primaire [2], les systèmes auxiliaires et tous les systèmes de sauvegarde. Pas étonnant quand on connait la fonction de ce circuit que le réacteur soit mis à l’arrêt si ce circuit ne peut fonctionner. En revanche, il est plus étonnant qu’un système aussi important en soit arrivé à un tel point d’encrassement. Négligence, manque d’entretien, il faut dire que les problèmes ne manquent pas sur ce site nucléaire. Mi mai on apprenait que le débit d’eau d’un autre circuit crucial (le circuit d’injection de sécurité) du réacteur 6 était mal réglé depuis 2 ans. Idem pour le débit d’une pompe alimentant en eau les générateurs de vapeur, mal réglé depuis 2 ans, sans que personne ne se rende compte de l’erreur. En février un problème sur le transformateur principal engendrait la mise à l’arrêt du réacteur 1, et en avril c’était au tour du réacteur 2. Sans oublier bien sûr les tuyauteries illégales servant à rejeter directement en mer des effluents pas toujours traités ni filtrés comme il se doit. La négligence et le laxisme de l’exploitant nucléaire peuvent mener très loin.

Ce que dit EDF :

  • L’unité de production n°1 déconnectée du réseau d’électricité - Le 20/06/18

Mercredi 20 juin 2018 vers 3h, l’unité de production n° 1 de la centrale de Gravelines a été déconnectée du réseau électrique national, conformément à nos procédures d’exploitation, suite à l’encrassement d’un échangeur thermique situé sur un circuit intermédiaire de refroidissement (partie non nucléaire de l’installation).

Les techniciens de la centrale mènent actuellement des activités de nettoyage sur cet échangeur.

Cet événement n’a pas eu de conséquence sur la sûreté des installations, la sécurité du personnel et l’environnement.

Les unités de production n°2, 3 et 4 sont connectées au réseau électrique et produisent de l’électricité.

* L’unité de production n°5 est à l’arrêt pour simple rechargement. * L’unité de production n°6 est à l’arrêt pour visite décennale.

https://www.edf.fr/groupe-edf/nos-energies/carte-de-nos-implantations-industrielles-en-france/centrale-nucleaire-de-gravelines/actualites/l-unite-de-production-ndeg1-deconnectee-du-reseau-d-electricite

  • L’unité de production n°1 reconnectée au réseau national - Le 22/06/18

L’unité de production n°1 a été raccordée au réseau électrique le jeudi 21 juin à 10h25. Elle a atteint sa pleine puissance vendredi 22 juin 2018.

L’unité de production n° 1 de la centrale de Gravelines avait été déconnectée du réseau électrique national, conformément à nos procédures d’exploitation, suite à l’encrassement d’un échangeur thermique, situé sur un circuit intermédiaire de refroidissement (partie nucléaire de l’installation).

Les techniciens de la centrale ont procédé au nettoyage de l’échangeur, qui a retrouvé sa fonctionnalité.

Cet événement n’a pas eu de conséquence sur la sûreté des installations, la sécurité du personnel et l’environnement.

https://www.edf.fr/groupe-edf/nos-energies/carte-de-nos-implantations-industrielles-en-france/centrale-nucleaire-de-gravelines/actualites/l-unite-de-production-ndeg1-reconnectee-au-reseau-national-1


[1Le circuit de refroidissement intermédiaire (RRI) permet de refroidir, en fonctionnement normal comme en situation accidentelle, l’ensemble des matériels et fluides des systèmes auxiliaires et de sauvegarde du réacteur. En particulier, le RRi refroidit les différentes parties mécaniques de pompes qui assurent la circulation de l’eau de refroidissement dans !e circuit primaire, notamment par une circulation l’eau dans un serpentin traversant ces pompes. Le circuit RRI est situé en grande partie à l’extérieur de l’enceinte de confinement ; le serpentin des pompes primaires se trouve à l’intérieur. En cas de dégradation du serpentin, l’eau du circuit primaire pourrait y pénétrer sous forte pression. https://www.asn.fr/Lexique/C/Circuit-de-refroidissement-intermediaire-RRI

[2Le circuit primaire est un circuit fermé, contenant de l’eau sous pression. Cette eau s’échauffe dans la cuve du réacteur au contact des éléments combustibles. Dans les générateurs de vapeur, elle cède la chaleur acquise à l’eau du circuit secondaire pour produire la vapeur destinée à entrainer le groupe turboalternateur. Le circuit primaire permet de refroidir le combustible contenu dans la cuve du réacteur en cédant sa chaleur par l’intermédiaire des générateurs de vapeur lorsqu’il produit de l’électricité ou par l’intermédiaire du circuit de refroidissement à l’arrêt lorsqu’il est en cours de redémarrage après rechargement en combustible. La température du circuit primaire principal est encadrée par des limites afin de garantir le maintien dans un état sûr des installations en cas d’accident. https://www.asn.fr/Lexique/C/Circuit-primaire