Réseau Sortir du nucléaire
BoutiqueAgendaFaire un donEN

Des accidents nucléaires partout

France : Fessenheim : Le réacteur 2 arrêté pour un problème de détection d’incendie en zone nucléaire




14 juillet 2018


Ce 13 juillet 2018, la plus vieille des centrales françaises a dû être arrêtée après 3 mois de fonctionnement. Un problème sur des détecteurs incendie en zone nucléaire nécessitait une intervention. Laquelle, pourquoi, que s’est-il passé, ça ... Un essai d’îlotage a été réalisé avant l’arrêt. Là dessus l’exploitant communique clairement : c’était réglementaire, et ce fut un succès.


Rappelons juste que ce réacteur a été mis à l’arrêt en 2016, suite au scandale du Creusot révélant plusieurs malfaçons sur des pièces essentielles équipant bon nombre de réacteurs. Le générateur de vapeur n° 335 équipant le réacteur 2 de Fessenheim faisant partie des pièces mal faites (malfaçon sur le forgeage d’une virole basse) et des dossiers barrés (falsifications des dossiers de fabrication), l’Autorité de sûreté nucléaire a suspendu son certificat d’épreuve en juillet 2016. Elle a levée cette suspension le 12 mars 2018. Le réacteur 2 a donc redémarré au printemps, après 2 années de maintenance. Et pour autant...

Ce que dit EDF :

  • Mise à l’arrêt de l’unité de production n°2 – le 14/07/18

Vendredi 13 juillet, à 23h57, l’unité de production n°2 de la centrale nucléaire de Fessenheim a été mise à l’arrêt pour permettre aux équipes du site de procéder au remplacement de deux détecteurs incendie, situés dans la partie nucléaire de l’installation.

Au préalable de cette mise à l’arrêt, un essai réglementaire d’îlotage [1] a été réalisé. Il consistait à déconnecter puis reconnecter au réseau électrique national l’unité de production, afin de garantir son autonomie électrique en cas de dysfonctionnement du réseau de distribution national. Cet essai a été réalisé avec succès.

Cet arrêt de courte durée, sans conséquence sur la sûreté et l’environnement, pourrait occasionner des panaches de vapeur d’eau non radioactive et des bruits, perceptibles aux alentours de la centrale.

L’unité de production n°1 est quant à elle en fonctionnement et à la disposition du réseau électrique national.

https://www.edf.fr/groupe-edf/nos-energies/carte-de-nos-implantations-industrielles-en-france/centrale-nucleaire-de-fessenheim/actualites/mise-a-l-arret-de-l-unite-de-production-ndeg2

  • L’unité de production n°2 à la disposition du réseau électrique national – le 15/07/18

Le dimanche 15 juillet, à 17h40, l’unité de production n°2 de la centrale nucléaire de Fessenheim a été reconnectée au réseau électrique national. Elle avait été mise à l’arrêt le vendredi 13 juillet, à 23h57, pour permettre aux équipes du site de procéder au remplacement de deux détecteurs incendie, situés dans la partie nucléaire de l’installation. L’unité de production n°1 est elle aussi en fonctionnement et à la disposition du réseau électrique national.

https://www.edf.fr/groupe-edf/nos-energies/carte-de-nos-implantations-industrielles-en-france/centrale-nucleaire-de-fessenheim/actualites/l-unite-de-production-ndeg2-a-la-disposition-du-reseau-electrique-national-0


[1L’îlotage consiste à isoler le réacteur du réseau électrique externe, tout en le maintenant en puissance. Il produit alors, par l’intermédiaire de son alternateur, l’énergie électrique nécessaire à son fonctionnement dans un état sûr, en toute autonomie. Un essai d’îlotage est une obligation réglementaire. Il est réalisé tous les 4 ans sur chacune des unités de production de la centrale.