Réseau Sortir du nucléaire
BoutiqueAgendaFaire un donEN

Des accidents nucléaires partout

Image / illustration
France : CEA Cadarache : Violation d’une règle de criticité relative à la géométrie des colis




1er juillet 2014


Depuis juillet 2014, l’exploitant a entreposé dans l’installation 24 coques béton dont l’épaisseur du bouchon est inférieure à 5 cm, ce qui n’est pas conforme aux règles générales d’exploitation de l’installation. Cette lacune a été détectée lors d’un contrôle interne le 21 mars 2016.


Ce que dit l’ASN :

Non-respect d’une règle de criticité relative à la géométrie des colis
12/04/2016

 CEDRA - Conditionnement et entreposage de substances radioactives - CEA

L’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) a été informée le 25 mars 2016 par le Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA) du non-respect d’une règle de gestion du risque de criticité [1] relative à la géométrie des colis contenant des matières fissiles entreposés dans l’installation CEDRA.

Depuis juillet 2014, l’exploitant a entreposé dans l’installation 24 coques béton dont l’épaisseur du bouchon est inférieure à 5 cm, ce qui n’est pas conforme aux règles générales d’exploitation de l’installation [2] . Cette lacune a été détectée lors d’un contrôle interne le 21 mars 2016.

Cet évènement n’a eu aucune conséquence sur la sûreté, la sécurité des personnes ou l’environnement de l’installation.

Cet évènement met toutefois en évidence un défaut de contrôle lors des acceptations de colis sur l’installation et un défaut de culture de sûreté. Le CEA doit transmettre à l’ASN avant le 25 mai 2016 un rapport d’analyse complet présentant l’origine de ce dysfonctionnement et les mesures correctives prises afin d’éviter qu’il ne se reproduise.

Cet évènement a été déclaré par le CEA avec une proposition de classement au niveau 0 de l’échelle INES, graduée de 0 à 7 par ordre croissant de gravité. À la suite d’échanges techniques avec l’ASN, le CEA a mis à jour sa déclaration le 8 avril 2016 en proposant un nouveau classement au niveau 1. En raison du non-respect d’une règle de criticité, l’ASN classe cet évènement significatif au niveau 1 de l’échelle INES

[1] Le risque de criticité est celui du déclenchement incontrôlé d’une réaction nucléaire en chaîne lorsqu’une masse de matière fissile trop importante est rassemblée au même endroit.

[2] La maîtrise du risque de criticité dans cette installation repose sur la limitation des quantités de matières fissiles et la géométrie des colis de déchets radioactifs.

http://www.asn.fr/Controler/Actualites-du-controle/Avis-d-incident-des-installations-nucleaires/Non-respect-d-une-regle-de-criticite-relative-a-la-geometrie-des-colis