Réseau Sortir du nucléaire
BoutiqueAgendaFaire un donEN

Des accidents nucléaires partout

Image / illustration
France : Bugey : Défaut de réglage de capteurs de mesure sur l’unité de production n° 4




9 juillet 2015


Le 9 juillet 2015, les techniciens de la centrale détectent un défaut de réglage sur des capteurs permettant de surveiller la puissance du réacteur de l’unité de production n° 4 et d’activer les protections du réacteur lorsqu’il est en fonctionnement.


Ce que dit EDF :

Défaut de réglage de capteurs de mesure sur l’unité de production n° 4
Publié le 15/07/2015

Lors des opérations de redémarrage d’un réacteur, différents tests et essais sont réalisés sur des appareils de contrôle commande ou de mesure afin de garantir la sûreté des installations.

Le 9 juillet 2015, les techniciens de la centrale détectent un défaut de réglage sur des capteurs permettant de surveiller la puissance du réacteur de l’unité de production n° 4 et d’activer les protections du réacteur lorsqu’il est en fonctionnement.

Dès la détection de cet écart, les équipes de la centrale ont mis à l’arrêt le réacteur conformément aux procédures afin de requalifier les paramètres de ces capteurs.

L’unité de production n° 4 a été remise sur le réseau électrique national le 11 juillet après contrôles.

Cet événement n’a eu aucune conséquence sur la sûreté des installations, ni sur l’environnement.

Il a été déclaré par la direction de la centrale de Bugey, le 13 juillet 2015, à l’Autorité de Sûreté Nucléaire au niveau 1 de l’échelle INES qui en compte 7.

https://www.edf.fr/groupe-edf/producteur-industriel/carte-des-implantations/centrale-nucleaire-de-bugey/actualites

Ce que dit l’ASN :

Non-respect des règles générales d’exploitation relatives à la mesure de la réactivité du réacteur 4
22/07/2015

 Centrale nucléaire du Bugey - Réacteurs de 900 MWe - EDF

Le 13 juillet 2015, EDF a déclaré à l’ASN un événement significatif pour la sûreté relatif à un défaut de réglage des dispositifs de mesure de la réactivité du réacteur 4.

Sur les réacteurs à eau sous pression exploités par EDF, le circuit primaire est un circuit fermé, contenant de l’eau sous pression qui s’échauffe dans la cuve du réacteur au contact des éléments combustibles au sein desquels se produit la réaction neutronique. L’activité de la réaction neutronique du cœur du réacteur, dénommée réactivité, est contrôlée et mesurée en continu à l’aide de capteurs de mesure situés le long de la cuve. Ces capteurs permettent donc de mesurer la puissance neutronique du réacteur. Outre leur fonction de surveillance en continu, ces capteurs de mesure permettent également en cas de variation anormale de la réactivité au sein du réacteur de protéger celui-ci en déclenchant notamment un arrêt automatique du réacteur.

Après chaque arrêt programmé pour maintenance et rechargement des éléments combustibles, des essais et des réglages sont réalisés sur ces capteurs de mesure afin de s’assurer de leur bon fonctionnement.

Le réacteur 4 de la centrale nucléaire du Bugey a été arrêté, pour maintenance et rechargement en combustible, du 30 mai au 5 juillet 2015. Dans ce cadre, différentes opérations de réglage des capteurs de mesure de la réactivité du réacteur ont été menées entre le 1er et le 8 juillet.

Le 9 juillet 2015, des opérateurs en salle de commande du réacteur n°4 identifient une anomalie dans la puissance neutronique du réacteur affichée sur le pupitre de commande. Leur analyse permet d’identifier un défaut de réglage des capteurs de mesure de la réactivité du réacteur. Ce défaut avait pour effet de sous-estimer la mesure de la puissance neutronique du réacteur par rapport à la puissance réelle.

Dès détection de cet écart, le réacteur a été mis à l’arrêt et le réglage des capteurs de mesure de la réactivité a été corrigé. Après plusieurs contrôles de conformité de ce réglage, le réacteur a été remis en fonctionnement le 11 juillet 2015.

Cet événement n’a pas eu de conséquence sur le personnel ni sur l’environnement de l’installation.

Le défaut de réglage des capteurs de mesure de la réactivité du réacteur 4 a provoqué une mesure erronée de la puissance neutronique du réacteur ce qui constitue un non-respect des règles générales d’exploitation. Cet évènement significatif pour la sûreté a donc été classé au niveau 1 sur l’échelle internationale des événements nucléaires INES.

http://www.asn.fr/Controler/Actualites-du-controle/Avis-d-incident-des-installations-nucleaires/Non-respect-des-regles-generales-d-exploitation-relatives-a-la-mesure-de-la-reactivite-du-reacteur-4