Réseau Sortir du nucléaire
Boutique Agenda Faire un donEN

Des accidents nucléaires partout

France : Blayais : Oubli lors d’une manœuvre sur le réacteur 2, deux jours pour s’en rendre compte




13 juin 2020


Le 4 juin 2020, le réacteur 2 de la centrale nucléaire du Blayais (Gironde) est arrêté depuis un mois pour changement du combustible et entretien. Mais lors du redémarrage, une étape a été oubliée. Et non des moindres : une vanne est restée fermée sur le circuit ASG [1], un circuit qui apporte de l’eau froide aux générateurs de vapeur notamment lors des phases d’arrêt et de redémarrage du réacteur. Un circuit qui ne sert pas qu’en cas de secours et qui participe au refroidissement et à l’évacuation de la puissance du réacteur nucléaire, deux facteurs absolument essentiels en matière de sûreté. Pourtant, les équipes EDF ne se sont pas rendu compte immédiatement de leur oubli. Et ce malgré la présence d’une alarme. Ce n’est que deux jours plus tard selon EDF, 3 jours selon l’ASN, que l’exploitant s’en rendra compte et découvrira qu’une des pompes du circuit ne fonctionne pas.

De quoi questionner sérieusement la préparation, le déroulement et le contrôle des opérations. Mais aussi la surveillance qu’exerce EDF sur son réacteur nucléaire et les temporalités associées aux vérifications. L’évènement a été déclaré comme significatif pour la sûreté en raison de la "détection tardive de l’indisponibilité d’un équipement" le 12 juin 2020.


Ce que dit EDF :

Détection tardive de l’indisponibilité d’une pompe d’alimentation de secours des générateurs de vapeur sur l’unité de production n°2

Publié le 12/06/2020

Le 4 juin 2020, l’unité de production n°2 est en arrêt programmé pour maintenance. Lors de la réalisation de manœuvres pour changer de domaine d’exploitation [2], une vanne située sur le circuit d’alimentation de secours des générateurs de vapeur [3] est restée en position fermée, sans que cela ne soit détecté par les équipes en charge de l’opération.

Cette situation conduit à l’indisponibilité d’une pompe d’alimentation de secours des générateurs de vapeur, dans un domaine d’exploitation où celle-ci est requise. Deux jours plus tard, lors de contrôles associés à ce changement de domaine d’exploitation, les équipes détectent que la vanne est en position fermée et que la pompe est indisponible.

Dès détection, le matériel a été remis en conformité et la disponibilité de la pompe a été retrouvée en quelques minutes. Cet événement n’a eu aucune conséquence sur la sûreté des installations, car d’autres moyens assurant la même fonction sont toujours restés opérationnels.

Toutefois, la détection tardive de l’indisponibilité de l’équipement a conduit la direction de la centrale à déclarer à l’Autorité de sûreté nucléaire, le 12 juin 2020, un événement au niveau 1 de l’échelle INES [4] qui en compte 7. https://www.edf.fr/groupe-edf/nos-energies/carte-de-nos-implantations-industrielles-en-france/centrale-nucleaire-du-blayais/actualites/detection-tardive-de-l-indisponibilite-d-une-pompe-d-alimentation-de-secours-des-generateurs-de-vapeur-sur-l-unite-de-production-ndeg2


Ce que dit l’ASN :

Indisponibilité d’une turbopompe du circuit d’alimentation de secours des générateurs de vapeur du réacteur 2.

Publié le 19/06/2020

Centrale nucléaire du Blayais - Réacteurs de 900 MWe - EDF

Le 12 juin 2020, l’exploitant de la centrale nucléaire du Blayais a déclaré à l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) un événement significatif pour la sûreté relatif au non-respect des spécifications techniques d’exploitation du réacteur 2 concernant la disponibilité d’une des pompes du circuit d’alimentation de secours des générateurs de vapeur.

Le circuit d’alimentation de secours des générateurs de vapeur (ASG) est utilisé en cas de défaillance de l’alimentation normale en eau afin d’assurer le refroidissement du réacteur. Il est également utilisé lors des phases de mise à l’arrêt et de démarrage du réacteur. Le circuit ASG comprend deux voies redondantes (voies A et B). Il comporte deux pompes entraînées par des moteurs électriques et, en redondance, une turbopompe entraînée par une turbine à vapeur.

Le 4 juin 2020, dans le cadre de son redémarrage après arrêt pour rechargement, le réacteur 2 de la centrale nucléaire du Blayais est passé dans une phase dans laquelle les spécifications techniques d’exploitation requièrent la disponibilité de la turbopompe ASG. Cette phase a débuté sans que les opérateurs aient ouvert une vanne d’admission de vapeur dans la turbopompe, pour permettre son démarrage automatique en cas de besoin, et ce malgré la présence d’une alarme signalant ce dysfonctionnement. Dans ce cas, la turbopompe est considérée indisponible selon les spécifications techniques d’exploitation du réacteur.

Cet écart n’a été détecté que le 7 juin 2020, lors de l’entrée dans la phase suivante de redémarrage du réacteur.

Cet événement n’a pas eu de conséquence sur les installations, les personnes et l’environnement. Toutefois, l’événement a affecté la fonction de sûreté liée au refroidissement du réacteur. En raison de l’indisponibilité de l’équipement concerné et de la détection tardive de cet écart, cet événement a été classé au niveau 1 de l’échelle INES (échelle internationale des événements nucléaires et radiologiques, graduée de 0 à 7 par ordre croissant de gravité).

Dès la découverte de l’erreur, la vanne a été ouverte, ce qui a immédiatement permis de retrouver la disponibilité de la turbopompe concernée.

https://www.asn.fr/Controler/Actualites-du-controle/Avis-d-incident-des-installations-nucleaires/Indisponibilite-d-une-turbopompe-du-circuit-d-alimentation-de-secours-des-GV-du-reacteur-2


[1ASG (alimentation de secours des générateurs de vapeur) : Lorsque l’alimentation normale en eau est défaillante, le système ASG permet alors d’alimenter les générateurs de vapeur pour évacuer la chaleur transmise par le circuit primaire. L’alimentation de secours peut se faire à partir d’une turbopompe ou de deux motopompes aspirant dans un réservoir de stockage d’eau déminéralisée. https://www.asn.fr/Lexique/A/ASG

[2Il s’agit d’un état de fonctionnement du réacteur en fonction de paramètres physiques (pression, puissance neutronique, etc.). Il existe six domaines d’exploitation différents encadrés par les spécifications techniques d’exploitation.

[3Le circuit d’alimentation de secours des générateurs de vapeur fonctionne en cas de défaillance de l’alimentation normale. Il est également utilisé lors des phases de mise à l’’arrêt et de démarrage du réacteur et est constitué de deux voies indépendantes (voies A et B).

[4International Nuclear Event Scale


La surveillance des installations nucléaires au quotidien ? C’est grâce à vos dons que nous pouvons la mener !
Pour surveiller au jour le jour les incidents dans les installations nucléaires, les décrypter et dénoncer les risques permanents qui sont trop souvent minimisés - voire cachés par les exploitants, nous mobilisons tout au long de l’année des moyens humains et techniques.
Pour continuer ce travail de lanceur d’alerte et donner, au plus proche de leur survenue, des informations sur les inquiétants dysfonctionnements d’un parc nucléaire vieillissant, nous avons besoin de votre soutien financier !

Faire un don



Installation(s)

Blayais

Nombre d'événements enregistrés dans notre base de données sur cette installation
68