Réseau Sortir du nucléaire
BoutiqueAgendaFaire un donEN

Des accidents nucléaires partout

Etats-Unis : Salem : URGENCE DECLAREE suite à la présence d’hydrazine à un niveau élevé dans l’enceinte du réacteur n° 2




20 avril 2017


A 21 h 10 la salle de contrôle a reçu un signal de présence d’hydrazine à un niveau de 8 fois la limite autorisée qui est de 0,03 parties par million dans l’atmosphère de l’enceinte du réacteur. C’est au cours de la maintenance d’un générateur de vapeur que le rejet s’est produit. Le bâtiment a été évacué durant l’intervention pour baisser le niveau de contamination. Il n’y aurait eu aucun impact pour les personnels ni pour le réacteur qui était en situation d’arrêt ( Residual Heat Removal ou RHR). Le problème a été déclaré au titre du rejet d’un gaz toxique (*) et inflammable. La situation d’urgence a été levée 8 h 12 après son déclenchement.

Type : PWR - Puissance : 3 459 Mth - Première divergence : 01 / 08 / 1980 -

Available in english only


Event Number : 52699

Facility : SALEM

State : NJ - Unit : [2] - RX Type : [2] W-4-LP

Event Date : 04/20/2017 - Event Time : 21:10 [EDT]

Emergency Class : UNUSUAL EVENT 10 CFR Section : 50.72(a) (1) (i) - EMERGENCY DECLARED

Initial PWR  : 0 % Current PWR  : 0 %

Event Text

UNUSUAL EVENT DECLARED DUE TO HYDRAZINE IN CONTAINMENT

"At 2110 EDT, Salem control room received data that supported unacceptable levels of hydrazine concentration in the U2 Containment atmosphere based on Site Protection atmospheric sampling. The high hydrazine levels were caused due to Steam Generator [S/G] venting into the Containment atmosphere in support of maintenance for the current Salem Unit 2 Refueling Outage (2R22). The NIOSH habitability limit for hydrazine is 0.03 ppm (2 hour limit). Area samples indicated concentrations as high as 0.25 ppm. Salem Unit 2 Containment has been evacuated while a mitigation plan is being developed. There were no personnel injuries as a result of this occurrence. Salem Unit 2 defueling activities were in progress during this event. All fuel assemblies have been placed in a safe condition. All Salem Unit 2 Containment activities are currently on hold. There has been no impact to the equipment in the Unit 2 Containment, no adverse impact to any equipment located in the vicinity of the high hydrazine concentration, and no operational impact to the plant including Shutdown Cooling which is currently on RHR."

The Unusual Event was declared under EAL HU3.1, Toxic/Flammable Gas Release Affecting Plant Operations.

The licensee plans to issue a press release.

The licensee notified the NRC Resident Inspector, Lower Alloways Creek Township, State of New Jersey and State of Delaware.

Notified DHS SWO, FEMA Operations Center, DHS NICC, FEMA NWC (email), DHS Nuclear SSA (email), and FEMA NRCC SASC (email).

* * * UPDATED FROM JOHN COOK TO DONALD NORWOOD AT 1305 EDT ON 4/21/2017 * * *

"Salem Unit 2 terminated the Unusual Event at 1258 EDT on 4/21/17. The basis for termination was no longer restricting access to the containment after getting two sets of satisfactory air sample results. With the access restored, normal plant operations can resume and EAL HU3.1 is no longer applicable.

"The details of the sample results are : Fire Protection performed satisfactory results of no detectable Hydrazine (0.01 ppm with a NIOSH limit of 0.03 ppm) completed both at 1001 EDT and 1247 EDT at the following locations :
 (3) at 130 ft. elevation
 at 78 ft. in the bioshield
 at 78 ft. outside the bioshield.

"Additional mitigating actions taken following U2 Containment evacuation were as follows :
 FME screen installed on open manways for 21/23 S/G with additional plastic covering and tape to prevent further gas release into containment.
 Modified Containment Purge in service to maximize ventilation in Containment.
 21/24 S/G draining to support filling and draining evolutions to reduce Hydrazine concentrations in the S/G’s.
 Releasing tags on the AFWST to commence filling and further support filling and draining evolutions on the U2 S/G’s."

The licensee notified the NRC Resident Inspector.

Notified R1DO (Arner), NRR EO (King), and IRD (Stapleton). Notified DHS SWO, FEMA Operations Center, DHS NICC, FEMA NWC (email), DHS Nuclear SSA (email), and FEMA NRCC SASC (email).


(*) Propriétés toxicologiques selon http://www.csst.qc.ca/prevention/reptox/Pages/fiche-complete.aspx?no_produit=4119

Absorption

Mise à jour : 1997-01-07

Ce produit est absorbé par les voies respiratoires, la peau et les voies digestives. Effets aigus

Mise à jour : 1997-01-07

Irritation sévère : peau, yeux, voies respiratoires (supérieures) ; brûlures oculaires et cutanées ; cécité temporaire ; dermatite ; dépression du système nerveux central : vertiges, nausées, vomissements, maux de tête, convulsions ; bronchite, oedème pulmonaire ; dommages hépatiques et rénaux ; hémolyse ; hypertonie musculaire.

Effets chroniques

Mise à jour : 1997-01-07

Fatigue, douleurs abdominales, dépression du système nerveux central ; dommages pulmonaires, cardiovasculaires, hépatiques et rénaux possibles. Sensibilisation

Mise à jour : 2016-04-07

Aucune donnée concernant la sensibilisation respiratoire n’a été trouvée dans les sources documentaires consultées.

Ce produit cause de la sensibilisation cutanée.

Justification des effets 7 8 9 10 11

Mise à jour : 2016-04-07

Plusieurs cas de sensibilisation en milieu de travail sont rapportés pour l’hydrazine, les sels ou un des dérivés d’hydrazine. Dans certains cas, une simple mise en contact (passage fréquent dans la zone de travail) a mené à la sensibilisation puisqu’il est rapporté qu’une faible concentration peut induire la sensibilisation.

On retrouve beaucoup de documentation sur la sensibilisation cutanée des sels ou des dérivés d’hydrazine. Cependant, très peu de cas sont rapportés concernant spécifiquement la sensibilisation cutanée avec l’hydrazine. C’est le groupement hydrazine (-NH-NH2) qui semble causer la sensibilisation. Les sels pouvant causer de la sensibilisation sont entre autres le sulfate, le chlorhydrate, l’hydralazine, etc.

Une étude de maximisation rapporte que 100 % des patients testés ont donné une réponse fortement positive à l’hydrazine. On ne sait pas s’il s’agit vraiment de l’hydrazine qui a été testée ou un sel d’hydrazine.

Sensibilisation croisée 8

Il peut se développer de la sensibilisation croisée avec l’hydrazine (ou groupement hydrazine) chez des personnes ayant été exposées à des hydrazides (l’hydralazine, l’hydrazide de l’acide isonicotinique).

Effets sur le développement

Mise à jour : 1997-01-07

Les études animales suggèrent la possibilité d’une augmentation des malformations congénitales mais la relation entre l’exposition et l’effet n’est pas satisfaisante en raison de limitations expérimentales. Il a un effet embryotoxique et/ou foetotoxique chez l’animal.

Effets cancérogènes4 12 13 14 15 16

Mise à jour : 2000-04-14 Évaluation du R.S.S.T. : Effet cancérogène soupçonné chez l’humain. Évaluation du C.I.R.C. : L’agent (le mélange) est peut-être cancérogène pour l’homme (groupe 2B). Évaluation de l’A.C.G.I.H. : Cancérogène confirmé chez l’animal ; la transposition à l’humain est inconnue (groupe A3). Évaluation du N.T.P. : La substance est raisonnablement anticipée cancérogène (R). Effets mutagènes

Mise à jour : 1997-01-07

Effet mutagène soupçonné chez l’animal.

Dose létale 50 et concentration létale 50 17 18 19

Mise à jour : 2016-03-21

DL50 Rat (Orale) : 60 mg/kg Souris (Orale) : 59 mg/kg Lapin (Cutanée) : 91 mg/kg Cochon d’Inde (Cutanée) : 190 mg/kg

CL50 Rat : 571 ppm pour 4 heures Souris : 252 ppm pour 4 heures