Réseau Sortir du nucléaire
BoutiqueAgendaFaire un donEN

Sortir du nucléaire n°66

Août 2015

EDF fait son greenwashing : notre contre-infographie

Août 2015




JPEG - 398 ko

EDF cherche à cacher les dysfonctionnements récurrents à Fessenheim d’un coup de peinture verte, par la publication d’une infographie publicitaire présentant sa production d’électricité comme "sans émission de CO2" (voir la partie supérieure de l’image ci-contre). Or la filière nucléaire émet du CO2 et d’autres gaz à effet de serre à diverses étapes : extraction minière, conversion et enrichissement de l’uranium ; fabrication, transport et retraitement des combustibles ; construction et démantèlement des installations nucléaires.

Le Réseau "Sortir du nucléaire" et quatre associations antinucléaires alsaciennes ont donc porté plainte devant le Jury de Déontologie Publicitaire. Dans son avis rendu début juillet, le JDP estime “que la formule 100 % d’électricité produite sans émission de CO2 en Alsace renferme une ambiguïté qu’aucun autre élément du visuel ne permet de lever. [...] le Jury est d’avis que la publicité en cause est susceptible d’induire le public en erreur sur la réalité écologique des actions de l’annonceur [EDF]”. À travers cette communication fallacieuse, EDF cherche semble-t-il à faire oublier les incidents à répétition à la centrale de Fessenheim, comme par exemple la fuite de plus de 100 m3 d’eau en février dernier à Fessenheim.

En se concentrant sur l’Alsace, cette infographie trompeuse masque le bilan global de la centrale de Fessenheim. Que dire des plus de quatre millions de tonnes de résidus radioactifs abandonnés en France, au Niger et ailleurs lors de l’extraction de l’uranium nécessaire au fonctionnement de la centrale ? De la douzaine de tonnes de plutonium accumulée à La Hague, produit de plus de 30 ans de fonctionnement ? Des dizaines de tonnes de déchets haute activité à vie longue dont le gouvernement essaie d’imposer l’enfouissement à Bure ?

JPEG - 398 ko

EDF cherche à cacher les dysfonctionnements récurrents à Fessenheim d’un coup de peinture verte, par la publication d’une infographie publicitaire présentant sa production d’électricité comme "sans émission de CO2" (voir la partie supérieure de l’image ci-contre). Or la filière nucléaire émet du CO2 et d’autres gaz à effet de serre à diverses étapes : extraction minière, conversion et enrichissement de l’uranium ; fabrication, transport et retraitement des combustibles ; construction et démantèlement des installations nucléaires.

Le Réseau "Sortir du nucléaire" et quatre associations antinucléaires alsaciennes ont donc porté plainte devant le Jury de Déontologie Publicitaire. Dans son avis rendu début juillet, le JDP estime “que la formule 100 % d’électricité produite sans émission de CO2 en Alsace renferme une ambiguïté qu’aucun autre élément du visuel ne permet de lever. [...] le Jury est d’avis que la publicité en cause est susceptible d’induire le public en erreur sur la réalité écologique des actions de l’annonceur [EDF]”. À travers cette communication fallacieuse, EDF cherche semble-t-il à faire oublier les incidents à répétition à la centrale de Fessenheim, comme par exemple la fuite de plus de 100 m3 d’eau en février dernier à Fessenheim.

En se concentrant sur l’Alsace, cette infographie trompeuse masque le bilan global de la centrale de Fessenheim. Que dire des plus de quatre millions de tonnes de résidus radioactifs abandonnés en France, au Niger et ailleurs lors de l’extraction de l’uranium nécessaire au fonctionnement de la centrale ? De la douzaine de tonnes de plutonium accumulée à La Hague, produit de plus de 30 ans de fonctionnement ? Des dizaines de tonnes de déchets haute activité à vie longue dont le gouvernement essaie d’imposer l’enfouissement à Bure ?



Thèmes
Nucléaire et climat