Réseau Sortir du nucléaire
Boutique Agenda Faire un donEN

Offres d’emplois et stages

Offre de stage

Stagiaire en communication "mémoire des luttes"




Le Réseau "Sortir du nucléaire" est une fédération, dont la charte a été signée par plus de 900 associations et de 60 000 personnes, regroupées pour une décision immédiate de sortie du nucléaire. Association libre et indépendante, elle est financée exclusivement grâce aux dons et cotisations de ses membres et a pour but d’obtenir l’abandon du nucléaire en France grâce à une autre politique énergétique favorisant la maîtrise de l’énergie et le développement des énergies renouvelables.

Association d’envergure nationale, le Réseau “Sortir du nucléaire“ :
 Apporte un soutien aux actions et luttes antinucléaires, qu’elles soient locales ou nationales,
 Mène des campagnes d’information et de sensibilisation auprès du grand public sur le nucléaire et ses alternatives, ainsi qu’auprès des élus, des collectivités, des syndicats...,
 Organise des mobilisations, actions et rassemblements pour obtenir l’abandon de l’énergie nucléaire,
 Assure une présence auprès des médias pour des sujets d’actualité liés au nucléaire,
 Publie une revue trimestrielle et de nombreux outils de communication interactifs ou papiers
 Assure une veille permanente des problèmes et incidents dans l’industrie nucléaire et mène un combat juridique pour faire reconnaître la responsabilité des exploitants nucléaires lors d’incidents ou de dysfonctionnement dans les installations.

Missions du stagiaire : appui au travail de transmission et de mémoire au sein de la lutte antinucléaire et à la communication de l’association

Le Réseau « Sortir du nucléaire » a été crée il y a un peu plus de 20 ans et se retrouve confrontée au défi d’assurer son renouvellement tout en préservant une certaine continuité, de s’ouvrir tout en conservant son expérience. Pour répondre aux nouveaux enjeux environnementaux et sociaux et aux besoins des luttes antinucléaires, l’association est en pleine réflexion sur d’éventuelles évolutions.

Dans ce cadre, l’association travaille sur plusieurs grandes orientations et projets : soutien à la coordination entre associations et collectifs antinucléaires sur une même grande région, recherche de nouvelles formes d’actions et de communication, mobilisation des jeunes générations, approfondissement des liens avec le mouvement climat, mise en place de relais locaux…

Dans ce contexte, elle doit faire face à certains enjeux internes de transmission :
 Face à un combat situé dans le temps long, il s’agit notamment de ne pas laisser se perdre la mémoire des luttes dont certaines personnes sont porteuses, et d’assurer la transmission de cette expérience vers une nouvelle génération militante pour lui éviter de « recommencer de zéro ». Cet enjeu général prend une tournure très concrète avec le départ prévu à moyen terme de certain.es salarié.es présentes dans la structure depuis plus de 10 ans.
 Dans le même temps, il s’agit aussi de pouvoir être à l’écoute de ce qu’apportent les mobilisations des plus jeunes générations (notamment autour du climat) en termes d’organisation et de pratiques (animation, communication…).
 Enfin, l’association souhaite favoriser la montée en compétence de ses militant.es sur différents points : maîtrise des sujets de fond, aisance avec les médias, etc…

Pour mener à bien ces différents projets, l’association souhaite notamment réaliser un travail de mémoire et de transmission et revoir sa stratégie de communication. Pour l’appuyer dans ce travail, elle recherche un.e stagiaire à qui seront confiées les missions suivantes :

  • travail de recherche et de synthèse sur la mémoire et la transmission au sein du réseau et au sein du mouvement antinucléaire :

 recensement, compilation et synthèse du travail de campagnes, des actions, de l’histoire politique et des positionnements du Réseau “Sortir du nucléaire“, ses associations membres ainsi que d’autres acteurs du mouvement sur différents sujets, réalisation de fiches et autres outils favorisant la transmission.

  • appui au travail de communication auprès du grand public et des médias :

 réalisation d’outils web et papiers et de fiche éléments de langage pour les portes paroles, les groupes, les relais locaux, les conférenciers
 appui à la communication auprès des médias : travail de recensement et d’analyse du champ médiatique et réflexion pour améliorer la communication de l’association, aide à la mise à jour de la base de données journalistes, personnalités publiques et institutions

  • appui ponctuel à l’équipe salariée lors de temps forts de communication et de mobilisation (stands, festivals, actions…)

Qualités requises :
 Bonne expression écrite et orale et esprit de synthèse,
 Sens du collectif et capacité à s’insérer dans une équipe
 Qualité organisationnelle nécessaire, une expérience dans la gestion de projet serait un plus,
 Intérêt pour la cause antinucléaire,
 La connaissance du monde associatif et si possible du milieu antinucléaire constituerait un plus très apprécié.

Formation souhaitée : Master 2 (Master 1 éventuellement) en Sciences politiques, gestion des associations, sciences sociales, politiques publiques...

Date de début du stage : février 2020 – date de stage négociable en fonction des disponibilités de l’étudiant.e

Durée : 6 mois

Temps de travail hebdomadaire : 35h/semaine

Lieu du stage : à Lyon avec des déplacements ponctuels (remboursés par l’association) à prévoir à Paris ou ailleurs en France en fonction des besoins

Indemnisation : 554,20 euros par mois pour 22 jours de travail selon le cadre légal

Avantages sociaux :
 Prise en charge à 50 % d’un abonnement aux transports en communs locaux.
 Tickets restaurants.

CV et lettre de motivation à adresser à : Laura Hameaux à l’adresse mail suivante : « recrutement@sortirdunucleaire.fr » ou par courrier au 9 rue dumenge 69004 Lyon.

Le Réseau "Sortir du nucléaire" est une fédération, dont la charte a été signée par plus de 900 associations et de 60 000 personnes, regroupées pour une décision immédiate de sortie du nucléaire. Association libre et indépendante, elle est financée exclusivement grâce aux dons et cotisations de ses membres et a pour but d’obtenir l’abandon du nucléaire en France grâce à une autre politique énergétique favorisant la maîtrise de l’énergie et le développement des énergies renouvelables.

Association d’envergure nationale, le Réseau “Sortir du nucléaire“ :
 Apporte un soutien aux actions et luttes antinucléaires, qu’elles soient locales ou nationales,
 Mène des campagnes d’information et de sensibilisation auprès du grand public sur le nucléaire et ses alternatives, ainsi qu’auprès des élus, des collectivités, des syndicats...,
 Organise des mobilisations, actions et rassemblements pour obtenir l’abandon de l’énergie nucléaire,
 Assure une présence auprès des médias pour des sujets d’actualité liés au nucléaire,
 Publie une revue trimestrielle et de nombreux outils de communication interactifs ou papiers
 Assure une veille permanente des problèmes et incidents dans l’industrie nucléaire et mène un combat juridique pour faire reconnaître la responsabilité des exploitants nucléaires lors d’incidents ou de dysfonctionnement dans les installations.

Missions du stagiaire : appui au travail de transmission et de mémoire au sein de la lutte antinucléaire et à la communication de l’association

Le Réseau « Sortir du nucléaire » a été crée il y a un peu plus de 20 ans et se retrouve confrontée au défi d’assurer son renouvellement tout en préservant une certaine continuité, de s’ouvrir tout en conservant son expérience. Pour répondre aux nouveaux enjeux environnementaux et sociaux et aux besoins des luttes antinucléaires, l’association est en pleine réflexion sur d’éventuelles évolutions.

Dans ce cadre, l’association travaille sur plusieurs grandes orientations et projets : soutien à la coordination entre associations et collectifs antinucléaires sur une même grande région, recherche de nouvelles formes d’actions et de communication, mobilisation des jeunes générations, approfondissement des liens avec le mouvement climat, mise en place de relais locaux…

Dans ce contexte, elle doit faire face à certains enjeux internes de transmission :
 Face à un combat situé dans le temps long, il s’agit notamment de ne pas laisser se perdre la mémoire des luttes dont certaines personnes sont porteuses, et d’assurer la transmission de cette expérience vers une nouvelle génération militante pour lui éviter de « recommencer de zéro ». Cet enjeu général prend une tournure très concrète avec le départ prévu à moyen terme de certain.es salarié.es présentes dans la structure depuis plus de 10 ans.
 Dans le même temps, il s’agit aussi de pouvoir être à l’écoute de ce qu’apportent les mobilisations des plus jeunes générations (notamment autour du climat) en termes d’organisation et de pratiques (animation, communication…).
 Enfin, l’association souhaite favoriser la montée en compétence de ses militant.es sur différents points : maîtrise des sujets de fond, aisance avec les médias, etc…

Pour mener à bien ces différents projets, l’association souhaite notamment réaliser un travail de mémoire et de transmission et revoir sa stratégie de communication. Pour l’appuyer dans ce travail, elle recherche un.e stagiaire à qui seront confiées les missions suivantes :

  • travail de recherche et de synthèse sur la mémoire et la transmission au sein du réseau et au sein du mouvement antinucléaire :

 recensement, compilation et synthèse du travail de campagnes, des actions, de l’histoire politique et des positionnements du Réseau “Sortir du nucléaire“, ses associations membres ainsi que d’autres acteurs du mouvement sur différents sujets, réalisation de fiches et autres outils favorisant la transmission.

  • appui au travail de communication auprès du grand public et des médias :

 réalisation d’outils web et papiers et de fiche éléments de langage pour les portes paroles, les groupes, les relais locaux, les conférenciers
 appui à la communication auprès des médias : travail de recensement et d’analyse du champ médiatique et réflexion pour améliorer la communication de l’association, aide à la mise à jour de la base de données journalistes, personnalités publiques et institutions

  • appui ponctuel à l’équipe salariée lors de temps forts de communication et de mobilisation (stands, festivals, actions…)

Qualités requises :
 Bonne expression écrite et orale et esprit de synthèse,
 Sens du collectif et capacité à s’insérer dans une équipe
 Qualité organisationnelle nécessaire, une expérience dans la gestion de projet serait un plus,
 Intérêt pour la cause antinucléaire,
 La connaissance du monde associatif et si possible du milieu antinucléaire constituerait un plus très apprécié.

Formation souhaitée : Master 2 (Master 1 éventuellement) en Sciences politiques, gestion des associations, sciences sociales, politiques publiques...

Date de début du stage : février 2020 – date de stage négociable en fonction des disponibilités de l’étudiant.e

Durée : 6 mois

Temps de travail hebdomadaire : 35h/semaine

Lieu du stage : à Lyon avec des déplacements ponctuels (remboursés par l’association) à prévoir à Paris ou ailleurs en France en fonction des besoins

Indemnisation : 554,20 euros par mois pour 22 jours de travail selon le cadre légal

Avantages sociaux :
 Prise en charge à 50 % d’un abonnement aux transports en communs locaux.
 Tickets restaurants.

CV et lettre de motivation à adresser à : Laura Hameaux à l’adresse mail suivante : « recrutement@sortirdunucleaire.fr » ou par courrier au 9 rue dumenge 69004 Lyon.