Réseau Sortir du nucléaire
BoutiqueAgendaFaire un donEN

Des accidents nucléaires partout

Image / illustration
France : CIS BIO Saclay : Perte du mode manuel de déclenchement de 32 clapets coupe-feu




1er février 2017


CIS bio international, exploitant de l’INB 29 à Saclay, a déclaré le 1er février 2017 la perte du mode manuel de déclenchement des clapets coupe-feu qui équipent les conduits de ventilation des locaux et laboratoires d’un bâtiment de l’installation.


Ce que dit l’ASN :

Le 24 février 2017

Perte du mode manuel de déclenchement de clapets coupe-feu

Usine de production de radioéléments artificiels - Fabrication ou transformation de substances radioactives - CIS-BIO

CIS bio international, exploitant de l’INB 29 à Saclay, a déclaré le 1er février 2017 la perte du mode manuel de déclenchement des clapets coupe-feu qui équipent les conduits de ventilation des locaux et laboratoires d’un bâtiment de l’installation.

Cet événement a été détecté lors de tests de ces clapets le 17 janvier 2017. La société CIS bio international exerce, dans son installation de Saclay, des activités de recherche et développement, de production et de distribution de produits radiopharmaceutiques et d’appareils à usage médical pour le diagnostic et la thérapie. Ces activités sont réalisées dans un ensemble d’enceintes de confinement au sein de laboratoires regroupés dans un bâtiment. Le confinement dynamique de ces enceintes et des locaux est assuré par des réseaux de ventilation. Les conduits de ventilation sont équipés de clapets coupe-feu dont la fermeture, en cas d’incendie dans l’installation, contribue à éviter la propagation de l’incendie entre locaux. La fermeture des clapets coupe-feu est commandée par un opérateur à partir de baies incendie (mode manuel) qui sont des équipements programmés.

Lors des tests de certains clapets coupe-feu du bâtiment principal de production, il a été mis en évidence une perte du mode manuel de déclenchement de 32 clapets. Cette anomalie est liée à une modification de la programmation des baies incendie, dans des circonstances et pour des raisons qui doivent encore être précisées. Cette modification n’avait pas fait l’objet de vérifications de bon fonctionnement après sa mise en place.

En cas d’incendie, l’impossibilité de fermeture des clapets coupe-feu aurait favorisé la propagation de l’incendie dans les différents locaux du bâtiment. La situation a été corrigée, le 26 janvier 2017, en modifiant la programmation des baies incendie pour rétablir les commandes de fermeture en mode manuel des clapets coupe-feu.

En raison du nombre de clapets coupe-feu concernés par la perte du mode manuel de déclenchement, du risque de propagation d’incendie qui aurait pu en résulter, de la modification non maîtrisée à l’origine de l’événement, celui-ci a été classé au niveau 1 de l’échelle INES.

https://www.asn.fr/Controler/Actualites-du-controle/Avis-d-incident-des-installations-nucleaires/Perte-du-mode-manuel-de-declenchement-de-clapets-coupe-feu