Réseau Sortir du nucléaire
BoutiqueAgendaFaire un donEN

Changeons d’ère, sortons du nucléaire !

Mais on a besoin du nucléaire, non ?




Le nucléaire, garant de l’indépendance énergétique française ? Eh non ! En réalité, les centrales utilisent de l’uranium importé à 100 %, qui est de plus une ressource épuisable. Notre pays importe massivement de l’électricité en hiver, les réacteurs ne pouvant répondre aux pointes de consommation. De plus, le nucléaire ne réduit pas notre dépendance aux énergies fossiles : un Français consomme plus de pétrole qu’un Britannique ou un Allemand. Et le nucléaire, c’est à peine 2,4% de l’énergie consommée dans le monde…

Par opportunisme, les vendeurs de centrales présentent le nucléaire comme une technologie "sans carbone". La filière électronucléaire émet pourtant bien du CO2. Et surtout, 75 % des émissions mondiales de gaz à effet de serre proviennent de secteurs où l’utilisation de l’électricité est hors sujet (agriculture, exploitation forestière, ...) ou d’un faible rendement (chauffage, transports...) !

Monopolisant des milliards d’euros chaque année, le nucléaire prive de financements les vraies solutions contre le changement climatique (efficacité et sobriété énergétiques, renouvelables) et freine leur développement. [1]

Enfin, les installations nucléaires sont elles-mêmes vulnérables aux évènements climatiques extrêmes. Souvenons- nous de l’inondation de la centrale du Blayais en 1999 et des incendies près de plusieurs centres nucléaires russes en 2010...

1/4 du parc nucléaire français a dû être arrêté en 2003 à cause de la canicule estivale !

Le nucléaire, garant de l’indépendance énergétique française ? Eh non ! En réalité, les centrales utilisent de l’uranium importé à 100 %, qui est de plus une ressource épuisable. Notre pays importe massivement de l’électricité en hiver, les réacteurs ne pouvant répondre aux pointes de consommation. De plus, le nucléaire ne réduit pas notre dépendance aux énergies fossiles : un Français consomme plus de pétrole qu’un Britannique ou un Allemand. Et le nucléaire, c’est à peine 2,4% de l’énergie consommée dans le monde…

Par opportunisme, les vendeurs de centrales présentent le nucléaire comme une technologie "sans carbone". La filière électronucléaire émet pourtant bien du CO2. Et surtout, 75 % des émissions mondiales de gaz à effet de serre proviennent de secteurs où l’utilisation de l’électricité est hors sujet (agriculture, exploitation forestière, ...) ou d’un faible rendement (chauffage, transports...) !

Monopolisant des milliards d’euros chaque année, le nucléaire prive de financements les vraies solutions contre le changement climatique (efficacité et sobriété énergétiques, renouvelables) et freine leur développement. [1]

Enfin, les installations nucléaires sont elles-mêmes vulnérables aux évènements climatiques extrêmes. Souvenons- nous de l’inondation de la centrale du Blayais en 1999 et des incendies près de plusieurs centres nucléaires russes en 2010...

1/4 du parc nucléaire français a dû être arrêté en 2003 à cause de la canicule estivale !

Thèmes
Uranium et mines