Stop au rafistolage nucléaire : signez notre lettre ouverte !
Fédération de 925 associations et de 60 205 personnes Accueil > Dossiers > Train d’enfer : transport (...) > Appel à soutien suite à (...)


Rechercher dans les dossiers
Dernière mise à jour : mai 2013
 


Appel à soutien suite à l’action de blocage du GANVA à Caen

Les activistes du GANVA (Groupe d’Actions Non-Violentes Antinucléaires) ont bloqué pendant trois heures et demi un convoi de déchets radioactifs à Caen le 5 novembre dernier. Trois activistes ont été gravement blessés aux mains (un a eu deux tendons sectionnés à la main gauche).

Ils passeront en procès le 8 décembre et ont besoin de 16 500 euros pour payer une caution demandée par la justice d’ici le 15 novembre.

À défaut de paiement, les 7 jeunes militants seront incarcérés jusqu’à leur procès, qui se tiendra le 8 décembre à 14h au tribunal de grande instance de Caen.

Assis et au fond à droite, accompagnés par deux militants du GANVA, cinq des sept militants qui seront jugés le 8 décembre.

SOUTIEN PHYSIQUE
MOBILISATION DU 8 DÉCEMBRE

Le Réseau "Sortir du nucléaire" appelle à venir soutenir massivement les militants du GANVA lors de leur procès. Une grande mobilisation et des covoiturages sont en préparation.

Plus d’informations :
laura.hameaux@sortirdunucléaire.fr
ganva@riseup.net
> Site du GANVA


SOUTIEN FINANCIER

Dans la semaine suivant l’action de blocage du GANVA, nous lancions un APPEL URGENT À SOUTENIR 7 MILITANTS ACCUSÉS D’AVOIR AGI CONTRE LE NUCLÉAIRE.

Grâce à vos dons, l’ensemble de la caution a pu être réuni. Nous vous en remercions. Mais ces frais de caution ne sont que le début d’une longue procédure et d’une série de frais supplémentaires (frais d’avocat, de justice, amende...). Votre soutien reste donc précieux pour les frais à venir.

> Faites un don pour soutenir les activistes du GANVA

APPEL FINANCIER LANCÉ SUITE A L’ACTION DU GANVA

Ils s’appellent Félix, Hélène, Aurélie, Christelle, Maxime, Damien et Thomas.

Tous ont la particularité d’avoir bloqué pendant trois heures et demi un convoi de déchets radioactifs à Caen le 5 novembre dernier. Trois activistes ont été gravement blessés aux mains (un a eu deux tendons sectionnés à la main gauche).

Les activistes du GANVA (Groupe d’Actions Non-Violentes Antinucléaires) ont été détachés des voies très brutalement par la police manifestement pressée de dégager la route du train.

Le 9 novembre, les militants ont porté plainte contre X pour violences volontaires par personne dépositaire de l’autorité publique.

Les militants ont besoin de 16 500 euros pour payer une caution demandée par la justice d’ici le 15 novembre.

À défaut de paiement, les 7 jeunes militants seront incarcérés jusqu’à leur procès, qui se tiendra le 8 décembre à 14h au tribunal de grande instance de Caen.

Merci de votre indispensable soutien.

Grâce à vos dons l’ensemble de la caution a pu être réuni. Nous vous en remercions


QUELQUES NOUVELLES

France3 Basse Normandie IMG/flv/20101107-F3Basse-Normandir-ganva.flv
France 3 Basse Normandie du 7 novembre 2010

> 18 novembre : des nouvelles de l’affaire (comité de soutien)

> Site du GANVA


COMMUNIQUÉS DE SOUTIEN

> Communiqué de soutien du Réseau "Sortir du nucléaire" - 9 nov

> Communiqué de soutien du Réseau "Sortir du nucléaire" - 5 nov


SOUTIEN FINANCIER pour le GANVA

- Paiement sécurisé par carte bancaire

- Par Chèque
à l’ordre de l’APSAJ - Association Pour la Solidarité et l’Aide Juridique
APSAJ - 6 cours des alliés - 35000 – Rennes

- Par virement bancaire en spécifiant bien "Soutien au GANVA - fonds de solidarité"
> Télécharger notre RIB et IBAN

- Acheter un T-shirt du GANVA pour soutenir leurs actions
> Modèle Homme
> Modèle femme


Internationale Solidarität ist angefragt !

Jede finanzielle Unterstüzung ist willkommen für GANVA. Danke sehr.

- Sichere Zahlung per Kreditkarte über PayPal

- Überweisung auf folgendes Konto

Stichtwort : GANVA
IBAN : FR43 2004 1010 0711 1706 6A03 814
BIC (Bank Identifier Code) : PSSTFRPPLYO






Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Contacts | Réseau "Sortir du nucléaire"